Barjac 2015 : vive les reprises ! | NosEnchanteurs

Barjac 2015 : vive les reprises !

Tachan, Trenet, Leclerc et Leprest (photos Christophe Régnier, DR, DR et Isabelle Labat-Castaing)

Tachan, Trenet, Leclerc et Leprest (photos Patrick Ullmann, DR, DR et Isabelle Labat-Castaing)

 

Bis repetita, à nouveau le festival Chansons de parole de Barjac fait dans la reprise : qui s’en plaindra ? En juillet de cette année ce ne sont pas moins de quatre artistes qui, sous le chapiteau ou sur la grande scène, nous donneront des nouvelles d’illustres ainés : Claire Elzière chantera Allain Leprest (pas tout à fait de la reprise cependant, mais des titres réputés inédits), le belge Teicher chantera Charles Trenet, le québécois Claud Michaud chantera Félix Leclerc et Jamait chantera Henri Tachan.

Quels que soient les cercles de la chanson, les reprises actuellement prédominent. Du plus mauvais (de Ferrat à Dutronc, de Renaud à Aznavour et bien d’autres encore, il suffit d’entendre ce que les majors en font) aux plus intéressants et sincères, comme ces artistes qui de fait s’inscrivent dans l’idée de « chansons de parole » chère à Barjac.

Jusqu’à il y a deux ans, les reprises n’étaient à Barjac que des spectacles exceptionnels et collectifs, qui sur Béranger qui sur Leprest. Hors ces hommages, la reprise était boutée hors du festival et n’avait que les terrasses des cafés et restos pour exister. Elle entre désormais par la grande porte et c’est bien, tant qu’il ne s’agit pas d’imitation. Sur ce domaine, subjectif il est vrai, nous y serons très sensibles, vous le savez d’expérience.

A défaut d’être osée (si ce n’est la présence d’une Marsh de plus en plus rockeuse), la programmation 2015 concoctée par Jofroi est agréable, stimulante. Qui plus est équilibrée. Outre les artistes reprisés, les purs et durs d’une Chanson particulièrement exigeante et éprise de grande poésie (certains se nomment d’eux-mêmes ayatollahs ce qui, en ces temps de massacre de la liberté de la presse, fait des frissons dans le dos [NosEnchanteurs est bien placé pour savoir ce que certains intégristes de la Chanson sont capables de faire...]) seront ravis de retrouver Bruno Ruiz. Ainsi que l’ami Bernard Joyet. Pour chacun des deux, c’est évidemment les honneurs de la cour du château. Au château aussi, et dès le premier soir, les invités de Jofroi, à savoir Agnès Bihl, Michel Bühler, Romain Didier et Yvette Théraulaz (et quelques autres sans doute) : ça devrait nous valoir une sympathique soirée d’ouverture sous le signe des vingt ans du festival

Toujours au Château, la proposition magnifique de Brastch : c’est du reste une des dernières fois où nous aurons la possibilité de les (re)voir, le groupe étant dans son ultime tournée avant cessation d’activité. Ainsi qu’Alain Sourigues et Gryf (qui n’est autre que le nouveau projet du lyonnais François Gaillard). Et From & Ziel en première partie de Flow, une soirée qui pourrait nous valoir de belles émotions.

Dans le sauna chapiteau des après-midi ensoleillés, nous aurons le plaisir d’y applaudir (enfin !) Gilles Roucaute. Ainsi que Mèche, le belge Guillaume Ledent, Benoît Paradis trio, Jules Nectar (l’un des lauréats du Vive la reprise du Centre de la Chanson), Émilie Marsh (ça marche de mieux en mieux pour elle), Léonid, Olivier Foucher… Et Sale petit bonhomme, non sur le Brassens qu’ils reprisent souvent, mais dans leur propre et nouveau répertoire : Les mots mariés.

En fait, sur le papier, que du beau, que du bon. Qu’il nous faudra confronter à la scène, à nos enthousiasmes sur place, nos énervements, à tout ce qui fait monter ou baisser la température de ce festival passionnel et passionné, ce thermomètre fiévreux d’une Chanson traversées de multiples courants plus ou moins compatibles entre eux. De ces étranges bipèdes qui, pour beaucoup, viennent ici faire leurs emplettes de l’année et se rassurer ou se désespérer de l’état de la Chanson.

Du dimanche 25 au jeudi 30 juillet 2015. Le site du festival, c’est ici.

11 Réponses à Barjac 2015 : vive les reprises !

  1. Norbert Gabriel 14 avril 2015 à 14 h 54 min

    Au vu du programme Barjac 2015, j’en déduis que j’ai eu une hallucination auditive fin Juin 2014 quand Jofroi a répété deux fois qu’il ne prenait des interprètes ou des chansons « de reprise » que très très exceptionnellement…

    Répondre
    • MariePierre 14 avril 2015 à 22 h 35 min

      4 cette année, 3 ou 4 l’année dernière, 1 de temps en temps les années précédentes, ça fait une dizaine de reprises en 20 ans (et combien de spectacles ?)… Sur la durée ça reste exceptionnel !

      Répondre
      • Norbert Gabriel 15 avril 2015 à 0 h 31 min

        Je ne discute pas le bien-fondé de présenter des interprètes, comme Claire Elzière qui fait vivre, avec talent, un répertoire riche et diversifié, mais le fait qu’un an après une déclaration très précise et sans appel, Jofroi change de cap… A moins que nous n’ayons pas la même définition du mot « exceptionnel ». Ou bien qu’il y ait d’autres raisons ?

        Répondre
        • Michel Kemper 15 avril 2015 à 9 h 10 min

          Que je sache – et je le rappelle dans ce billet – le festival « Chansons de parole » a programmé l’an passé autant de spectacles de reprises : ça a fait même polémique sur NosEnchanteurs avec celui que j’ai tenu pour imitateur de Ferré. Que Barjac acte dans sa programmation l’inclinaison actuelle pour les spectacles (et disques) de reprises (qu’on retrouve dans tous les strates de la Chanson) me semble intelligent, même si c’est un virage à 180 degrés par rapport au passé récent. Que je sache, ce n’est pas la première fois qu’un festival change d’opinion. En beaucoup plus grave, le Printemps de Bourges : lui est né par et pour la Chanson, il lui fait désormais chaque année un magnifique doigt d’honneur !

          Répondre
  2. Danièle Sala 14 avril 2015 à 22 h 59 min

    Quand on voit les quatre chanteurs affichés en haut, il faudra que les reprises soient à la hauteur ! pour Claire Elzière , et Jamait, pas de souci, je ne connais pas les deux autres . Sinon, Joyet, Bihl, Bülher, Roucaute, Romain Didier, Sale petit bonhomme, Emilie Marsh, etc …Des noms bien connus sur Nos Enchanteurs ! à suivre …

    Répondre
  3. Anne-Marie Panigada 14 avril 2015 à 23 h 38 min

    ET t’as oublié la soirée du 27 au château : From & Ziel (déjà ici en 2012) et Flow (ici aussi en 2011). Bon, c’est pas sur la grande scène qu’on fera vraiment des découvertes … mais j’ai quand même hâte d’y voir le sieur Gaillard et Jamait dans leurs nouveaux spectacles et de retrouver Bruno Ruiz. Je ne sais pas quel récital il va donner mais, voyant Sourigues en première partie de soirée, j’espère que ce sera celui – un peu comique – que peu connaissent et qui est le seul que je n’ai jamais vu.
    En revanche, je suis contente de voir que le chapiteau-sauna parvienne enfin à programmer de vrais découvertes et des jeunes pousses en devenir, je n’en connais cette année seulement que trois et ça ne m’est jamais encore arrivé…
    Tchao ! et à cet été.

    Répondre
  4. Michel Kemper 16 avril 2015 à 8 h 13 min

    Oups, c’est corrigé, Anne-Marie. Mes excuses. Comment d’ailleurs oublier Flow qui pourrait être un des grands événements de cette édition ? Belle soirée que celle-ci avec From & Ziel en amont, pièce de choix de cette très belle édition.

    Répondre
  5. Odile 16 avril 2015 à 9 h 22 min

    Que du beau monde pour cette cuvée 2015!
    Heureux ceux qui pourront s’y rendre…
    Effectivement, je ne vois pas l’intérêt d’imiter en guise de reprise!
    Pour exemple, j’aime Claire Elzière et Dominique Gravic avec leurs interprétations bien à eux, quand ils chantent les grands poètes.

    Répondre
    • Norbert Gabriel 16 avril 2015 à 14 h 01 min

      Claire Elzière est une vraie interprète dans la lignée de celles qui ont fait vivre des auteurs qui auraient vite été oubliés, comme Pierre Louki. Et l’album Leprest avec des inédits, est un des plus réussis parmi les productions post-Leprest, avec Dominique Cravic, et Grégory Veux, l’indissociable trio, ils ont apporté une bouffée d’air frais, et d’airs originaux très séduisants.. . C’est le seul que j’écoute régulièrement avec un plaisir toujours renouvelé.

      Répondre
  6. Danièle Sala 16 avril 2015 à 18 h 15 min

    Et je viens d’apprendre avec le 200ème article de « Si ça vous chante » que les reprises de Tachan par Jamait sont un vrai régal !
    http://sicavouschante.over-blog.com/2015/04/jamait-chante-tachan.html

    Répondre
  7. Jaja 27 avril 2015 à 19 h 18 min

    J’ai vu deux soirs de suite Jamait/Tachan à Authumes en octobre et s’il y avait eu d’autres soirs, j’y serais retournée encore et encore ! Quel talent ! C’est vraiment une très belle soirée avec un documentaire, la présence du metteur en scène Christophe Régnier et surtout d’Henri Tachan, le bonhomme toujours égal à lui même, qui répond à nos questions en bougonnant un peu parfois et qui chante à mi-voix, les yeux clos. Emouvant.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives