CMS

Guy Bontempelli, 1940-2014

bontempelli« Quand je vois passer un bateau / J’ai envie de me foutre à l’eau / Et d’enjamber le bastingage / Et vivre entre le ciel et l’eau / Le reste de mon âge. » Qui n’a pas fredonné un jour cette chanson (coécrite avec Gérard Bourgeois), même à son insu, comme un refrain qui vous revient de loin, de toujours ? Nous étions en 1966 et ce titre n’a toujours pas levé l’ancre de nos mémoires.

Guy Bontempelli fut parolier avant d’être lui même chanteur de se propres textes. Pour Françoise Hardy (Ma jeunesse, qui le fit connaître à la profession), Dalida, Juliette Gréco, Nicoletta, Brigitte Bardot, Patachou, Michèle Arnaud, Catherine Sauvage. En 1965, c’est son premier disque (avec Les yeux cachou, Les oies du pensionnat et Madrid) qui, bingo, obtient le précieux Prix de l’Académie du disque Charles-Cros, mais il faudra attendre l’année suivante pour la consécration. Et trois années pour que ce timide, bouffé par le trac, ose fouler la mythique scène de l’Olympia. Si timide qu’il n’insistera pas dans son rapport au public, se limitant à animer des émissions pour la radio (Europe1) et pour le petit écran (Paroles et Musique sur Antenne2) et à poursuivre l’écriture pour d’autres, principalement pour des dames. A celles précitées, il faut ajouter Christine Delaroche (qui fut madame Bontempelli pour l’état civil), Nana Mouskouri, Noëlle Cordier, Séverine et d’autres encore. Au rayon hommes, citons tout de même Jean-Claude Pascal, Charles Aznavour, Richard Anthony (Aranjuez mon amour), Eric Charden (Quatorze ans les gauloises et, avec Stone, l’inénarrable Comme le meunier fait son pain) avec qui il créera la comédie musicale Mayflower en 1975, genre qu’il retrouvera pour d’autres créations. Il fut aussi producteur de shows, entre autres pour Tino Rossi et Henri Salvador.

Guy Bontempelli est décédé ce 16 décembre 2014.

Image de prévisualisation YouTube

4 Réponses à Guy Bontempelli, 1940-2014

  1. Norbert Gabriel 18 décembre 2014 à 17 h 03 min

    Cette chanson n’a jamais quitté mon top 10,

    Ah ces filles à la démarche étrange
    Le pan de la jupe fendue
    Bat l’amble sur des jambes nues
    Juteuses comme des oranges.

    si c’est pas une invitation au voyage …

    Répondre
  2. Danièle Sala 18 décembre 2014 à 19 h 12 min

    Encore un qui va rejoindre « tous ces morts en goguette qui rodent dans les rues de nos têtes » et qu’on aimait bien, et qu’on aimera écouter encore longtemps. Bien sûr ce bateau passera toujours dans nos rêves, quand on aura envie de « tailler une balafre à son destin ». Et tant d’autres belles chansons, comme celle-là, que j’aime bien aussi :
    https://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=ifsY5MsuX1U

    Répondre
  3. Frédéric Pagès 24 décembre 2014 à 12 h 30 min

    Pour moi Guy Bontempelli était, en certaines de ses oeuvres, un grand de la chanson française. « Mozart », « La Femme », « Concarneau »… sont des chansons que j’écoute toujours avec beaucoup de plaisir, rehaussées par les arrangements de cordes sublimes de Christian Chevallier ou de Bernard Gérard. Du très beau travail. Un peu trop beau peut-être pour nos médias frileux.

    Répondre
  4. François 25 décembre 2014 à 11 h 34 min

    Oui, encore un qui nous quitte dans un anonymat presque complet, et pourtant que de superbe chansons, dont les rimes et les mélodies restent dans nos mémoires, et que le simple rappel des titres réveille en nous. Il me revient à l’esprit aussi une chanson de 1970 « Merveilleuse gauche française » dont l’actualité est impressionnante !
    Sa difficulté avec la scène n’est elle pas aussi venue de programmations inadéquates ? Je me rappelle d’une programmation en 1972 (sans doute) à Arras dans une maison de jeunes, où le public était constitué d’amateurs de rock qui lui ont tourné le dos pendant tout le spectacle en continuant leurs conversations bruyantes autour de leurs bières. De telles expériences peuvent vous dégoûter à tout jamais !
    On se rappellera d’un auteur humaniste aux sujets d’inspiration variés, et toujours traités avec une grand talent d’écriture.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives