CMS

Gilbert Laffaille « La tête ailleurs »

1999-gilbert-lafaille-la-tete-ailleursJ’ai la tête ailleurs, je suis pas meilleur ni pire qu’à vingt ans
Je suis bien le même, qui te dit je t’aime mais de temps en temps
Je suis dans la lune, couché sur les dunes ou les pieds dans l’eau
Certains jours de fête, il y a dans ma tête, un petit vélo

J’ai vécu d’eau fraîche, de pommes et de pêches, dormi comme un roi
Construit des cabanes, adoré Peau d’Âne et Robin des Bois
J’ai dit des bêtises, porté des valises, fait tous les boulots
Donné ma parole, perdu la boussole et bu au goulot

Gilbert Laffaille

Paroles et Musique de Gilbert Laffaille. Extrait de l’album « La tête ailleurs » (1999)

3 Réponses à Gilbert Laffaille « La tête ailleurs »

  1. catherine Laugier 13 août 2015 à 19 h 34 min

    Voici le texte intégral :

    J’ai la tête ailleurs, je suis pas meilleur ni pire qu’à vingt ans
    Je suis bien le même, qui te dit je t’aime mais de temps en temps
    Je suis dans la lune, couché sur les dunes ou les pieds dans l’eau
    Certains jours de fête, il y a dans ma tête, un petit vélo

    J’ai vécu d’eau fraîche, de pommes et de pêches, dormi comme un roi
    Construit des cabanes, adoré Peau d’Âne et Robin des Bois
    J’ai dit des bêtises, porté des valises, fait tous les boulots
    Donné ma parole, perdu la boussole et bu au goulot

    J’ai la tête ailleurs, je suis pas meilleur ni pire qu’à vingt ans
    Je suis bien le même qui te dit je t’aime, mais de temps en temps
    Un oiseau se pose, il y a quelque chose, un air de lilas
    Je rêve en plein jour, au coin du faubourg, je ne suis plus là

    J’ai couru le monde, les îles de la Sonde et les pays froids
    Découvert mon âme, le parfum des femmes et les draps de soie
    J’ai pris quelques tasses, mangé des limaces, appris à nager
    La vraie vie me soûle, je suis dans la foule comme un étranger

    J’ai la tête ailleurs, je suis pas meilleur ni pire qu’à vingt ans
    J’ai aimé la mer, l’ocre et l’outremer, le sable et le vent
    Marché dans les ronces, cherché des réponses au bord du chaos
    J’ai vu le Népal, le ciel du Bengale et Curaçao

    Je suis dans la lune, couché sur les dunes ou les pieds dans l’eau
    Certains jours de fête, il y a dans ma tête un petit vélo
    J’ai fait le voyage, des gens de mon âge, plus d’un demi-tour
    Et j’ai sur la langue, comme un goût de mangue, une envie d’amour.

    Répondre
  2. Céléguègne Nicolas 13 août 2015 à 19 h 49 min

    J’ai eu le privilège, en février dernier, d’accueillir Gilbert, avec mon éminent confrère et ami Bonnadier, pour une heure d’émission sur Dialogue Rcf. À découvrir ici : https://m.soundcloud.com/paroledeprof/celeguegne-nicolas-special-gilbert-laffaille

    Répondre
  3. catherine Laugier 13 août 2015 à 22 h 27 min

    L’émission a été réalisée lors du passage de Gérard Laffaille au théâtre Toursky à Marseille, avec Jean Duino. Le lien pour l’article de ce spectacle : http://www.nosenchanteurs.eu/index.php/2015/02/14/laffaille-et-duino-voyage-poetique-et-humaniste/

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives