CMS

Hugues Aufray « Dès que le printemps revient »

AUFRAY Hugues 1964 Barclay25cm PrintempsLes filles sont jolies
Dès que le printemps est là
Mais les serments s’oublient
Dès que le printemps s’en va
Là-bas dans la prairie
J’attends toujours, mais en vain
Une fille en organdi
Dès que le printemps revient.

Hugues Aufray

Paroles de Jacques Plante, Musique d’Hugues Aufray. Extrait de l’album « Hugues Aufray et son Skiffle Group » (1964)

 

5 Réponses à Hugues Aufray « Dès que le printemps revient »

  1. Danièle Sala 20 mars 2015 à 12 h 43 min

    V’là le printemps ! ..Et ses chansons de circonstance . Encore elle ? Eh oui, c’est une chanteuse des quatre saisons …
    https://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=Te2ZqlylKDg

    Répondre
  2. catherine Laugier 20 mars 2015 à 12 h 46 min

    Hugues Aufray avait gagné le concours de L’Eurovision en 1964, représentant le Luxembourg. A l’époque il y avait encore de jolies chansons à ce concours.
    Une version de 1974, plutôt datée :https://youtu.be/JgHmor6ylC4 et une plus récente, sans doute des années 90, avec quelques variations musicales: https://youtu.be/lxjBFeqn1CU … et des cloches !

    Répondre
  3. Joël Luguern 27 mars 2015 à 1 h 56 min

    Hugues Aufray avait en effet participé en 1964 au concours de l’Eurovision avec cette chanson, mais si mes souvenirs sont bons, il ne l’avait pas gagné. Romuald y avait également participé en chantant une chanson de Pierre Barouh et Francis Lai : « Où sont-elles passées? »
    Si mes souvenirs sont toujours bons, c’est France Gall qui avait remporté ce concours avec une chanson de Serge Gainsbourg: « Poupée de cire, poupée de son ». Comme l’écrit Catherine Laugier, à l’époque il y avait encore de belles chansons à ce concours

    Répondre
  4. Joël Luguern 27 mars 2015 à 2 h 23 min

    Rectificatif: c’est une chanson italienne, « Non ho l’età » interprétée par Gigliola Cinquetti, qui avait, cette année-là, remporté le concours de l’Eurovision.

    Répondre
  5. catherine Laugier 27 mars 2015 à 14 h 53 min

    Merci pour la rectification Joël Luguern, oui je me souviens de cette chanson de Gigliola Cinquetti qui était dans ma tête de petite fille Nonoletta !
    France Gall, représentant également le Luxembourg, avait gagné en 1965. Guy Mardel était troisième avec N’avoue jamais.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives