CMS

Alcaz, chantres du bonheur

Alcaz (photo Nicolas Blanchard)

Alcaz (photo Nicolas Blanchard)

Alcaz, MJC Venelles, 12 mars 2016

 
Spectacle québéco-français (et vice versa) tendance folk chanson et universellement francophone. Dans notre édition d’hier, nous étions avec Dion et Lavergne, les deux de Dans l’Shed. Qui laissent donc la place au duo Vyvian Cayol et Jean-Yves Liévaux, alias Alcaz. Les quatre se connaissent bien, Alcaz passant la moitié de leur vie au Québec (l’autre à Marseille, dont Vyvian est originaire). D’ailleurs Dans l’Shed les rejoindront en toute fin du spectacle pour une reprise du Petit bonheur, de Leclerc.
Alcaz étant les chantres du bonheur, ce sera un bon choix de rappel. Tout est fait dans ce spectacle pour nous réchauffer le cœur, depuis les statuettes reproduisant le couple, leurs tenues rouges et noires, robe de jeune fille imprimée pour elle sous veste noire, avec le détail des chaussures vermillonnées. Jusqu’au chaleureux décor, la suspension chinoise, les tabourets hauts et les lumières ad hoc. Les boîtes à musique et  à vent, sifflets, tambourin se mêlent aux guitares classiques ou électriques pour nous composer des mélodies joyeuses, à peine coupées de titres plus sombres, tel ces araignées des falaises de Baudelaire. En duo ou en alternance, voix douce pour elle, plus râpeuse pour lui l’ancien rockeur,  tout ce qui constitue une vie se succède.
Les gens, le temps qui passe, par « Ces petites choses qui ne servent à rien / rien qu’à nous faire passer le temps / Juste à nous faire penser léger » ou cette chanson de Vyvian vieille de quinze ans déjà et plus mélancolique, qui nous rappelle que La vie va vite et l’on s’en va. Les amours voyageuses sous la lune ou Les trois soleils chez les inuits.
Lorsqu’ils empruntent les mots de Brassens, ce sont ceux moins connus et malicieux de L’amandier, ou le fripon Vent du pont des Arts qu’ils accompagnent de leurs guitares virtuoses, entre Django et Paco. L’amour toujours, mais versant coquin, qui nous permettra de réviser les pluriels en Oux (T’es mon bijou), Marseille la nuit sur lesquels six danseurs viennent les rejoindre du public, la Freedom-Libertad.
Et Jean-Yves qui nous promet « le bonheur / les yeux dans les yeux. » Merci pour le talent et la tendresse.

 

La page facebook d’Alcaz, c’est là ; ce que NosEnchanteurs a déjà dit d’Alcaz. 

Image de prévisualisation YouTube

Une réponse à Alcaz, chantres du bonheur

  1. catherine Laugier 15 avril 2016 à 19 h 11 min

    Marseille la nuit : https://www.youtube.com/watch?v=u2xjG_T8LfI
    L’amandier (Brassens) :
    https://www.youtube.com/watch?v=k5r8hfgHW9k
    Le vent (Brassens) :
    https://www.youtube.com/watch?v=IhjoTqHmZLY

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives