CMS

Claude Astier « La lune au fond du verre »

ASTIER Claude La lune au fond du verre 2006 BacchProdJuste une histoire d’amour
Une carte postale
Ecrite à Montmajour
Et postée de Pigalle
Le timbre décollé
L’adresse qui s’efface
L’encre décolorée
Comme le temps qui passe
Un air d’accordéon
Mûri sous les tropiques
Et du rhum au citron
Tiré à la barrique
Le vieil abécédaire
De toutes les complaintes
La lune au fond d’un verre
Une larme d’absinthe

Claude Astier

Paroles et Musique Claude Astier. Extrait de son avant-dernier album, éponyme (2006)

Claude Astier est mort il y a six mois, le 13 août 2017. Il est mort comme il a vécu, en marge d’un monde absurde qu’il dénonçait souvent entre poésie et satire ravageuse. De ces marges passionnantes qu’il faut aller chercher au cœur des livres, annotées de réflexions, soulignées en couleur, enluminées de caricatures. Sa langue était verte et sa musique, guitare ou violon dont il jouait en virtuose, tanguait dans les bastringues.
Le professeur Astier (Non qu’il donnât des leçons de vie, il était trop indépendant pour cela, mais dans un passé lointain, il fut professeur d’Espagnol) promenait sa silhouette gitane dans des cabarets enfumés. Entre les frères Sakarine, faux frères russes mais vrais musiciens, ou avec son éblouissante compagne Dominique Mac’Avoy, comédienne et chanteuse aussi allumée que lui, dans un duo décapant non dénué de tendresse. Spectacle qui donna lieu à l’enregistrement en 2010 de son dernier album, Délires et vicissitudes de l’amour.

Il est aussi l’auteur d’un remarquable dictionnaire d’argot européen, l’Euro Crado, et d’un non moins recommandable Portraits de chanteurs où une petite centaine d’artistes sont passés au crible de sa plume incisive et pittoresque.

Méconnu du grand public mais reconnu par ses pairs, il ne fut pas absent des festivals ni des  radios avant que ces dernières ne préfèrent ignorer la chanson de création.

Ses fidèles sont inconsolables, les autres peuvent encore découvrir son talent au gré des quelques enregistrements et vidéos – voir playlist, de ses disques et livres toujours disponibles, et en consultant  son site, où il avait soigneusement répertorié ses chansons (extraits audio disponibles) et ses textes (qui nous régalent), bien en ordre dans sa discographie complète. Son côté collectionneur.

Le 10 mars 2018 ses amis artistes, Dominique Mac’Avoy, Richard Daumas (Masdau),  Sarcloret, Nicolas Joseph, Bernard Joyet, Thomasi, Akim (Rebeu des Bois), Xavier Lacouture, Cyrille Zakoff, Colette Nicolas, Michel Dréano, Marc Havet…et l’Orchestre des frères Sakarine au complet, Jean-Baptiste Laya, Antonio Licusati, Patrick Fournier, et François Michaud  lui rendront hommage à 20h45 au Forum Léo Ferré. « Salut Astier ! Il fait beau ce soir ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives