CMS

Antoine Villoutreix soigne en chantant et en marchant

Villoutreix (photo de presse)

Antoine Villoutreix (photo de presse)

Êtes-vous Heureuxpéen, chers Enchanteurs ? La question prend son sens à l’écoute de l’album d’un Français, auteur-compositeur-interprète trilingue, vivant désormais à Berlin, usant à l’occasion de la langue anglaise (Waiting for a sign). Sans en abuser, brexit oblige.

Promenade porte bien son titre, alternant les ambiances et les couleurs musicales. Album solaire et décalé, comme il faut dans la morosité ambiante, ce troisième CD (voir repères ci-dessous) à la poésie nomade de Villoutreix signe son invitation à ne pas s’enfermer dans un style ou derrière une bannière.

Le semi finaliste du prix Georges-Moustaki (un rendez-vous bien connu des lecteurs de NosEnchanteurs) est un doux, bien installé entre rêve et mélancolie. Ses personnages et ses histoires lui ressemblent. On y consulte un docteur en rimes qui soigne les bobos des auteurs en panne, un capitaine au long cours qui fait rire ses interlocuteurs. Pour tout dire, voilà qu’il nous annonce que Ça ira mieux demain !. Et l’artiste de décliner les situations qui pourraient faire flancher : « Et si jamais au vent mauvais / Tu cherches en vain à retrouver / Un peu de joie sur ton chemin / Çà ira mieux demain ! ». bigLe flâneur aime encore les jardins municipaux. De ceux où « Dans une ambiance musicale / On y vient hiver comme été / Et dans cette ambiance musicale / Le temps ralentit son usure ». Ne dites pas à mon moral qu’il est un peu maussade, le soignant Villoutreix n’est pas loin. Il soigne en chantant et en marchant. Sa géographie se veut encore maritime. Nous voilà assis au bord de la falaise : « devant l’horizon qui apaise ». On entend la mer et le vent qui siffle. C’est l’heure de la pause, du lâcher prise. Il y a bien un peu de ciel gris quand on se sent un peu abandonné. Mais çà ne dure guère.

Pour dresser ses tableaux impressionnistes Antoine Villoutreix, son trio de scène et ses invités, varient les ambiances musicales : du country au jazz manouche et au folk. Ce qui donne une touche particulière à cet album venu comme un cadeau pour ceux qui ne confinent pas au-delà des dix kilomètres. Faites connaissance avec cette poésie chaleureuse, symbole par ailleurs des amitiés franco-allemandes puisque quatre titres sont écrits dans la langue de Goethe. Européens ? Oui. En chantant, entouré d’étoiles sur fond bleu.
Robert MIGLIORINI

 

Antoine Villoutreix, Promenade, Sungrove Records 2021. Le site d’Antoine Villoutreix, c’est ici.

Repères :

  • Trois albums.
  • 3 avril 1983. Naissance à Caen
  • 2008 Installation à Berlin en Allemagne
  • 2010 Les vieux souliers
  • 2013 Participation aux ateliers d’écriture « Voix du Sud » de Francis Cabrel, en partenariat avec la ville de Strasbourg. Prix de la chanson
  • En 2014 Participation à la “rencontres répertoire” de “Voix du Sud” en Alsace et présente sur la grande scène du festival alsacien Summerlied le résultat de son travail avec Marc Estève (parolier de Juliette Gréco et Henri Salvador) et Jean-François Delfour (arrangeur d’Yves Jamait et MC Solaar).
  • 2015 En résidence à la Maison de la Création à Bruxelles.
  • 2016 Paris Berlin
  • 2017 Demi-finaliste du prix Georges Moustaki et finaliste du prix franco-allemand de la chanson « Le moulin de Sulzbach »
  • 2020 Un single « Tranquillement », rencontre avec le groupe berlinois « Super Antena Tropical »
  • 2021 Promenade

« Le jardin municipal » : Image de prévisualisation YouTube

« La falaise » : Image de prévisualisation YouTube

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives