CMS

Namur 2019. Axelle Red, la rousse illustrée

Axelle Red sur la scène de Namur (photos Christophe Dehousse)

Axelle Red sur la scène de Namur (photos Christophe Dehousse)

Les Solidarités, Namur, 23 août 2019,

 

Axelle Red fait partie de ces artistes quelque peu passées de mode. Des débuts fulgurants dans les années 90, avec des tubes à la pelle, des collaborations prestigieuses (avec Renaud bien sûr, pour son Manhattan-Kaboul dans toutes les mémoires, mais aussi avec de grands noms de la soul, comme Wilson Pickett ou Percy Sledge), et puis, allez savoir pourquoi, la flamme qui s’atténue…

L’artiste belge reste certes très populaire dans ses terres natales, mais la France, qui avait fait son succès, la boude à présent. Jusqu’à un prochain retour en grâce ? C’est en tous cas ce que laisse présager le succès de son duo avec Ycare, D’autres que nous. Joli titre que celui-là : belle mélodie qu’on chantonne avec plaisir, paroles bien tournées, voix qui se marient magnifiquement… Pas encore un tube certifié, mais en voie de l’être, avec ses nombreux passages radio et son clip vu près d’un million de fois sur Youtube…

En attendant ce fracassant come-back, c’est sur scène, dans le cadre du festival Les Solidarités, que l’occasion nous a été offerte de renouer avec elle. On pouvait craindre d’assister à un concert composé essentiellement de ses succès, façon Best of. Il n’en fut rien, puisque des douze chansons interprétées, cinq étaient extraites de son dernier album, paru en 2018, Exil. L’artiste est toujours bien active, et elle tient à le faire savoir.

69827907_428735114414832_8387465379785474048_nDu reste, ces nouveaux titres ne dénotent pas dans son répertoire. Depuis toujours, le cœur d’Axelle Red penche du côté des musiques noires américaines et du country-blues, dont elle offre une version française que l’on peut apprécier sans rougir. Le concert, sans surprise, a donc revêtu les habits rutilants du disco-soul pour nous faire remuer. Avec juste, en guise de respiration, quelques ballades plus posées, comme ce Parce que c’est toi, chanson d’amour absolu, fréquemment élue comme hymne de mariage (dixit la chanteuse).

Bien sûr, plus que sa musique ou ses textes, ce qui fait le prix d’un concert d’Axelle Red, c’est sa voix unique, légèrement griffée, capable de toutes les modulations, allant de la puissance au chuchotement. Bonne nouvelle pour ses admirateurs : le temps n’a en rien altéré ses capacités et son aisance vocale est et reste impressionnante.

C’est donc avec une joie visible que le public a fait connaissance avec ses nouvelles chansons, redécouvert quelques anciens morceaux remis au goût du jour, comme son Rester femme quasi méconnaissable, et repris en chœur ses incontournables Je t’attends, Sensualité ou Le monde tourne mal. Une heure de plaisir simple, aux côtés d’une chanteuse virtuose mais jamais diva, qui nous entretient entre deux chansons de ses problèmes relationnels avec ses grandes filles ados ou nous livre ses considérations sur notre monde en déclin. Une heure entre gens de bonne compagnie. Le bonheur tient souvent à peu de chose…

 

Le facebook d’Axelle Red, c’est ici ; ce que NosEnchanteurs a déjà dit d’elle, c’est là. Image de prévisualisation YouTube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives