CMS

Paroles et Musiques 2015. Faccini et Segal, dieu que c’est beau

Piers Faccin et Vincent Segal (photo d'archives - DR)

Piers Faccin et Vincent Segal (photo d’archives – DR)

Piers Faccini/Vincent Segal, 8 juin 2015, festival Paroles et Musiques à Saint-Étienne, église Notre-Dame,

 

Chœur de Notre-Dame, ceint de saints de pierre, baigné de lumière. Pas de sono : les ingés’son excommuniés, ça fait plaisir. Deux. L’un au violoncelle, qu’il caresse de son archet, dont il tapote les cordes avec ses doigts. L’autre avec ou sans guitare, c’est selon. Ce qui d’abord impressionne, c’est ce silence… quasi religieux : voyez comme j’adapte mon vocabulaire au lieu. C’est beau le son du silence. Peut-être que le chant de Piers Faccini n’est-il que le prolongement de ce silence, fragile frontière de sens et d’émotions… Silence que viennent interrompre les applaudissements nourris et sincères. Émus. Nous sommes chaque fois cloués. Jésus aussi, qui en conséquence n’applaudit pas. Chacun sa croix…

Dire que Piers Faccini et Vincent Segal sont la somme de deux talents, c’est peu, c’est ne rien dire. Au bout d’un quart de siècle de respect, de travail et de collaborations, ils ont unis leurs arts pour n’en faire qu’un. Par un disque, Songs of time lost. Et par un récital. Compositions originales, reprises anglo-saxonnes et, chassez le naturel que toujours il revient, classiques napolitains. De la soie, du velours, de la dentelle, de l’organdi.

On peut n’y rien comprendre (un seul chant est en français) mais que sais-je et qu’importe. Nous sommes là, face à la pure et indicible beauté, pas de quoi ergoter. Ça confine presque au divin, j’insiste.

Certains ici viennent d’un autre concert de ce festival, très pop-rock, très tendance avec ses machines, son électricité. Comme quoi les chants sont différents, au spectre sans limite : là, c’est un autre chant, plus intime, plus puissant peut être malgré l’excessive modestie de ses moyens. Bouleversant de simplicité, d’humilité. Comme Jésus quand il sait se faire pauvre.

Ici, même si certaines créations sont récentes, tout est frappé d’intemporalité, hier, aujourd’hui et demain. Vieux et moderne à la fois, immortel. Tant qu’il suffira d’une voix et d’un violoncelle, éventuellement d’une guitare, pour que s’élève le chant des hommes, alors rien n’aura de prise sur lui. Ici, c’est le travail de l’artisan, sans cesse remis sur l’établi, la quintessence d’un long travail, d’une démarche, l’épure de presque une vie. Et le dialogue et l’écoute, tant que, modestement, par la nôtre, par notre silence, nous nous sentons un peu, un petit peu, acteurs de ce chant d’importance.

Dès ce soir nous retournerons à d’autres chansons, forcément plus futiles, encore que. Il était important de s’abreuver à cette source-là, eau pure et claire, avant de s’enivrer ailleurs.

Le site de Piers Faccini et Vincent Segal, c’est ici.

Image de prévisualisation YouTube

4 Réponses à Paroles et Musiques 2015. Faccini et Segal, dieu que c’est beau

  1. Patrick Engel 10 juin 2015 à 11 h 11 min

    Une crise de foi maintenant, v’la aut’chose..!
    Mais merci pour ce beau moment de communion musicale…

    Répondre
  2. Danièle Sala 10 juin 2015 à 11 h 43 min

    En effet ! l’article et la vidéo sont à tomber à genoux !

    Répondre
  3. ingrand 10 juin 2015 à 14 h 50 min

    Mon Dieu que c’est beau ! Et quelle communion entre l’instrument et la voix … mais la voix n’est-elle pas instrument ici, justement. Merci pour ce partage.

    Répondre
  4. catherine Laugier 11 juin 2015 à 20 h 26 min

    Patrick oui, je me suis fait la même réflexion, un miracle s’est produit sous les voûtes baroques de Notre-Dame qui veille sur ses fils égarés…
    Mais finalement, le miracle n’est-ce pas que la musique ou le chant puissent nous transporter si loin en trois minutes, nous faire communier (décidément !) avec l’éternité entre humains de bonne volonté (oui, je sais , j’ai trop écouté le message divin)
    Allons, retrouvons-nous encore sur un nuage avec un Santa Maria qui doit-donc être napolitain:https://www.youtube.com/watch?v=a2iQgl8w2eg

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives