Antraigues : Natacha Ezdra entre en résonance | NosEnchanteurs

Antraigues : Natacha Ezdra entre en résonance

Cette fête au copain Ferrat sur la place d'Antraigues (photo DR)

Cette fête au copain Ferrat sur la place d’Antraigues

« La fête aux copains », 9 Août 2013, Antraigues-sur-Volane,

Un article de Viviane Boris,

 

C’est sur une place d’Antraigues comble que Natacha Ezdra présente en avant-première son tout nouveau spectacle en hommage à Jean Ferrat : « Ferrat au C(h)oeur ». Un cédé va sortir fin novembre, nous dit-on, disque de partage dont les invités sont tous présents en cette nuit des étoiles : la chorale Résonnances d’Aubenas, Serge Utgé-Royo, Véronique Estel, Annick Cisaruk et ce cher Jacques Boyer, papa de Natacha, fidèle ami de Ferrat et maitre de cérémonie pour l’occasion.

C’est la voix de Georges Moustaki qui ouvre cette fête aux copains en une leçon de philosophie qui nous invite d’autant plus à apprécier l’instant présent, à nous amuser de notre vivant.

Chants africain et sud américain pour notre chorale. Le public attend, attentif et circonspect. La chef de chœur annonce les trois chansons suivantes : j’avoue être soulagée par ce choix. J’aime bien voyager, mais là… Si la pluie te mouille, d’Anne Sylvestre, La source, dont on connait l’interprétation d’Isabelle Aubret, et La complainte de Pablo Néruda de Jean Ferrat. Les cinquante choristes donnent une couleur et une ampleur qui ravissent les quelques sept cent cœurs en haleine, même si l’on sent dans ce groupe d’amateurs une gêne provoquée par cet inhabituelle approche de la scène : un plein air sonorisé qui n’a rien à voir avec le chœur d’une église ardéchoise.

Jérémie Bossone fut repéré il y a quelques années par Natacha Ezdra ; Jean Ferrat aurait eu plaisir à l’applaudir ce soir. « J’y suis toujours » et il y est bien. « Scarlett, un whisky ! » Sa voix nous secoue les tripes, nous transporte vers un ailleurs troublant, sensible, quoique rempli de contrastes, dans sa tessiture, dans son écriture, même dans son instrument : les cordes de sa guitare manquent de se casser à chaque tour de bras comme un retour de manivelle. Intense et étrange poésie… « Cette tombe était ancienne / Elle présentait encore bien (…) / Qui es-tu, toi qui dors là sous la pierre / Que fis-tu sous le chaud soleil d’hier  (…) Qui fus-tu ? » De La vie d’artiste à Göttingen, c’est avec la Grande Ourse pour fond de scène que Jérémie chante Ferré et Barbara, de cordes de maitre, voix et instrument. Impressionnant !

Ce sont les mots de Ferrat qui font transition en cette soirée : « C’est un autre avenir qu’il faut qu’on réinvente / Sans idole ou modèle, pas à pas humblement / Sans vérité tracée, sans lendemains qui chantent / Un bonheur inventé définitivement »…

Jacques Boyer nous offre avec sa fille un duo de toute beauté dans un Mon vieux restitué à Michelle Senlis et Jean Ferrat dans sa version originelle. Ma môme prend une autre teinte avec la voix de Dominique Dumont, son jeu de guitare magnifique et son sourire communicatif…

Natacha ajoute une chaleur particulière, un battement sensuel, une profondeur dont Jean peut être fier. Moi qui ai assisté au premier spectacle en décembre 2009 en la salle des fêtes d’Antraigues et au deuxième, sur cette même place, j’apprécie d’autant plus, je suis sous le charme. Car on entre dans le plus intime, mesurant le chemin parcouru. Natacha et ses musiciens (Patrick Reboud, Dominique Dumont et Christophe Sacchettini) sont en symbiose, en parfaite harmonie.

Avec la chorale Résonnances d’Aubenas, nous assistons à un nouveau feu d’artifice musical. Ils sont cinquante, pas des milliers, « Etoiles poussières de flammes » qui nous emportent au C(h)oeur de Ferrat.

Le public en redemande, se lève, applaudit de plus belle. Alors Ezdra invite les différents acteurs de son spectacle à la rejoindre sur scène pour mettre La Montagne à l’honneur. La chanteuse descend dans le public pour partager ce moment de pure communion. C’est la fête à Antraigues. Jean, tu peux reposer tranquille : « Dors petit homme / dors petit frère » te disent Natacha et Véro, ta Véro, Véronique Estel. Cette nuit à Antraigues-sur-Volane tu es près de nous tous, tes copains, tes frères, tes enfants, tes camarades.

En vidéo, Jérémie Bossone, dans La Tombe : http://www.dailymotion.com/video/xl6esj

8 Réponses à Antraigues : Natacha Ezdra entre en résonance

  1. Norbert Gabriel 11 août 2013 à 19 h 27 min

    C’est vrai que ça fait sacrément plaisir de retrouver toute cette belle bande de copains, même virtuellement, une belle famille ami-musicale, merci aussi pour cette chanson de Jérémie Bossone, très bonne prise de son.. je relaie ..
    Et bravo aussi pour la photo de famille…

    Répondre
  2. Danièle Sala 11 août 2013 à 22 h 46 min

    Merci de nous faire participer un peu à cette belle soirée autour de Jean Ferrat , par ces échos chaleureux et par cette belle chanson de Jérémie Bossone, en attendant donc le cédé … « C´est la fête aux étoiles
    C´est la fête en plein air
    Il y a d´la joie dans l´air
    Et du vent dans les voiles  » .

    Répondre
  3. Dran 11 août 2013 à 23 h 05 min

    Merci Viviane pour nous qui n’en étions pas. Et bravo …

    Répondre
  4. Martine Rigaud 12 août 2013 à 0 h 25 min

    Merci mille fois pour l’article et pour la vidéo . Jérémie, ce jeune homme si intense finira bien par transporter un large public , j’en suis sûre.

    Répondre
  5. GUERIN 16 août 2013 à 21 h 15 min

    MERCI POUR CETTE VIDEO
    Bonne chance à Jérémie

    Répondre
  6. GUERIN 16 août 2013 à 21 h 17 min

    MERCI POUR CETTE VIDEO
    BONNE CHANCE A JEREMIE
    BRAVO POUR CETTE FETE EN HOMMAGE A JEAN FERRAT

    Répondre
  7. Natacha Ezdra 3 septembre 2013 à 12 h 08 min

    Salut à tous et enchantée de lire ces lignes Viviane. Je n’avais pas eu encore accès à cet article… Merci à toi ! Par rapport au disque à venir, je voulais juste préciser qu’il manquait un invité à la Fête ce soir là, avec lequel j’ai eu le bonheur de partager une chanson pour le nouveau CD, c’est Michel Bühler. Mais rendez-vous pris pour une nouvelle fête avec les copains (au complet, je l’espère cette fois !), le 03 novembre prochain pour la sortie de ce « Ferrat au C(h)oeur » à L’Européen à Paris. En attendant, des bises à tous !
    Natacha

    Répondre
  8. Martine Fargeix 3 septembre 2013 à 19 h 08 min

    Bravo Viviane pour ce bel article ! Je n’étais pas présente, dommage ! j’aurais adoré cette soirée.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives