CMS

Lebègue, comme une histoire sans fin

Sandrine Gelin et Claudine Lebègue (photos Michel Kemper)

Sandrine Gelin et Claudine Lebègue (photos Michel Kemper)

26 janvier 2019, A Thou Bout d’Chant, Lyon,

 

Avez-vous remarqué comme certains chanteurs, pas des moindres, n’ont vraiment chanté qu’eux-mêmes, à savoir leur vie ? Leur autobiographie en chansons. Brel et Brassens, c’est évident. Barbara aussi. Renaud, pas tant dans sa période blouson de cuir et mob que par la suite, dans sa saga familiale. Lavilliers aussi, mais lui a plusieurs vies et c’est de fait plus compliqué à suivre dans ses chansons…

En voici une, qui certes n’a pas pour elle les trompettes de la renommée, qui construit une grande part de son œuvre sur son histoire, sur sa vie. Il y a quelques années, cette singulière amazone nous sortit A ma zone, récit de ses années d’enfance et d’adolescence, jusqu’à sa majorité, dans la mixité sociale des grands ensembles naissants de Villeneuve-la-Garenne. Ce fut un livre, ce fut un disque, ce fut aussi un spectacle.

Claudine Lebègue (c’est elle) poursuivit. 2e tiers prévisionnel. Avec A ma zone, tome 2. Livre, CD, spectacle : et v’là deux autres décennies ! Avec encore rien que d’l’humain, de l’amour, de l’empathie, de l’amour parti. Du tendre et du dur, du superbe et du déchirant.

bloggif_5c4dba8ee1b45Le temps passe, et nous nous retrouvons ce soir sur la scène petite mais grouillante de monde (y’a toute l’humanité ici, ou je me trompe, j’ai pas bien compté) d’A Thou bout d’Chant, une boite à chansons en bas de la montée de la Croix-Rousse, à deux pas de l’opéra.

« Et nous irons des cerises plein les poches / Et nous irons à l’envers, à l’endroit / Où l’on dévale, où l’on cavale / L’aube nous trace une route d’étincelles… » Là, on reprend le fil de la narration, pour au moins deux autres décennies voire plus (« Pas de chichis / Quand on ira aux pissenlits »…). Résumons : Claudine vient de la banlieue et pose sa valise à Saint-Julien-Molin-Molette. Elle et son fils. Et son accordéon… « Vous les bagnards du branle-poumons / Une perle de cristal sur un fil de laiton / Boîte à punaises, boîte à cafards / Faites chialer vos binious pour les messieurs-dames ». L’emménagement, sa maman au téléphone, cette voisine qu’est Michèle Bernard, ses premiers contrats de chanteuse à la fête de la Courge comme au comice des miss du Bugey, Claudine passe tout en revue, de l’important à l’anecdotique, tranches de vies pour en rire, parfois pour en pleurer. Je me répète mais m’en fous : tranches de pure humanité.

Des brides du livre Perfecto (A ma zone 3), bouts de typographie réveillés par sa voix , mais pas de chanson nouvelle ici dans cet acte 3. Une de Gérard Blanchard (Branle-poumon), une autre d’Arthur H (Avanti), de vieux et succulents trucs de Maurice Vaucaire (Les petits pavés) ou de Lucien Kleinpeter (Là où il y a des frites), une de Michèle Bernard (Le petit théâtre) et trois anciennes de la Lebègue : équilibre parfait entre la narratrice et la chanteuse qui ne chante vraiment que pour illustrer son propos et faire bosser ses musiciens (Michel Taïeb au banjo et Alexandre Leitao au chromatique, superbes ! Et sa copine Sandrine du Bateau de papier, venue papoter un brin). Le temps passe sans qu’on s’en aperçoive, Lebègue fait ses contes sans compter. Ses bras parlent abondamment, elle bouge, danse presque, elle punching-ball avec l’espèce et l’espace. C’est notre troisième livraison et nous commençons à en savoir d’elle, dans son parler à elle, entre le bien dit et le populaire. Mais, diantre, c’est déjà fini pour aujourd’hui. L’accordéon soupire. Nous applaudissons tant une dame qu’une vie, et toute le distribution. Y’aura-t-il un 4e A ma zone ? Qui peut le dire, sinon elle, qui nous quitte d’une énigmatique et prometteur « Je m’appelle Claudine et j’ai pas fini d’aimer ».

 

Le site de Claudine Lebègue, c’est ici ; ce que NosEnchanteurs a déjà dit d’elle, c’est là. Image de prévisualisation YouTube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives