CMS

Prix de l’Académie du disque Charles-Cros : le sacre de Guidoni

Jean Guidoni (photo DR)

Jean Guidoni (photo DR)

Paris, Maison de la radio, 20 novembre 2014,

 

Ainsi donc Jean Guidoni reçoit le prix In honorem Chanson de l’Académie du disque Charles-Cros, à l’occasion de la sortie du disque Paris-Milan, paru il y a quelques semaines chez Tacet/L’Autre distribution, un disque fait de chansons « inédites » d’Allain Leprest. Ce prix récompense une œuvre, une carrière et saluer Guidoni est un acte fort qui acte un parcours exemplaire et difficile, loin des canons d’une chanson formatée. Guidoni, en le recevant, a salué tous ses auteurs, ses compositeurs en les associant à cette récompense. Et a profité du micro qui lui était tendu pour afficher sans ambiguïté son soutien au festival Alors Chante ! de Montauban « qui en a bien besoin. »

Guido Prix C CRos 20-11-2014 12-41-35Jean Guidoni, Jeanne Cherhal, Arthur H, les québécois Klô Pelgag et Pierre Lapointe ainsi que Des fourmis dans les mains, voici le palmarès Chanson des 67e Grands prix du Disque de la docte Académie : rien à redire.

Le Prix Charles-Cros des lycéens a, lui, récompensé en une cérémonie distincte Gaël Faye pour son album « France et Laurent Lamarca pour son album Taxi.

En ces temps contrariés où la chanson est malmenée comme jamais (émissions radio comme festivals…), nous guettions bien évidemment des déclarations qui fassent relief. A l’adresse du nouveau directeur de Radio-France, le président Alain Fantapié, d’une diplomatie sans égale, a rappelé que « le service public de la radio est dans les gènes de l’Académie », que l’Académie est née avec les gens de la radio, qu’elle a longtemps été une petite sœur de la radio : « Un esprit nous lie, qui est proche du nôtre. Notre mission, c’est le service public. » A l’adresse de l’État et des collectivités territoriales, à Montauban ou ailleurs, Alain Fantapié, de sa voix qui conjugue douceur et fermeté, fut clair : « Aucune action efficace dans la Culture ne peut être menée s’il n’y a pas un constant dialogue entre la société civile et les pouvoirs publics. »

Notons que, comme les années précédentes, Didier Varrod, directeur de la musique sur France-Inter, dont le bureau est dans le même bâtiment que le Studio Charles-Trenet où se déroulait la cérémonie, par ailleurs « expert associé » de l’Académie Charles-Cros, brillait à nouveau par son absence, prouvant si on en doutait encore qu’il s’en contrefout. Si le lundi il a piscine, on ne sait quelle est son excuse du jeudi. C’est sous sa direction, rappelons-le, qu’ont été radiés de la grille Le Pont des artistes d’Isabelle Dhordain et Sous les étoiles exactement de Serge Levaillant.

Arthur H  Prix C Cros 20-11-2014 13-27-34Un Varrod qu’Arthur H a salué, tant il est vrai que le fils Higelin n’est pas particulièrement tricard sur Inter. C’est sur le disque qu’il fut plus inspiré : « Le disque est vraiment important. C’est un bel objet qui garde son mystère, qui peut atteindre n’importe qui, n’importe où. Merci au Prix de l’Académie du disque Charles-Cros de défendre la créativité en France. Ça ferait du bien si la France était plus musicienne : Monsieur Fantapîé, vous êtes la France ! »

Sur Montauban, Alain Fantapié a affirmé la solidarité de l’Académie : « On n’est pas là pour subir, pour résister, mais pour aller de l’avant. » Marc Pfeiffer, président de FédéChansons, partenaire du prix qui, comme son nom l’indique, fédère 31 festivals, dit son mot sur Alors Chante ! Qui « est en danger par idiotie de la mairie et par méconnaissance économique. »

Luc Genetay, de L’Autre Distribution, tout en remerciant ceux qui soutiennent la chanson, insistait : « On a besoin de tous pour ne pas lâcher. »

Loin de ne récompenser que la Chanson, l’Académie Charles-Cros a un palmarès très éclectique. On trouvera sur son site le nom des autres lauréats en musique classique et baroque, en musique contemporaine, en jazz, en blues, en musiques du monde, en jeune public, en parole enregistrée et documents sonores sur son site.

7 Réponses à Prix de l’Académie du disque Charles-Cros : le sacre de Guidoni

  1. Norbert Gabriel 21 novembre 2014 à 10 h 38 min

    Si le directeur de la musique était absent, Frédéric Schlesinger, (conseiller du PDG) qui a été le fossoyeur de Pollen, sans avoir jamais rien proposé en remplacement était présent… Ceci expliquant peut-être cela?
    On peut noter aussi que Jean Guidoni, Jeanne Cherhal, Arthur H, les québécois Klô Pelgag et Pierre Lapointe sont aussi des artistes très soutenus pas France Inter… Et pas depuis hier matin…

    PS: le directeur de la musique n’est pas le directeur des programmes, à l’époque où Pollen a été débarqué, le directeur de la musique a été informé en même temps que Foulquier, en réunion de producteurs.

    Répondre
  2. Danièle Sala 21 novembre 2014 à 11 h 59 min

    Bravo à Jean Guidoni, à Alain Fantapié, à Gaël Faye que j’aime beaucoup aussi, et à tous les lauréats .
    https://www.youtube.com/watch?v=XTF2pwr8lYk

    Répondre
  3. Christian Camerlynck 21 novembre 2014 à 14 h 03 min

    c’est vrai cher Norbert que ces artistes sont soutenus par Inter, c’est vrai que Didier Pascalis était heureux d’annoncer que Le CD de Jean était dans la playlist d’Inter mais quand même je ne l’ai pas entendu souvent souvent, y’a pas matraquage… And I think que les anglosaxons même franglish sont en nettes progression. Que des émissions comme le ‘ » pop club » Sous les étoiles » Sûr le pont des artistes » manquent à une autre chanson moins « variète »…
    Et puis personne n’en parle assez… Radio bleue dépend de Paris pour la programmation musique On crée des Régions mais centralise la musique du service public????

    Répondre
    • Norbert Gabriel 21 novembre 2014 à 15 h 05 min

      Je suis bien d’accord même si c’est anecdotique, les rafales de A’Live, ou Live, ou de Partir en live qui sont répétées comme des perroquets sous extasy, ça m’énerve à un point que je coupe la radio assez souvent… Pour la part de la chanson francophone hors majors, il faut rappeler que c’est sous la direction de Schlesinger que 8 heures d’émissions chanson hebdo ont été supprimées sans aucun remplacement. (le limogeage de Pollen et Ti-Mal) et le déséquilibre est devenu criant avec une play list qui est restée la même, un panorama assez général. Ensuite Val a aggravé les choses, il faut noter aussi qu’un essai d’émission chanson « Regarde un peu la France » n’a pas été reconduit par Laurence Bloch, on y parlait « que » de chanson francophone.
      C’est donc un choix des directions depuis 7 ou 8 ans et avec le retour de Schlesinger en superviseur, je ne vois pas pourquoi ça changerait.

      Répondre
  4. Duran Floréal 21 novembre 2014 à 17 h 11 min

    Un beau palmarès, j’en suis bien d’accord. Des artistes hors des sentiers battus, d’autres en devenir. Et puis cette distinction pour Jean Guidoni dont le talent et l’univers en font un des chanteurs les plus exceptionnel de ces dernières décennies.

    Répondre
  5. Bruno Pietsch 21 novembre 2014 à 19 h 35 min

    Quel parcours pour ce très bel artiste,sans concessions ,toujours
    sur le fil,entoure des plus grands,à l’instinct scénique sans faille!
    Il lui a fallu convaincre,se battre dans ce milieu difficile ,et puis,enfin,ce prix tant mérite,je l’ai côtoyé un peu professionnellement à la fin des années 80,et suivi,vu 16 fois sur scène,toujours avec le même plaisir!quand je vois ce qui enchante le public actuel,il est vrai qu’un artiste comme Jean
    Ne peut passer inaperçu! Voilà Jean,c’est un très beau parcours
    que le tien,et ce prix tellement logique !!! Toutes mes pensées et
    Mes félicitations les plus chaleureuses,
    Je t’embrasse
    Bruno Pietsch
    ,

    Répondre
  6. catherine Laugier 21 novembre 2014 à 21 h 39 min

    Beau Palmarès, Jean Guidoni trop méconnu malgré sa carrière, Jeanne Cherhal, Arthur H, Pierre Lapointe sont dans mes artistes préférés. J’aime bien Gaël Faye aussi dont je n’entendais plus parler. Et grâce à L’Académie et à cet article je viens de découvrir avec plaisir Klô Pelgag http://youtu.be/4_qCbC2qOm4 et le magnifique Trio Des Fourmis dans les Mains de Laurent Fellot http://youtu.be/fRaTcsW-gnI.
    Pour le reste, continuons à défendre la chanson française et francophone partout et toujours…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives