CMS

Saignelégier 2013 (2) : Iaross en or, Jules & Jo en argent, Rimo en bronze

Iaross, médaille d'or 2013 de Saignelégier

Iaross, médaille d’or 2013 de Saignelégier

Jour de fête à Saignelégier. La halle-cantine accueille pour la 46e fois son Concours de chanson. Quatorze artistes et groupes sont en lice. La plupart viennent de l’Hexagone voisin. Bien entendu de Suisse. De Belgique aussi. Tous sont arrivés depuis la veille, invités qu’ils étaient à se produire en bœuf comme en jam, en soirée dans les bars de ce gros bourg, histoire de se mettre en jambe, de déjà dévoiler un peu beaucoup de leur art, d’attirer le chaland, de séduire les jurés.

Ce samedi, tous sont dans cette grande salle à l’imposante charpente de bois. Les balances ont eu lieu ce matin. Juste le temps d’un déjeuner frugal que, déjà, les éliminatoires débutent, prenant au dépourvu le premier groupe, Nalé, qui essuie les plâtres. Zedrus, Laetitia, Thomas, Céline et moi-même, les cinq membres du jury, viennent de se hisser sur leur podium, bien en vue avec leurs lampes de chevet, leurs feuilles de notes et leurs bouteilles d’eau minérale. Il n’est pas dit que le Président ne troque parfois son eau contre un autre breuvage… L’après-midi sera longue. Trois titres chacun. Parfois le temps est long entre chaque formation, le temps d’installer le matériel. Et pour certains de s’en griller une, dehors, sous d’énormes flocons qui tombent sans relâche. La tâche des jurés : retenir six candidats pour la finale du soir-même. Succéderont à Nalé Charlie Tango, Félicien, Iaross, JB Notché, Je rigole, Jules & Jo, Loraine Félix, Pamplemousse, Pierrot Panse, Rimo, Rodrigue, Romain Banzai et Yvan Marc. Pas vraiment de choc, de coup de cœur, pour cette édition 2013, non, mais un niveau de grande qualité. Certes, Rodrigue a fait le mauvais choix d’une mise en scène débridée, qu’on ne comprend pas, extraits de son spectacle qui tombent un peu à l’eau hors de leur contexte. Dommage. Il n’a pas démérité, simplement s’est trompé. A les entendre successivement on mesure la difficulté de les départager. Il y aura débat…

Jules & Jo : des belges pour le coup irrésistibles, médaille d'argent et prix du public

Jules & Jo : des belges pour le coup irrésistibles, médaille d’argent et prix du public

Au final, seront retenus pour la séance d’après : Nalé, Iaross, Jules & Jo, Rimo, Loraine Félix et JB Notché. Une séance cette fois-ci pourvue d’un public conséquent, de fidèles qui, d’années en années, suivent ce singulier concours. Et de jeunes, tout aussi attentifs. Selon qui est en scène, on voit vers qui vont les uns, vers qui vont les autres. Le jury ne retiendra vraiment que trois concurrents : Rimo, Iaross et Jules & Jo. Et mettra plus d’une heure, sous une pression grandissante, haletante, pour remettre sa copie définitive : l’ordre d’arrivée de ce tiercé gagnant. Blocage, long débats… A qui la « médaille d’or » qui teinte plus que les autres cette manifestation ? A Jules & Jo, qui ce jour ont fait le choix de ne présenter que leur aspect comique ? A Rimo, estampillé « qualité française », chanson voix et guitare qui n’est pas sans faire songer à Le Forestier d’il y a trente-cinq ans ? A Iaross, pop rock fait d’un lyrisme musical dans lequel se lovent des propos qui ne sont pas sans faire penser, parfois, à Lantoine ? Trois genres, trois subdivisions de la chanson, trois sans-faute entre lesquels il faut trancher. Le débat fait rage. A force d’être ensemble depuis la veille, nous, jurés, nous nous connaissons désormais, nous nous apprécions, nous nous respectons. Pas de colères ni d’esclandres entre nous, mais des argumentaires passionnants. Quel est l’intérêt de chacun des artistes, de l’organisateur aussi ? Toutes les questions sont posées, le vote mille fois recommencé, toujours bloqué. Au cinéma, on en tirerait presque un remake de « Cinq hommes en colère », dramaturgie en huis-clos. De l’extérieur on vient s’enquérir de l’état du jury, on cherche à presser l’ultime délibération. On apprend le résultat du vote public : Jules & Jo l’obtiennent de peu. C’est nouvelle donne alors qui pourrait rééquilibrer notre vote, le rendre plus serein. Autres rebondissements puis, soudain, un des jurés change son vote et débloque : la médaille d’or revient à Iaross.

Rimo, le bronze pour qui chante le soleil (photos DR)

Rimo, le bronze pour qui chante le soleil (photos DR)

Nous sommes sur scène cinq minutes plus tard. Et là, tout se met en place, comme naturellement. D’autres prix, privés, de partenaires, viennent s’ajouter aux nôtres. Rimo, qui sera médaille d’or, se voit remettre un prix richement doté pour l’enregistrement d’un nouvel album. Jules & Jo additionnent la médaille d’argent et celle du public, Iaross obtient l’or (non seulement ces médailles suisses ne sont pas en chocolat mais elles sont accompagnées d’un chèque substantiel). Mais d’autres artistes et groupes, qu’ils fassent partie des six restés en finale ou non, repartent parfois les poches bien pleines. Deux d’entre eux récoltent chacun cinq contrats, c’est dire. Car, fait rare, les programmateurs sont là, dans la salle, depuis le tout début de l’après-midi, à scruter, à repérer, à prendre bonnes notes et grandes résolutions.

Certes, certains sont repartis bredouilles. Dommage à mon sens pour Je rigole ou pour Yvan Marc, ce dernier sur lequel nous reviendrons prochainement à l’occasion de la sortie de son nouvel et quatrième album. Mais s’il faut des gagnants, il faut en conséquence des perdants. J’ai rarement été satisfait des jurys auxquels j’ai eu la chance d’être convié. Manque de clarté, de temps, impossibilité de discuter, on peut souvent reprocher les conditions d’exercice de cette instance. Pas là, pas à Saignelégier, où chacun (organisateur, artiste, jury, public) est respectueux de l’autre, dans une ambiance assez rare, exaltante.

Fier d’être suisse le temps d’un week-end !

On lira le premier volet de ce reportage ici.

Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube

 

Une réponse à Saignelégier 2013 (2) : Iaross en or, Jules & Jo en argent, Rimo en bronze

  1. Laetitia Joly 24 juin 2013 à 9 h 54 min

    Bonjour Michel,
    Je lis tardivement ton papier sur la Médaille d’Or et je trouve ton récit très juste et pertinent. Contente d’avoir partagé ce week-end suisse avec toi et les autres jurés !
    Bonne continuation et au plaisir !
    Laetitia

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives