CMS

Dalele, craquante, croquante, à écouter au lit

Dalele (photo DR)

Dalele (photo DR)

A l’étal d’une librairie, ça ferait le titre d’un livre de grande consommation, un best-seller, le bouquin-phénomène que recommandent les copines, que chaque magazine féminin se doit de chroniquer. Vous pensez : Réussir ses échecs amoureux. Pour accrocheur qu’il soit, le titre est aussi prometteur… et, ma foi, souvent miroir de nos vies. Un peu style Les Râteaux pour les Nuls

Bon, ce n’est pas un livre. C’est un disque qui, sans vraie distribution, n’aura jamais le succès qu’il mériterait pourtant.

Vous l’avez compris, la thématique de ce second album de Dalele est amoureuse, sexuelle, « tant qu’on a le plaisir de ça ». Ils s’y sont mis à six (Dalele elle-même mais aussi et entre autres Lise Cherhal et Corentin Coko, deux connaissances de NosEnchanteurs) pour tricoter à la chanteuse cette garde-robe de contrariétés affectives à défaut d’être effectives. Habillée ainsi pour l’hiver, elle peut collectionner les casseroles du cœur. Et se remémorer la Première fois dont elle se faisait de si agréables scénarios : « Du silence et puis des étreintes / Quand la nuit s’habille et se teinte / De couleurs chaudes et inconnues / Quand j’offrirais enfin mon cul ». On se doute que ce fut là son premier râteau, pas suffisant pour la dissuader de la chose, pour notre plus grand bonheur.

Dalele ReussirC’est pomme d’amour à chaque plage, et pas que sur le visuel ! Eh, « Il est parfois de ces rencontres / Si surprenantes qu’on les raconte » : Dalele ne se fait pas prier, elle fait même religion de la gaudriole, toujours en quête de L’homme idéal : « Rien de tordu, rien de bancal / Pas de défaut dans la déballe / J’me sens vraiment la reine des pommes / Avec cet homme ! » Toujours cette pomme… Avec le risque que la source se tarisse : « Si quand t’arrives dans les montées / C’t'un peu plus dur à pédaler / Quand c’est deux fois l’même plat à table / Quand vieillir c’est pas négociable… »

La crudité bienvenue de certaines chansons ne masque pas pour autant l’élégance de certaines rimes. Ainsi celles de l’ami Coko qui tangote ses vers pas sévères : « Ah devenir amis, ou devenir amants / La question m’a causé parfois plus d’un tourment / Quand d’avoir trop souri à ce regard charmant / Cet œil malicieux en devint perturbant. » Tranchons vite la question : « Faites que l’on s’embrasse / Faites que l’on s’implique. »

Que le sujet ne nous distraie pas : saluons musiques et orchestrations de ces chansons, de ce disque. Que de l’énergique, du swing, comme un viagra musical dont les instrumentistes, pourtant absents au générique, déploient les notes de la valse au presque jazz. Bref, toute la gamme de la sensualité, de l’amour, des préliminaires aux conclusions.

Disque excitant (s’il ne l’était pas, il n’aurait pas de raison d’être) qui mérite d’être distingué bien plus que par deux pommes d’amour sur Télérama. Je suis persuadé que votre écoute fiévreuse saura dignement le récompenser.

 

Dalele, Réussir ses échecs amoureux, autoproduit 2017. Le site de Dalele, c’est ici ; ce que NosEnchanteurs a déjà dit d’elle, c’est là. Il ne semble pas y avoir de vidéo sur tout ou partie des titres de cet album. Seul cet avant-goût…

Image de prévisualisation YouTube

Une réponse à Dalele, craquante, croquante, à écouter au lit

  1. Catherine Laugier 6 février 2017 à 15 h 51 min

    Oui, mais comment l’écouter ou l’acheter ? Ne figure sur aucune plateforme même en extrait, et même pas sur son site ! Pour une distribution discrète, c’en est une !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives