CMS

« Qu’est-ce qu’ils sont cons ! »

Tant qu’un chanteur est chanté, il est vivant. Il y a presque trois ans, l’ami Matthieu Côte disparaissait, faute à son cœur qui l’a traitreusement lâché. Ses amis (parmi lesquels Balmino ou Evelyne Gallet…) entretiennent ce feu sacré qu’était le sien, chantant encore et toujours leur copain. Reprenant à cette occasion la célèbre formule de Philippe Meyer, « A deux, c’est mieux », voici deux interprétations de Qu’est-ce qu’ils sont cons ! (paroles et musique de Matthieu Côte), un titre resté inédit en disque. La première est de Matthieu Côte lui-même, captée au Ninkasi Kao de Lyon en 2008  ; l’autre de Carmen Maria Vega, fidèle jusqu’à l’argumentaire à son copain Matthieu. Entre nous, cette chanson ne risque pas de prendre la moindre ride avant longtemps…

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

11 Réponses à « Qu’est-ce qu’ils sont cons ! »

  1. clo-clo 8 septembre 2011 à 10 h 06 min

    C’est l’exemple même de la chanson qui se veut engagée, mais qui est démago et caricaturale premier degré, et n’apporte rien à la chanson d’expression. Ce jeune auteur a fait beaucoup mieux, dans un autre registre que celui où bon nombre de ses ainés ont excellé. Dommage, bien sûr, que le destin ne lui ait pas permis de continuer une route aux débuts prometteurs, dans une autre direction.

    Répondre
  2. Bernadeth 8 septembre 2011 à 10 h 24 min

    Ben, moi j’apprécie….

    Répondre
  3. Bacchus 8 septembre 2011 à 14 h 15 min

    C’est l’exemple même du commentaire qui se veut opportun, mais qui… bon j’arrête le mauvais esprit, mais c’est quand même typique des gens qui ne comprennent pas le second degré que de tout taxer de caricatural et de premier degré… Cette chanson est pourtant bien l’exemple même du second degré, c’est à dire faire comprendre le contraire de ce qu’elle exprime au premier. Et ne pas y voir le désespoir de Mathieu d’appartenir à ces « cons »-là avec tant d’entre nous, sa tristesse de voir qu’on n’est pas près de les « saigner », sa rage de pressentir qu’il ne verra pas ce jour-là, passer à côté de ça c’est effectivement ne pas apporter grand-chose à la (compréhension de) la chanson d’expression.
    Qu’est-ce qu’ils sont cons, ces commentaires…
    La bise.
    Nicolas

    Répondre
  4. Nath 8 septembre 2011 à 16 h 33 min

    Je trouve que cette chanson (d’un auteur que je ne connaissais pas par ailleurs) est, peut-être, caricaturale d’une chanson second degré, et qu’elle est plutôt lourdaude et pas forcément bien écrite. Voilà mon sentiment, et mon ressenti à son écoute. Peut-être que je n’y comprends rien ?
    Quant à la conclusion de Nicolas, heureusement que c’est du second degré … si j’ai bien compris.
    Nath
    Au fait, c’est quoi un commentaire « qui se veut opportun » ?

    Répondre
  5. Bacchus 8 septembre 2011 à 16 h 55 min

    Bonjour Nath,
    Oui, c’est du second degré, mais comme d’hab c’est toujours moins drôle si on doit l’expliquer. Après on « comprend » certaines choses mais on « ressent » diversement ce qu’on comprend, c’est déjà bien de faire la différence et d’accepter que d’autres puissent « ressentir » autrement ce qu’on ne comprend ou ne ressent pas.
    Pour le « commentaire qui se veut opportun », c’était juste pour reprendre la formulation du commentaire initial sur la « chanson qui se veut engagée ». Comme le commentaire me paraissait aussi peu opportun que la chanson paraissait engagée à « clo-clo » (joli surnom au passage pour parler de « chanson d’expression » ;o) …), j’utilisais la même formulation par raillerie, parodie. Mais là encore, en l’expliquant, c’est plus lourd…
    Enfin, vous l’aurez compris, j’ai l’impression de comprendre ET de ressentir cette chanson, et j’ai cru lire que Nath comprenait sans ressentir et que clo-clo n’avait ni compris ni ressenti… Mon commentaire avait juste pour but d’expliquer ce qui pouvait l’être au niveau de la compréhension, à chacun ensuite de trouver les auteurs, les interprètes, les mots qui les toucheront le plus, leur parleront comme ils veulent qu’on leur parle. C’est pour ça qu’on est plusieurs et qu’on ne fait pas tous la même chose, et j’ai aussi ce grand bonheur de plaire aux uns et d’exaspérer les autres…
    La bise, et…
    …à bientôt ici ou là.
    Nicolas Bacchus

    Répondre
  6. andré 10 septembre 2011 à 18 h 10 min

    Rien à ajouter après Nicolas, si ce n’est que – comme dirait Jean Michel Piton – j’me régale… de ses entrefilets (mignons), pleins de verve et de joie, évidemment.

    Répondre
  7. tom 15 septembre 2011 à 22 h 24 min

    elle chante pas bien la fille oulala !!
    mes oreilles !!

    Répondre
  8. Bacchus 16 septembre 2011 à 19 h 38 min

    il écrit pas bien tom oulala !!
    mes yeux !!
    « Elle chante pas bien »… Je rêve… Et Renaud, il chante « bien » ? Et Bécaud ? Et Aznavour ? Céline Dion, elle chante bien ? Et Sardou ? C’est quoi « chanter bien » ? Sinon chanter vrai, faire passer une émotion, que toutes les techniques du « bien chanter » du monde ne suffiront jamais à faire passer… Alors disons que sa manière de bien chanter ne te touche pas, à « la fille », Carmen Maria Vega pour la nommer puisqu’elle le mérite, mais pas la peine d’essayer d’en dégoûter les autres. Tu chantes comment, toi ?
    On va pas RE citer le titre de la chanson, c’est trop facile et premier degré, mais c’est tentant.
    Bien à vous. Nicolas

    Répondre
  9. Pierre 24 septembre 2011 à 16 h 41 min

    ET un :
    Cette chanson est un monument, je ne suis pas souvent péremptoire, mais là… C’est certainement une des meilleures chansons de Monsieur Mathieu Côte. En plus elle est complètement d’actualité, quant à la démagogie laissons cela à nos gouvernants, ils y excellent !
    ET deux :
    Carmen Maria Vega  » Elle chant’ bien », deux fois que je suis péremptoire dans la journée, sa « manière » de chanter ne vous plait pas, Tom ? c’est ce que vous auriez du dire, à moins que vous ne soyez « l’oreille étalon »…
    Pierre

    Répondre
  10. Danièle Sala 5 juillet 2013 à 15 h 19 min

    « Deux versions également aimables » à nos oreilles ! ok ! mais qu’est ce qu’on attend pour se dé-CON-ditionner !

    Répondre
  11. Norbert Gabriel 5 juillet 2013 à 16 h 14 min

    Cette chanson je l’ai découverte avec la gouaille rieuse de Carmen Maria Vega, que j’ai vue plusieurs fois en concert ensuite, et dire qu’elle chante mal, ça me laisse pantois…
    Quant à la réaction du public, autant dans un festival avec plusieurs invités que dans une salle venue pour elle, la réaction du public a toujours été très positive… après 15 secondes de surprise …
    Dans ses dernières prestations, elle ne cite plus Duteil dans les chanteurs de droite… une idée reçue, et revue à juste titre, sinon on pourrait dire aussi que Félix Leclerc était un chanteur de droite, et pétainiste tant qu’à faire …

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives