CMS

Christophe Andréani, miettes d’existence

Christophe Andréani (photo d'archives, DR)

Christophe Andréani (photo d’archives, DR)

Quand un disque se présente ainsi, élégant digipack où des lunettes crèvent le blanc sur l’estompe d’un visage, livret simple, sobre et beau, typographie sans chichis, vous avez envie d’aller plus loin, de l’écouter, de l’explorer. Et d’abord de découvrir qui est l’artiste. Recherche sur le net, où nous apprenons que Christophe Andréani est aussi designer, créateur de jeux vidéo et de logiciels, inventeur même d’un web robot… Et chanteur. Enchanteur. Un plus vieux site nous donne des traces de son activité chanson, d’ateliers d’écriture d’Allain Leprest et de Claude Lemesle, d’un Concours de la Chanson française de Savigny-sur-Orge que jadis il remporta… Avec une tentative de définition de son art : « Les chansons de Christophe Andréani racontent des histoires. Des histoires inspirées par nos vies quotidiennes. Tous ces petits détails qui tissent notre existence renferment souvent quelques miettes de poésie… »

cd_rectoAndréani aura mis longtemps avant de sortir ce premier album : il l’a peaufiné, jusque dans ses moindres détails, visuel comme contenu. Les petits détails sont bien là, toujours là. Et c’est peut être ce qui nous séduit immédiatement dans l’art d’Andréani. Comme cette vie racontée par le truchement de deux vélos que vient rejoindre en fin de chanson un troisième, d’enfant. Dit comme ça, ça peut faire songer aux chansons de Bénabar qui, elles aussi, se nourrissent d’objets du quotidien. Oui, et la différence réside sans doute à la musique, à l’orchestration : pas de cuivres ici pour faire grand tapage mais un bel habillage de cordes de guitares, tout en douceur. Comme quand Andréani nous chante les couleurs, le vert, le bleu, le blanc, le gris, le noir, pour toujours revenir au refrain : « Mais y’a le rose / Le soleil d’un pétale de rose : L’envol au loin des flamants roses… » Que des choses simples, simplement chantées, magnifiquement rendues.

Andréani, c’est une juxtaposition de mots, qu’ils soient vélos ou moineau, d’impressions, d’émotions. « Un train, un piano qui vole, un parfum de citron, des courants d’âmes qui se mélangent, un avion, des fleurs, des croissants qui sourient, des erreurs, des idées noires ou bleues… » C’est, en tout cas, une bien belle surprise en chanson. Et ce n’est pas si fréquent…

Pour Claude Lemesle « Christophe Andréani est une des plumes les plus sensibles de la chanson française actuelle. Doté à la fois du sens de l’image et du sens de l’humour, il sait en jouer avec finesse et bonheur. C’est un ciseleur de mots, un véritable artisan pour qui écrire n’est pas semer des pacotilles mais travailler inlassablement à la ‘belle ouvrage’. » On fait nôtre cette appréciation de Lemesle, qui résume si bien Andréani.

 

Christophe Andréani, Tout s’envole, autoproduit 2015. Le site de Christophe Andréani, c’est iciImage de prévisualisation YouTube

3 Réponses à Christophe Andréani, miettes d’existence

  1. Clémentine Jouffroy 3 septembre 2015 à 15 h 23 min

    Christophe Andréani est effectivement un excellent auteur compositeur interprète. Délicat et plein d’humour, ses chansons s’écoutent et se réécoutent avec bonheur. Il m’en a confié certaines: « Les Hommes sont des con… », « Le Langage des fleurs » (musique de Michel Précastelli), « Très chère Madame » (musique de Dominique Desmons), « Mais y a les pianistes » (musique de Maurice Yvain). Je les ai même enregistrées et éditées chez Camino Verde (caminoverde.com/boutique).
    Chantez, chantez, chantez Andréani, c’est on ne peut plus plaisant!

    Répondre
  2. Joel Luguern 3 septembre 2015 à 23 h 46 min

    J’aimerais acheter le disque de Christophe Andréani mais n’ayant pas de carte bancaire, je ne commande jamais de disque par Amazon ou par « paypal ».
    Sur son site il n’y a pas d’adresse courriel ni d’adresse postale.
    Dès lors, comment peut-on se le procurer?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives