CMS

Hugues Aufray « Dès que le printemps revient »

AUFRAY Hugues 1964 Barclay25cm PrintempsLes filles sont jolies
Dès que le printemps est là
Mais les serments s’oublient
Dès que le printemps s’en va
Là-bas dans la prairie
J’attends toujours, mais en vain
Une fille en organdi
Dès que le printemps revient.

Hugues Aufray

Paroles de Jacques Plante, Musique d’Hugues Aufray. Extrait de l’album « Hugues Aufray et son Skiffle Group » (1964)

 

5 Réponses à Hugues Aufray « Dès que le printemps revient »

  1. Danièle Sala 20 mars 2015 à 12 h 43 min

    V’là le printemps ! ..Et ses chansons de circonstance . Encore elle ? Eh oui, c’est une chanteuse des quatre saisons …
    https://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=Te2ZqlylKDg

    Répondre
  2. catherine Laugier 20 mars 2015 à 12 h 46 min

    Hugues Aufray avait gagné le concours de L’Eurovision en 1964, représentant le Luxembourg. A l’époque il y avait encore de jolies chansons à ce concours.
    Une version de 1974, plutôt datée :https://youtu.be/JgHmor6ylC4 et une plus récente, sans doute des années 90, avec quelques variations musicales: https://youtu.be/lxjBFeqn1CU … et des cloches !

    Répondre
  3. Joël Luguern 27 mars 2015 à 1 h 56 min

    Hugues Aufray avait en effet participé en 1964 au concours de l’Eurovision avec cette chanson, mais si mes souvenirs sont bons, il ne l’avait pas gagné. Romuald y avait également participé en chantant une chanson de Pierre Barouh et Francis Lai : « Où sont-elles passées? »
    Si mes souvenirs sont toujours bons, c’est France Gall qui avait remporté ce concours avec une chanson de Serge Gainsbourg: « Poupée de cire, poupée de son ». Comme l’écrit Catherine Laugier, à l’époque il y avait encore de belles chansons à ce concours

    Répondre
  4. Joël Luguern 27 mars 2015 à 2 h 23 min

    Rectificatif: c’est une chanson italienne, « Non ho l’età » interprétée par Gigliola Cinquetti, qui avait, cette année-là, remporté le concours de l’Eurovision.

    Répondre
  5. catherine Laugier 27 mars 2015 à 14 h 53 min

    Merci pour la rectification Joël Luguern, oui je me souviens de cette chanson de Gigliola Cinquetti qui était dans ma tête de petite fille Nonoletta !
    France Gall, représentant également le Luxembourg, avait gagné en 1965. Guy Mardel était troisième avec N’avoue jamais.

    Répondre

Répondre à catherine Laugier Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives