CMS

Accueil » Articles postés par Michel Trihoreau
Vaison : Michel Vivoux, Cathy Fernandez et d’autres encore…

Vaison : Michel Vivoux, Cathy Fernandez et d’autres encore…

Quand lassé des hypermarchés de la chanson on va chercher ailleurs, plus près de nous, dans les petites salles et dans les festivals à taille humaine, on a bien plus de chance de tomber sur des couleurs originales, des parfums inconnus, des saveurs jusque-là cachées à nos sens. Bien sûr le Festival Georges-Brassens de Vaison-la-Romaine […]

Mouron d’amour à Vaison

Mouron d’amour à Vaison

Le répertoire de Jacques Brel est aussi tentant pour les gens qui chantent que celui de Brassens ou de Ferré. On ne compte plus aujourd’hui…

Vaison en Amont

Vaison en Amont

3 mai 2018, Festival Georges-Brassens de Vaison-la-Romaine,   Il était une fois – et il est toujours – à Vaison-la-Romaine un festival consacré à Georges…

Le Moro de Montmorillon… suite

Le Moro de Montmorillon… suite

NosEnchanteurs a déjà tenté de vous présenter Nicolas Moro. Mais est-il présentable ? On ne peut jamais d’une sculpture donner qu’une photo, il manquera toujours la…

Brassens : c’est pas demain la veille, bon dieu, de ses adieux…

Brassens : c’est pas demain la veille, bon dieu, de ses adieux…

Quoi que fassent et disent les fâcheux, il tient toujours une place bien assise dans la chanson. Son œuvre est si riche qu’on n’a pas…

Les goûts de Mathieu Pirro, ses couleurs et ses saveurs

Les goûts de Mathieu Pirro, ses couleurs et ses saveurs

Un humain qui marche à côté du troupeau, un cœur blessé qui bat trop fort, un esprit frappeur…

Les nuits de Michel Kemper

Les nuits de Michel Kemper

Depuis les Cent ans de Chanson Française[1] de Chantal Brunschwig, Louis-Jean Calvet et Jean-Claude Klein, parus il y…

Manu Galure : quelques pas avec le chanteur marcheur

Manu Galure : quelques pas avec le chanteur marcheur

Il est arrivé à peine fatigué, souriant, sac au dos, la tête pleine de chansons. Il y avait…

Claude Astier, mort en 2017

Claude Astier, mort en 2017

Claude Astier a joué son rôle, comme il jouait du violon, avec rigueur et déraison. On ne disait…

Archives