CMS

Jacques Higelin « Coup de blues »

HIGELIN Alertez les bébés 1976À toi qui pleures, qui hurles, qui te lamentes 
J’ai dégoté un morceau de derrière les fagots 
À toi qui pleures, qui hurles, qui te lamentes 
J’ai dégoté un morceau de derrière les fagots 
À toi qui trimes, qui courbes l’échine 
J’ai là au fond du sac un truc à trois temps 
Pour ta tête à claques 

Et, et 
Un chouette grand morceau de blues 
Un chouette grand morceau de blues 
Au fond de ma musette 
Un coup de blues 
Un coup de blues à 118° 
Du bon, du gros qui tache 

À toi assis tout seul dans une salle d’attente 
À toi qui fait les cent pas pour tuer le froid 
J’ai dégoté un soleil venu d’Argentine 
Trois Vénus et trois bouteilles 

Couchées dans le panier à chien de ma cuisine 

Et, et 
Un chouette grand morceau de blues 
Un chouette grand morceau de blues 
Au fond de ma musette 
Un coup de blues 
Un coup de blues à 220°, du bon qui fait bander 

À toi l’enfant perdu dans la jungle des villes 
Qui cries l’amour sur les murs de la cité 

J’ai dégoté dans les plis de mon accordéon 
Le bon feeling pour faire valser la révolution 

Et, et 
Un chouette grand morceau de blues 
Un chouette grand morceau de blues 
Au fond de ma musette 
Un coup de blues 
Un coup de blues au fond de mon gosier 
Qui chante liberté 
Un coup de blues au fond de mon gosier 
Qui chante liberté

Jacques Higelin

Paroles et Musique Jacques Higelin. Extrait de l’album « Alertez les bébés » (EMI 1976)

Cet album, à écouter intégralement ici, est le plus représentatif de la folie créative d’Higelin. Rock-folk, moins noir que les précédents, il a été Grand Prix du disque de l’académie Charles-Cros et disque d’or. Enregistré au château d’Hérouville dans l’Oise en même temps que le Low de Bowie avec Brian Eno et L’idiot d’Iggy Pop, il comprend des chansons incontournables presque toutes reprises jusqu’à la fin par Higelin :

Le minimum,
où comme le nom l’indique la musique passe avant le texte ; Géant Jones le battant battu ; La rousse au chocolat, douce comme une viennoiserie ; Je veux cette fille, courte chanson qui en concert pouvait donner lieu à des impros d’un quart d’heure, ici dans cette version audio à Mogador (1981) ;  J’suis qu’un grain de poussière ;  et puis la suite Aujourd’hui la crise, toujours actuelle et réenregistrée dans l’album « Coup de foudre » de 2010 - RienCoup de bluesAlertez les bébés , morceau culte de dix minutes
Demain ça s’ra vachement mieux

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives