CMS

Radio Babel Marseille, du soleil sous les étoiles

Radio Babel Marseille (photo DR)

Radio Babel Marseille (photo Catherine Laugier)

Après « le plus petit festival » qu’est Pourchères, au moins par la taille du lieu, un micro festival : pensez, seulement deux concerts ! C’est Simiane sous les étoiles !

Nous sommes dans les Bouches du Rhône, tout près de Marseille, au château de Pauline de Simiane, petite fille et légataire de l’œuvre de la Marquise de Sévigné. Il flotte encore un air de grand siècle dans ces lieux poétiques. La scène s’appuie au dos de la Bastide devenue l’Hôtel de Ville ; les chaises s’alignent sous les frondaisons des pins et des feuillus à la fraîcheur bienvenue, tard dans la nuit à la belle étoile.

Le 3 juillet, c’est Radio Babel Marseille, vous les avez peut-être découverts dans une de nos chansons du jour, Toutes les puissances du globe, combo a cappella avec dans la gorge des cordes, des souffles, des percussions, et amour et aventure dans le cœur.

Ils sont cinq : voix, origines et langues différentes ; ils sont Marseille, sa mer, ses quais et ses ports où l’on transite, où l’on rêve, où l’on travaille, où l’on se vend (parfois on en meurt) comme la Dame de la Joliette « La fille enchantée / Torride, passait / Comme un poison / Comme un poison dans les soirs rouges / Pourtant un matin / La trouva, le sein / Ouvert, sur la porte du bouge. » Marseille de tous ces gens qui sont venus y vivre et travailler : les Africains du Congo de Marseille en Afrique, ceux du Mali, du Maghreb ou les Américains des  Caraïbes, Antilles et Cuba d’Amor Viagéro. Celle d’où Louis Brauquier, poète peintre et officier de marine marchande marseillais, partit un jour parcourir le monde, l’Orient, l’Afrique, l’Australie…Cinq des chansons du spectacle reprennent les rimes voyageuses, en français et quelquefois en occitan provençal, du poète. Eh bien c’est dit je pars : « Et nous nous saoulerons d’angoissants paysages / Et des villes ensoleillées / S’approcheront en nous voyant sur les rivages. »

Ils sont le monde, où nos technologies modernes ont aboli les distances, mais pas les dissemblances et les traditions, pourtant chez eux tout semble aller de soi. Avec sa longue chevelure frisée, le breton Willy le Corre a une allure celte, un air un peu amérindien aussi. Et ses percussions nous parlent d’Afrique. A sa voix claire fait écho la basse profonde de Fred Camprasse, d’origine antillaise. Gil Aniorte-Paz (co-créateur des groupes Barrio Chino et des Chants gitans sacrés de Provence) pilote le combo et envoie parfois un déchirant canto jondo. Matthieu Jacinto « Joos », le vibrionnant human beat-box aurillaco-portugais, donne le rythme, lance les réponses, illustre les sons de la vie. Mehdi Laifaoui projette sa voix aérienne dans des mélopées du Maghreb et réussit à faire reprendre des sonorités qui nous sont peu familières. Les langues se mélangent, s’entrecroisent. Français, bambara, espagnol, créole antillais « Lari Zabim té ni on vyé madanm / Vyé madanm-la té ni on kaz an pay », arabe se répondent dans Amor Viagéro. Italien, latin « In exelcis deo », espagnol, anglais, arabe, français fusionnent dans Babel, et contrairement à ce qui se passe dans la Bible, les humains semblent tous se comprendre. Le public, séduit dès le départ, embarque sur le Barquito de Papel du poète cubain Nicolás Guillén. Chante, danse, applaudit : « A la mar, a la mar, a la mar Mieterrano… / Un gabian dins lou matin / Un bateù que sus l’ourizount se proufielo.» Utopie d’un monde polyglotte et  multiculturel réalisée ?

On retrouve les chansons du concert dans l’album « Vers des Docks et des Quais » paru en 2014 à commander sur leur site. Sur leur site également, les dates des prochains concerts en Provence et dans tous les ports… et ailleurs !

Image de prévisualisation YouTube

3 Réponses à Radio Babel Marseille, du soleil sous les étoiles

  1. Michel Kemper 11 juillet 2015 à 9 h 26 min

    Le poète marseillais Louis Brauquier a également été chanté par Gérard Pierron. Ce fut même l’objet de tout un album, « La Chanson d’escale », en 1990 au Chant du Monde.
    Signalons aussi que la chanson « Maria Bonita » de Lavilliers prend sa source (sans le citer) dans le poème « Chanson de Marseille » de Louis Brauquier. Et que dans la chanson « Messageries maritimes »v du même Nanar, on retrouve sans mal tous les ingrédients de Brauquier, auteur que le Stéphanois cite parfois parmi les poètes qu’il aime particulièrement.

    Répondre
  2. catherine Laugier 11 juillet 2015 à 18 h 36 min

    A signaler, il existe une version concert-théâtre de ce spectacle, « La vie est une aventure », avec l’acteur Hervé Lavigne, qui a été présentée en 2013. On l’entend sur les versions filmées au Mucem à Marseille, Esplanade du Fort Saint-Jean en 2013, figurant dans cette playlist : https://www.youtube.com/playlist?list=PLjgARH5GHfS-5Vh6TEU3U7TQCU4np9RVa
    Il y figure aussi un enregistrement du concert de Simiane, Eh bien c’est dit je pars.
    Et si ça vous dit, vous pourrez même suivre des stages de chant beat-box…
    Le groupe a été récompensé par le prix Sacem-Trenet en 2013 à Narbonne (6ème édition).
    Le 8 novembre 2014, il était la tocade de Philippe Meyer avec Amor Viagéro : http://www.franceinter.fr/content-tocade-08112014

    Répondre
  3. catherine Laugier 12 juillet 2015 à 20 h 53 min

    La chanson de Marseille de Brauquier est reprise par Radio Babel Marseille dans la chanson La dame de la Joliette.
    Quant à l’adaptation de Gérard Pierron, on la trouve à 36mn27 dans le 2ème épisode de Marseille comme si vous y étiez, de Philippe Meyer le 15 février 2014 : http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=840678
    Maria Bonita de Lavilliers : https://www.youtube.com/watch?v=P2jL0yH3z44
    N’hésitez pas à découvrir l’univers de Radio Babel Marseille :
    https://www.youtube.com/playlist?list=PLjgARH5GHfS-5Vh6TEU3U7TQCU4np9RVa

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives