Renaud revient parmi les siens | NosEnchanteurs

Renaud revient parmi les siens

renaudIl y eu – difficile d’y avoir échappé – ces deux albums de reprises de Goldman : des poignées d’ados plongeaient en acné dans une œuvre où il n’aurait pas fallu grand-chose pour souligner l’intérêt et la qualité d’écriture. Elles et eux en ont fait une bouillie fadasse, du bruit qui se rajoute au bruit… Ce fut double jackpot.

Les années quatre-vingt seraient-elle à ce point payantes ? Et si on s’en faisait d’autres ? Renaud a senti le vent et, avant qu’on le pille ainsi, organise lui-même un album de ses reprises : mieux encore, il en choisit les interprètes.

Certes, on aurait plutôt aimé, puisqu’il n’a plus de voix, épuisée par ce qu’on sait, par ce qu’on devine, qu’il se remette à l’écriture et livre des textes tout beaux tout neufs à autrui, qu’il nous entretienne des temps présents, des choses politiques, des enfants de Lola, de cette planète qui tangue chaque jour un peu plus, de ces idées noires qui tirent toujours plus la couverture à elles et font ce monde fou d’une rare intolérance. Des inédits qui, pardi, auraient eu la force de ses précédentes chansons. Qui sait s’il y viendra…

Par défaut, il trie, il choisit. Les chansons qui vont reprendre vie, les interprètes qui se les mettront en bouche. Il y aura le gendre Renan Luce, ainsi que Nolwenn Leroy, Thomas Dutronc, Bénabar, Elodie Frégé et, entre autres, Gaëtan Roussel. L’enregistrement a débuté il y a quelques jours dans un studio parisien.

La nouvelle est réjouissante. Il n’y a que le casting, certes honorable, qui peut chagriner, qui moi me chiffonne : que des artistes bien en vue dans l’actuelle offre commerciale, comme si les chansons de Renaud ne se suffisaient pas, qu’il fallait les étayer de stars ; comme si Renaud, qui ne doit plus rien à personne, était toujours redevable aux majors. De plus ce sont toujours les mêmes qu’on croise dans de telles entreprises d’hommages ou de reprises… Ça veut dire aussi que, Renaud ou pas, ça risque de ressembler à des tas d’autres disques. Dommage, Renaud mérite mieux, bien mieux.

Moi je dis que le nom de Renaud est bien suffisant pour asseoir le succès d’une telle entreprise et que c’était la superbe occasion (cadeau à la chanson d’un de ses plus grands auteurs) de mettre en valeur cette (grande) part de la chanson qu’aime Renaud, une chanson qui va de Gaston Couté à Allain Leprest. Là, nous en sommes loin.

Renaud, permets-moi, pour le volume 2 qui ne tardera pas à venir, de te suggérer : Manu Lods, Melissmell, Batlik, Coko, Cristini, ton pote Sarcloret, Thierry Romanens, Flow, Evelyne Gallet, Florent Nouvel, Govrache, Frédéric Bobin, Anael Miller et Pierre Antoine, Chloé Lacan, Marie Coutant, Reno Bistan, La Rue Kétanou et quelques autres encore. Et pis Benoit Dorémus, que tu connais. Et Marie Cherrier, même si parfois elle a pu t’irriter. Outre le fait d’être de bons, de très bons artistes, ceux-là, je le crois, sont plus dans l’esprit Renaud, dans ton adn.

Car Renaud par Nolwen Leroy, ça ne me semble être que du bizness, rien de plus ; Renaud par Govrache, c’est de l’élémentaire transmission, c’est un don de soi, un don de sang.

Image de prévisualisation YouTube

17 Réponses à Renaud revient parmi les siens

  1. Eddy Bonin 31 janvier 2014 à 11 h 07 min

    Entièrement d’accord avec toi sur toute la ligne Michel !!! Renaud est une de mes « idoles » et j’aimerai tant qu’il reprenne la plume… A ta liste je rajouterai les Ogres de Barback, Morro et Buffet froid, des potes de St naz qui chantent encore la révolution, et pourquoi pas Alexandre Poulin sur une jolie balade ? En tous les cas, ce CD ne passera pas par moi :p

    Répondre
  2. Michel Kemper 31 janvier 2014 à 11 h 20 min

    J’en ai oublié des tas, Eddy, bien sûr. Eric Frasiak, Oldelaf, Monsieur Roux, Hervé Akrich, Clarika, Alexis HK… Tiens, vous imaginez Loïc Lantoine chanter Renaud ? On ne serait pas loin de la définition du bonheur…

    Répondre
  3. Marc Boucher 31 janvier 2014 à 11 h 26 min

    C’est exactement çà… La maison de disque l’a poussé à le faire, c’est pas possible sinon… Car entendre Nolwenn Leroy chanter ‘c’est pas l’homme’ ferait de nouveau résonner incompatibilité des deux mondes qui existent. Réveilles-toi et remets ton cuir !

    Répondre
    • Norbert Gabriel 31 janvier 2014 à 13 h 05 min

      moi, c’est avec Coeur de pirate que j’ai du mal, sur album, ça passe, mais en direct … Aîe…

      Répondre
  4. Danièle Sala 31 janvier 2014 à 12 h 09 min

    D’accord aussi . Quand j’ai appris la nouvelle de ce futur CD , j’ai tout de suite pensé à la catastrophe des reprises de Goldman . Renaud a définitivement bien changé ! Que voulez vous , il faut bien qu’il paye son Ricard ! Dommage !

    Répondre
  5. Norbert Gabriel 31 janvier 2014 à 12 h 19 min

    Allons y pour un contrechant, sans fausses notes, si possible… D’abord il semble que le projet vient d’un proche de Renaud , Alain Lanty. Et que le choix des interprètes ait été fait en accord avec Renaud, et ce serait lui qui a demandé Nolwen Leroy, et quelques autres.
    La plupart des infos qui circulent viennent d’un com’ de presse RTL, très sommaire, et qui oublie Molly Malone.
    Mais il y a des articles plus sérieux, Sophie Delassein, et plus complets. Je ne sais pas s’il y a d’autres exemples, mais il me semble que c’est la première fois qu’un artiste participe à un album de reprises de ses chansons en co optant les choix. Il y a eu le précédent Chez Leprest, mais le contexte était différent.
    Toutefois, le pire n’est jamais sûr, et on n’est jamais à l’abri d’une bonne nouvelle.

    Répondre
  6. Fabybis Perier 31 janvier 2014 à 12 h 25 min

    Je sens que je vais sortir mes vinyls de Renaud ! je me ferai ma compil c’est sûr, chantée par lui ! Renaud chanté par quelqu’un d’autre… ce n’est plus du Renaud. Décidément ! les maisons de disques n’ont vraiment qu’une dizaine d’artistes dans leurs écuries…

    Répondre
    • Michel Kemper 31 janvier 2014 à 12 h 32 min

      Pas d’accord avec vous, Fabybis : Renaud, même chanté par d’autres, est et reste du Renaud. Chez certains artistes, dont Renaud, Anne Sylvestre, Allain Leprest et quelques autres, l’adn est si fort que, dès les premiers mots, on sait que c’est d’eux. Dès les premiers mots d’une chanson de Renaud, on sait que c’est du Renaud : c’est dans le philigrane des mots. De plus une chanson a besoin d’interprètes si elle veut exister. Renaud retiré de la chanson, il est important que d’autres s’emparent de ses chansons. Ce qui est dommage, là, c’est le choix de ces artistes : que du bizness, peu ou pas d’émotions à venir… Reste qu’on s’en fera un juste avis au moment de la sortie du disque.

      Répondre
    • Norbert Gabriel 31 janvier 2014 à 13 h 11 min

      pas trop d’accord non plus, par exemple; lors des jours Ferré, plusieurs personnes ont eu la même reaction, pas fans de Ferré comme chanteur, mais totalement emballés par les interprétations d’Annick Cisaruk, ou de Jérémie Bossone, et une chanson comme « la vie moderne » que j’avais oubllée par Ferré, c’est un vrai succès par Annick Cisaruk, à croire que c’est un inédit de Ferré écrit hier matin… Donc wait and see, and listen ..

      Répondre
  7. Norbert Gabriel 31 janvier 2014 à 12 h 27 min

    «  »En tout cas, pas question pour Alain Lanty (collaborateur de Renaud) de faire cet album sans que Renaud ne donne son autorisation : « Renaud est au courant de tout ce qu’il se passe et il est fou de joie (…) Il a tenu à ce qu’Élodie Frégé et Nolwenn Leroy soient sur ce projet ». »

    Répondre
  8. Danièle Sala 31 janvier 2014 à 12 h 33 min

    Précision , je n’ai rien contre les interprètes  » choisis » par Alain Lanty , qui sont bien, chacun dans leur répertoire, je trouve juste qu’ils n’ont pas le feeling pour chanter du Renaud , comme dit Michel, ils n’ont pas l’ADN ,et on a tellement aimé Renaud qu’on ne peut être que déçus par ces choix . Mais oui, le pire n’est jamais sûr , on verra bien .

    Répondre
  9. Norbert Gabriel 31 janvier 2014 à 14 h 26 min

    Dans les questions qu’on peut se poser sur la légitimité d’un interprète à évoluer dans un domaine loin du sien, est-ce qu’Hervé Vilard est compatible avec Jean Genet « Le condamné à mort » ou Leprest ‘Rue Blondin » ? Il a fait un excellent album sur les poètes…(en 2002) avec des choix exigeants, et ce spectacle présenté aux Francos de la Rochelle 2004 a eu le mérite de faire découvrir à un public 100% Capri c’est fini, des poètes très loin de leur univers habituel. Et ce que j’ai aimé dans cette soirée, c’est que ce public était très ouvert et attentif à un genre de chansons auxquelles Hervé Vilard ne les avait pas vraiment habitués. Donc, si le public de Nolwenn découvre Renaud (ou redécouvre) c’est tout bénef …
    et puis si cet album incite des artistes moins médiatisés à se lancer dans une aventure « Renaud en pétard » pourquoi pas ?

    Répondre
  10. Danièle Sala 31 janvier 2014 à 14 h 59 min

    Très bel album d’Hervé Vilard sur les poètes . Et là, je ne trouve pas d’incompatibilité pour Hervé Vilard à chanter  » Le condamné à mort » de Genet ou  » Cri du coeur » ,  » Il n’aurait fallu » …Il le fait très bien . Mais Nolwenn dans  » Camarade bourgeois » , ou  » Hexagone », Bénabar dans  » Laisse béton », non, ou alors, il doit y avoir un choix des chansons qui irait plus dans la compatibilité, je vois bien  » Mistral gagnant » pour Nolwenn,  » La ballade Nord irlandaise » pour Bénabar,  » Chez la mère à Titi » pour Dutronc, par exemple . Tout dépend ce qu’on veut retenir de Renaud .

    Répondre
  11. Marie la Belge 31 janvier 2014 à 16 h 42 min

    Ça pue la promo major et l’opération gros sous.
    Personne, jamais, ne me fera croire que le Frangin a “choisi” des chanteurs variétoche et starac-formatted.

    Y a des tas de chanteurs et de groupes qui auraient eu leur place sur un album de reprises, un vrai, pas une daube commerciale.
    Des gars pour qui Renaud est une référence, une inspiration, qui le respectent – et qui connaissent son oeuvre.
    Qui ne s’en cachent pas et le crient même bien fort à chaque fois qu’on veut bien leur donner la parole.
    Qui reprennent ses p’tites chansons en privé ou sur scène, juste comme ça, pour se faire plaisir et faire plaisir à leurs fans, sans que Michel Drucker ou Daniela Lumbroso leur demande (ou leur impose).
    Des mecs qui ont mis la main sur son flingue et qui continuent sa route.
    Par exemple Tournée Générale, Les Fatals Picards, Les Ogres de Barback. Et plein d’autres.
    Sorry, si le Frangin n’en était pas rendu à un point où il en a plus rien à foutre, c’est eux qu’il aurait choisis.

    Répondre
    • Norbert Gabriel 31 janvier 2014 à 18 h 52 min

      Renan Luce, il l’aurait pas choisi ? Bénabar non plus ?? Thomas Dutronc ou Gaétan Roussel, je ne vois pas en quoi ce serait indigne des chansons de Renaud. Quant à dire qu’il y aurait pu y avoir de meilleurs choix, chacun son point de vue; bien sûr que la jeune garde des « pas vus à la télé » ça aurait de la gueule, mais la majorité des 20-30 ans ne connaissent que la chanson « vue à la télé »
      Je serais ravis qu’ils viennent faire leur CDthèque dans les rayons de Nos Enchanteurs, mais on n’y est pas encore. Peut-être que Nolwenn ou Elodie Frégé ((qui s’est bien déformatée de la Starac) vont faire découvrir Renaud à des gens pour qui c’est l’idole des parents, et beurk en tant que telle. Moustaki était très curieux, et très ouvert à tout ce qui pouvait arriver, sans a-priori négatif. Après tout, il a bien été dit de lui dans les années 60-68 que c’était un has been qui avait fait un tube pour Piaf et basta.

      Répondre
  12. Juliette Rami 31 janvier 2014 à 20 h 02 min

    Je ne suis pas sûre que Renaud sache encore où il se situe dans la chanson. Et ces premiers noms de repreneurs annoncés par la presse résonnent bien comme un camouflet, presque une trahison. Ou alors on fait dire à Renaud qu’il a choisi ces gens-là : il faut qu’il s’explique. Et pourquoi d’ailleurs un tel disque ? Renaud a-t-il besoin d’argent ? Est-il redevable d’un disque par contrat à Virgin ? Dutronc junior, Elodie Frégé ou Nolwenn Leroy ne sont pas détestables en soi, Bénabar non plus, mais ils symbolisent ici le choix du pur business, d’aller faire les poches des gogos qui seront tentés d’acheter ce produit de grande consommation, alors que nous attendons autre chose de Renaud, de plus noble, de sincère.

    Répondre
  13. Jerry OX 31 janvier 2014 à 23 h 42 min

    C’est plutot une bonne nouvelle je trouve ! Celà pourrait stimuler (peut etre est-ce déjà le cas ?) le retour à la création pour Renaud . Je ne suis pas contre que d’autres artistes reprennent ses tubes (et chansons méconnues ) afin de les faire (re)découvrir aux jeunes générations (comme ce fut récemment le cas pour Jean Jacques Goldman , meme si ce ne fut pas une grande réussite artistique ) .

    En lisant ce billet et les commentaires qui suivent , j’avoue ne pas comprendre d’ou vous vient ce « racisme  » envers certains artistes tel Nolween Leroy , Bénabar ou Elodie Frégé . Vous leur reprochez d’etre trop médiatiques et populaires mais …Renaud , lui meme , fut et demeure un artiste médiatique et O combien populaire ! Il n’est pas si loin le temps ou ses chansons à succès (nombreuses !! ) étaient matraqués en radio et en télé .
    De grace , la popularité et le talent peuvent aussi aller de paire .

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives