CMS

Victoires de la musique 2014 : Stromae, pas Maé

Stromaé à la une de NosEnchanteurs : c'est Formidable !

Stromae à la une de NosEnchanteurs : c’est Formidable !

La cérémonie des Victoires de la musique est tellement sans surprise quelle sannule d’elle-même, que cen est un non-événement, ravalé au rang d’une simple soirée télé. Il y a plus de suspense et d’éclats de vie dans Plus belle la vie que dans cette autocélébration d’un showbizness déclinant qui, presque dans un dernier râle, médaille comme il peut ses derniers soudards.

Stromae, qui s’est vu souffler par l’aqueu Johnny la Victoire de la meilleure chanson (querelle de belges sans doute…), ne remporte que trois trophées, lui qui, à ce que l’on dit, vient de sauver (avec Daft punk et Fauve cependant) l’industrie discographique toute entière, jusqu’à la prochaine fois. Son clip Formidable l’est peut-être, encore que, mais pas, plus à la vingtième diffusion quotidienne : quand c’est trop, c’est Stromaé ! Le petit belge, aussi célèbre que Tintin, Brel et le Manneken-pis réunis, a pour lui cependant belle dose d’humilité ; ça nous le rend acceptable, sympathique, comme un humain perdu dans un métier où rien n’est vrai. Rien que de le voir battre Biolay et Daho, insupportables bobos, aurait tendance à me faire plaisir : voyez comme mon adhésion au showbiz est relative… Troisième Victoire pour Paradis, face à Zaz, Maé bredouille… non j’ai beau regarder le palmarès censé être de « chanson », rien ne motive l’amateur, l’observateur que je suis : on ne doit pas écouter la même chanson. Nous sommes dans un autre monde, un monde riquiqui où circule encore de l’argent, un monde de strass, un monde virtuel déconnecté du réel.

Image de prévisualisation YouTube

14 Réponses à Victoires de la musique 2014 : Stromae, pas Maé

  1. Aurenche Alain 15 février 2014 à 15 h 00 min

    Merci Michel de sortir du cloaque de la variétoche Française la plume au canon. Heureusement qu’il existe encore quelques poilus
    Alain Aurenche

    Répondre
  2. Norbert Gabriel 15 février 2014 à 15 h 00 min

    J’ai suivi à la radio, l’image ne m’a pas manqué, je retiens la prestation lamentable d’Indochine, Zaz très approximative (alors que je l’ai vue plusieurs fois en concert, très bien) Vanessa Paradis m’a bien plu, et aussi le show de « la femme » (même dans ma TSF ça passait bien… Mais j’en ai raté une bonne heure, à cause de Nilda Fernandez, j’ai voulu réécouter une de ses chansons, et j’y suis resté une bonne heure… ça veut tout dire …

    Répondre
  3. Danièle Sala 15 février 2014 à 15 h 35 min

    J’ai suivi à la radio aussi …Plus passionnée par mon livre que par ces victoires commerciales .

    Répondre
  4. Danièle Sala 15 février 2014 à 15 h 39 min

    Et ça nous a bouffé  » Regarde un peu la France » . Quant à la vidéo ci-dessus …Non merci, j’en ai une indigestion !

    Répondre
  5. Claude Fèvre/ Festiv'Art 15 février 2014 à 16 h 41 min

    Pardon à mes amis Michel et Norbert réunis !! Ton compte-rendu, Michel est tout aussi attendu que la cérémonie …
    Mais, téléspectatrice lambda, j’ai savouré quelques très, très beaux moments. Je m’empresse de dire que le palmarès m’indiffère…! Un autre monde , mon cher Michel, évidemment !
    Franchement j’ai été subjuguée par le tableau chorégraphié années 30, du groupe La Femme, j’ai été touchée par Vanessa Paradis (eh oui ! ) assez hiératique dans son fourreau noir, largement fendu sur sa jambe (c’était simplement beau …), j’ai admiré l’orchestre tout au long de la soirée..je ne me lasse pas d’entendre Ibrahim Maalouf, y compris quand il s’exprime sur le sens de sa création ouverte sur toutes les formes de musiques,…j’ai été troublée par le jeu scénique de Christine and the Queens…et ce Stromaé m’est sympathique dans sa modestie et son talent indéniable (même si ça dérange les puristes !) … voilà, les quelques mots bredouillés par Miossec auteur de la chanson primée de Johnny, m’ont plutôt fait de la peine…En résumé une soirée où j’ai vraiment eu le sentiment de ne pas avoir perdu mon temps devant mon écran, puisque j’ai été souvent émue, touchée… en faisant fi de la présentation ..car quelle grande dinde cette Virginie Guillaume !

    Répondre
    • Michel Kemper 15 février 2014 à 19 h 36 min

      Pour un site qui traite,à sa manière certes, de l’actualité chanson, il y a des manifestations, des événements que nous nous devons de couvrir, ne serait-ce que pour marquer le coup, pour marquer notre différence aussi. Dans la presse on appelle des « marronniers » ces événements qui reviennent chaque année à date fixe : les Victoires en sont un. C’est aussi, pour nos nouveaux lecteurs, une occasion, s’il le fallait encore, d’affirmer d’autres valeurs. Ce papier est, en ce sens, attendu et entendu, c’est vrai.
      Reste qu’à tout prendre, le spectacle télévisuel qu’offre ces Victoires de la musique peut être plaisant, avec des moments plus forts que d’autres. ON a le droit d’être émue, touchée.

      Répondre
  6. catherine Laugier 15 février 2014 à 18 h 36 min

    Artiste masculin de l’année : Stromae
    Artiste féminine de l’année : Vanessa Paradis
    Album révélation : La Femme – Psycho tropical Berlin
    Groupe ou artiste révélation scène : Woodkid
    Chanson originale de l’année : Johnny Hallyday – 20 ans
    Album Chanson de l’année : Stromae – Racine carrée
    Album Rock de l’année : Phoenix – Bankrupt !
    Album Rap de l’année : 1995 – Paris sud minute
    Album Musiques électroniques de l’année : Kavinsky – Outrun
    Album Musiques du monde de l’année : Ibrahim Maalouf – Illusions
    Clip vidéo de l’année : Stromae – Formidable
    Spectacle musical / Tournée / Concert : M – Îl(s)
    DVD musical : Shaka Ponk – Geeks on Stage
    Résultats prévisibles et encore moins de découvertes de nouveaux talents que les années précédentes.
    Certaines prestations sur scène très discutables, alors que les Victoires de la Musique Classique, sans être très audacieuses, constituaient quand même un spectacle très agréable et de grande classe.
    Après j’aime Stromae depuis que je l’ai découvert chez Taddeï avec son interprétation bouleversante pour moi de Formidable (et oui, sans avoir lu le moindre article sur lui auparavant, j’ai tout de suite pensé à Brel ), j’ai aimé son Album très inventif et plus profond qu’il n’y paraît (je laisse ceux qui critiquent son écriture à leurs à-priori), j’ai juste peur que le succès trop rapide ne lui nuise, Zaz m’a beaucoup déçue dans la chanson choisie alors que Vanessa Paradis avait pris celle où elle me semble la plus sincère, Shakaponk sur scène m’a paru hier être une imposture totale, mais Ibrahim Maalouf méritait bien sa Victoire…Impressions subjectives et non critiques…

    Répondre
  7. Dblocnote 15 février 2014 à 18 h 38 min

    Je m’interroge sur ce qui pousse les gens à regarder cette distribution des prix grotesque. Si c’est pour voir et/ou entendre des artistes, il y a des concerts, des CD, des DVD, des émissions de radio parfois, quel intérêt à voir ces congratulations diverses?

    Je dois être trop sélectif dans mes choix de la petite lucarne, je n’ai jamais vu ce clip à la télé. Je l’ai découvert via le net alors que j’avais déjà le CD, et comme j’en connais l’histoire et l’origine, je l’ai trouvé intéressant, mais c’est une autre histoire.
    Ah oui, je dois aussi avouer que bien qu’étant de la génération née dans les années 50 et appréciant des chansons à textes et plutôt la musique jazzy ou classique, j’ai apprécier les titres de ce fil de fer de Stromae. Et comment je l’ai découvert? forcément les jeunes, et comment ont ils réussi à me faire écouter ça, et bien simplement par un clip disponible sur le net, « Alors on danse » avec un orchestre symphonique au festival de Brive la Gaillarde en 2010, et le lien m’avait été envoyé avec un commentaire sur mon goût pour les « chanteurs qui plombent » comme Brel, Dautin, Jonasz, Leprest, Barbara et d’autres entendus dans ma voiture.

    Aller, j’avoue, j’ai bien plus de plaisir à écouter Stromae que certains artistes qui passent à Barjac ou ailleurs dans les lieux estampillés « chanson à texte » et qui jouent les révolutionnaires ou les anars en peau de lapin.

    Répondre
  8. Danièle Sala 15 février 2014 à 19 h 55 min

    Je n’ai rien contre Stromaé , mais je n’irai pas jusqu’à le comparer à Brel ! Quand je dis que j’en ai une indigestion, c’est que j’ai trop entendu cette chanson , à la radio et même à la maison avec mon petit fils . Trop, c’est trop !
    Sinon, j’ai aussi apprécié Ibrahim Maaloof et le show de  » La femme » , et rien de mieux que la radio pour éviter le strass , les paillettes et les salamalecs de la présentation .

    Répondre
  9. Claude Fèvre / Festiv'Art 15 février 2014 à 20 h 05 min

    Quand bien même ces  » Victoires »‘auraient elles eu pour seul effet de faire connaître Ibrahim Maalouf, bien connu des amateurs de classique ou de jazz, elles n’auraient pas été vaines…Belle leçon d’ouverture chez lui… alors essayons de rester nous aussi disponibles pour toute forme de découverte ! Et surtout ne méprisons pas ceux qui ont pour seul accès à la culture leur poste de télévision… le plus grand nombre en fait ! Pour ma part, je jette un oeil sur The Voice, sur la Nouvelle Star …histoire de ne pas être coupée de mes semblables (surtout des plus jeunes !) que je côtoie chaque jour.
    Et puis, je n’oublie jamais d’où je viens… à 13 ans, seuls les yé-yés avaient grâce à mes yeux … Bien sûr, mes goûts ont changé très vite par la suite , mais n’empêche …Adamo, c’était mon idole ! Alors j’étais émue (eh oui !) de le voir hier soir !

    Répondre
  10. Danièle Sala 15 février 2014 à 21 h 42 min

    « Adamo, c’était mon idole ! Alors j’étais émue (eh oui !) de le voir hier soir !  » , oui, moi aussi, comment oublier  » Tombe la neige » , et « Laisse mes mains sur tes hanches », c’est aussi ça les chansons, le souvenir d’un jukebox dans un petit café, à la sortie du lycée . . .

    Répondre
  11. Liévaux Jean-Yves (ALCAZ) 16 février 2014 à 9 h 40 min

    « Si je t’oublie pendant le jour,

    La nuit je deviens fou »
    Bisouxx les filles !

    Répondre
  12. Lucien Soyere 16 février 2014 à 10 h 48 min

    MERCI Claude

    Répondre
  13. Martine Rigaud 20 février 2014 à 1 h 37 min

    Je n’ai pas regardé les Victoires mais j’ai écouté tard dans la nuit sur France Inter Ibrahim Maalouf que certains ici semblent apprécier, à juste titre : il ne parlait pas de lui mais ne tarissait pas d’éloges sur Stromae … et il avait bien raison !
    Merci pour la vidéo que j’ai vue 100 fois. J’ai acheté l’album à sa sortie. Tant pis pour ceux qui ne se rendent pas compte qu’on à affaire là à un véritable grand artiste.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives