Tremblay, l’Ardéchois-Québécois de la chanson | NosEnchanteurs

Tremblay, l’Ardéchois-Québécois de la chanson

Il est québécois et, toute la décennie quatre-vingt-dix, a arpenté les scènes de notre pays cousin : une bonne centaine de concerts et quelques traces discographiques dont on se souvient encore là-bas. Et puis l’amour est passé par là, a traversé son chemin, avec un sourire qui ne pardonne pas. Une ardéchoise, au cœur fidèle il va de soi. Il habite depuis en Ardèche, là où, chante un de ses confrères, la montagne est belle. Et est devenu du coup le Québéchois. De cet épicentre, il s’en va chanter un peu partout en France, poussant souvent jusqu’à l’Helvétie voisine. Dès son arrivée dans l’Hexagone, il fut stagiaire d’Astaffort, ce qui l’a jadis conduit à faire la première partie de Gérard De Palmas puis celle de Francis Cabrel au Casino de Paris. C’est à ce moment-là qu’est sorti son premier album français : Acoustique. Depuis, bon an mal an, il tourne de par chez nous, son désormais chez-lui, avec l’honneur et l’avantage d’être le québécois de programmations qui n’ont pas à contribuer au kérosène de l’avion. Il faudra attendre 2010 pour mettre sur la platine son second album, Langue de bois. A moi il me fait songer à un autre québécois, Dany Boudreau, chanson populaire de qualité qui prend souvent les atours et attraits de la variété. Variété ne serait-ce parce que l’inspiration d’Alain Tremblay est  variée. Ainsi un titre vous évoquera le folk-song et la voix de Marc Robine (L’amitié) ; un autre, qui compte le temps passé, plus Jean-Jacques Goldman (Quarante ans) ; quant à Barcelone, elle rend bel hommage à Manu Chao et à sa musique. Ça et le reste, mille fréquences pour un artiste aux accents pop, folk ou/et rock. Dire qu’il mérite notre attention est l’évidence même : il est cousin parmi nos frères de chanson, c’est irremplaçable !

Alain Tremblay, Langue de bois, 2010. Le site d’Alain Tremblay c’est là.

Image de prévisualisation YouTube

9 Réponses à Tremblay, l’Ardéchois-Québécois de la chanson

  1. Alain Tremblay 31 janvier 2012 à 9 h 53 min

    Salut Michel et merci pour l’article ! Il y a juste une erreur de lien vers mon site, c’est ici : http://www.alain-tremblay.com
    Au plaisir de te lire toujours.

    Répondre
  2. Granade Alain dit Granad'A 31 janvier 2012 à 11 h 19 min

    Alain est indispensable à ses amis et il en a de plus en plus… À attendre un nouvel album…
    Sa musique est dans nos mémoires et le paroles dans nos cœurs..
    Un bel artiste qui a une belle réussite à son actif… L’Amitié…
    Tu viens en Charente Alain… ?

    Répondre
  3. Granade Alain dit Granad'A 31 janvier 2012 à 11 h 21 min

    À bientôt en Angoûmois !
    On éspère !

    Répondre
  4. Pierre Lavallée 31 janvier 2012 à 18 h 52 min

    Surprise.. moi qui suis un passionné de la chanson depuis toujours (ou presque) je n’ai jamais vu ou entendu le nom d’Alain Tremblay sur une scène québécoise ou encore dans un média québécois.

    Et de quelle région du Québec est-il issu au juste ? Il faut dire que que son patronyme le prédispose sans doute à être originaire du Saguenay-Lac St-Jean…

    Répondre
  5. Alain Tremblay 31 janvier 2012 à 19 h 50 min

    Cher M. Lavallée, je suis originaire de la ville de Québec. Pour connaître mon parcours au Québec, que j’ai quitté en 2000, je vous invite à visiter mon site internet http://www.alain-tremblay.com et ma page Facebook. Voyez particulièrement sur la page « En concert » de mon site la rubrique « archives concerts ». Je n’ai pas été soutenu ni par les maisons de disques ni par les médias de masse québécois mais j’ai quand même existé là-bas ! Comme en France, le merveilleux monde de la chanson est souvent cruel avec les artistes exclus des réseaux « officiels ». Ce n’est pas parce qu’on est pas vu à la télé, ni entendu à la radio, ni programmé au Grand Théâtre de Québec que l’on existe pas ! Je suis comme beaucoup d’autres artistes que je croise depuis plus de vingt ans sur les scènes, un « Résistant » de la chanson…

    Répondre
    • Pierre Lavallée 1 février 2012 à 1 h 27 min

      Salut, Alain, je suis allé sur ton site et j’ai écouté plusieurs de tes chansons dont la plupart me plaisent beaucoup…

      Ma remarque ne visait surtout pas à remettre en cause « l’authenticité » de tes expériences québécoises dans le monde de la chanson et je sais que l’accès aux médias traditionnels n’est pas très ouvert aux talents émergents (…et encore moins lorsque ces talents osent chanter en français). Il s’agissait plus d’un cri de surprise pour moi qui suis aussi de Québec et qui porte une attention toute particulière au monde de la chanson d’expression française (voir mon blogue http://memoirechante.wordpress.com/ )

      Bravo pour ta persévérance dans le monde la chanson et merci à Michel pour cette véritable révélation…

      Pierre L.

      Répondre
  6. Festiv'Art 31 janvier 2012 à 22 h 47 min

    Et voilà …comme c’est étrange, n’est ce pas de retrouver sous la plume d’un artiste, les mots que l’on ne cesse d’asséner, contre vents et marée ? Ma foi, j’aime beaucoup le ton et le contenu de la réponse d’Alain. J’aime beaucoup ce mot : un « Résistant « de la chanson … Sache, cher Alain que nous sommes aussi quelques uns à œuvrer avec notre énergie, nos forces de conviction (notre argent aussi ) pour que vous puissiez trouver une scène où vous faire entendre … ! Si ce blog de Michel pouvait aussi nous permettre de nous reconnaître et de nous unir, loin des « médias de masse », des grands messes qui écrasent tout sur leur passage (j’entends les « petits » comme nous ) … Bon, allez, je me sauve ! C’est plus fort que moi, j’y crois toujours !!

    Répondre
  7. Hélène 1 février 2012 à 18 h 02 min

    Bonjour, je le connais déjà Alain Tremblay, je l’ai vu plusieurs fois, la prmière fois à Vals-les-Bains, un été, et puis à Montélimar. Et c’est vrai que dans le Saguenay, des Tremblay… il y en a!
    A bientôt Alain!
    Hélène

    Répondre
  8. Alain Tremblay 6 février 2012 à 11 h 18 min

    Bonjour à toutes et à tous, si l’album « LANGUE DE BOIS » vous intéresse (13 € frais de port inclus pour la France), pour vous le procurer, il suffit de vous rendre à la page « BOUTIQUE » de mon site internet : http://www.alain-tremblay.com/boutique_LDB.htm

    Pour les demandes de concert, contactez directement L’ASSOC’ QUEBECHOISE via mon site internet : http://www.alain-tremblay.com à la page « CONTACT ».

    Je passe l’information !

    Au plaisir et merci pour vos réactions à cet article !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives