CMS

Accueil » Articles avec mot clef » Galim

Déconfinement, vraiment ?

Déconfinement, vraiment ?

Ça y est, on peut retourner au supermarché, dans le métro même sur la ligne 13 toujours bondée, au bureau ou à l’usine, dans les administrations, dans certaines écoles, chez le coiffeur, sur des autoroutes au milieu des bouchons, dans de petits musées, des librairies, même dans les lieux de cultes, et dans les espaces […]

Si tu ne vas pas au concert, le concert ira à toi [3]

Si tu ne vas pas au concert, le concert ira à toi [3]

Le confinement n’a pas bridé l’imaginaire de nos artistes, loin de là. Isolés dans la nature, ils chantent avec les oiseaux. Coincé(e) dans un appartement, c’est Juliette qui chante pour tous les Roméos du coin, ou Cyrano pour toutes ses Roxanes, renversant le principe de l’aubade. Seuls ils.elles s’accompagnent à la guitare ou au piano, […]

Galim « Au bout de la ficelle »

Il y a ce ciel immense, un vent puissant qui s’élance Un cerf-volant qui danse au dessus de l’océan Au bout de la ficelle, un bout des doigts de celle qui décrit dans l’air l’infini, une suite de huit aplatis Invisible pour la meute, indicible dans son cas Sa poésie loin d’être rieuse traduit ses […]

Galim, la chanson et ses tripes

Galim, la chanson et ses tripes

Difficile d’être insensible au chant de Galim qui s’apparente bien plus au cri, à la manière de ses collègues et amies Flow et Melissmell, comme si les trois étaient sœurs utérines. Sa voix « qui offre une variété de tons se déroulant en tension maitrisée, en émotions tenues et lâchées » vous interpelle, vous arrache à l’indifférence ; […]

Galim « Cannibales »

Vous vous êtes fait manger enfant Sans vous douter un seul instant  Que ces premières bouchées de géants Étaient l’œuvre de vos parents Savez-vous qu’aujourd’hui encore Les Mauvais anesthésient les Purs  Que ceux-ci grandissent avec dans le corps Un petit cœur imperméablement dur On différencie l’adulte de l’enfant par son corps plus grand, par son […]

Roujan 2014 : la femme conjuguée au pluriel

Roujan 2014 : la femme conjuguée au pluriel

Qui donc ose chanter que « le pluriel ne vaut rien… » ? Nous sommes à Roujan, entre Béziers et Pézenas, petite commune qui semblerait endormie s’il n’y avait l’Assoc Thaumate, sa salle des Anartistes et son festival « Femme plurielle »… Les Anartistes, NosEnchanteurs y avait consacré il y a peu un papier suite à sa fermeture d’autorité par […]

Archives