CMS

Romain Dudek « Le cœur en deuil »

photo_1295618805Penser à autre autre
Regarder l’aurore
De ce jour morose
De ce jour mort
Et dans l’azur même
Parmi les oiseaux
Voir les chrysanthèmes
Et les corbeaux

S’il reste des pleurs
Qu’ils sortent enfin
Et qu’ils laissent le cœur
Calme et serein
Un dernier discours
Fermer le cercueil
Avant les vautours…

Le cœur en deuil
Avant les vautours…

Romain Dudek
 
Paroles et Musique de Romain Dudek. Inédit discographique. 7 janvier 2015
Pour Jean, Georges, Stéphane, Bernard, Philippe, Bernard, Ahmed, Mustapha, Elsa, Franck, Michel, Frédéric, Clarissa, Yohan, Philippe, Yoav, François-Michel, victimes de la barbarie, tués par la haine de l’autre

 
« À Cabu, Wolinski, Charb, Tignous et aux autres victimes de ce 7 janvier 2015 ainsi qu’à leurs proches et tous ceux qui, partout, se retrouvent aujourd’hui dans une tristesse indicible…
Et à tous ceux qui souffrent, luttent et meurent pour leur liberté et pour la notre.
Tant que la barbarie n’a pas gagné, la fraternité n’a pas perdu.
Lutter contre la haine est une victoire en soi.
Cela s’appelle la dignité. »
Romain Dudek

3 Réponses à Romain Dudek « Le cœur en deuil »

  1. catherine Laugier 5 février 2015 à 14 h 37 min

    La chanson hommage qui m’a le plus touchée

    Répondre
  2. Danièle Sala 5 février 2015 à 17 h 14 min

     » Mais dans l’azur sombre, parmi les corbeaux, voir une colombe qui vole plus haut » . Un beau message d’espoir …

    Répondre
  3. catherine Laugier 5 février 2015 à 23 h 22 min

    La suite des paroles :

    Regarder autour
    Voir ceux que l’on aime
    Sans vie, sans amour
    Sans haine
    Et dans leur regard
    Voir passer aussi
    Tant de désespoir
    D’oubli

    Laisser les croque-morts
    Et les fossoyeurs
    Disputer le corps
    Sans pudeur
    Chanter les louanges
    Autour du cercueil
    Nous voilà des anges…

    Le cœur en deuil
    Nous voilà des anges…
    Le cœur en deuil
    Nous voilà des anges…

    Mais dans l’azur sombre
    Parmi les corbeaux
    Voir une colombe
    Plus haut
    Face au désespoir
    Face à la vermine
    Reprendre un peu espoir
    Au milieu des ruines

    Sur ce fumier là
    Renaissent les roses
    Et la mort déjà
    En sait quelque chose
    Moi je resterai
    Auprès du cercueil
    Le poing serré…

    Et le cœur en deuil

    Penser à autre chose…
    Penser à autre chose…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives