CMS

Louis Arti, pas né pour perdre !

Louis Arti

Pascal Lovergne, Louis Arti et Michel Gaudioso (photo DR)

La production phonographique de Louis Arti n’est pas envahissante : entre son précédent album Rue des Quatre Coins et On n’est pas né pour perdre, il s’est écoulé dix-sept ans. L’homme pour autant ne cesse de produire. Écriture, théâtre, chanson, peinture et multiples ateliers, animations et créations atypiques participent à son quotidien. Son environnement ne ressemble pas à un plateau télé ou à un paysage de Disney ; il est au cœur de la vie, parmi les gosses des cités, les ouvriers, les chômeurs, les émigrés et tous les êtres égarés, blessés auxquels il apporte sa voix, sa plume, son pinceau, son talent pour aller chercher le cœur de l’homme loin des lumières artificielles.

De son enfance dans le drame algérien qui frappe sa famille en 1955, il tirera un livre poignant : El Halia. De sa fuite en Lorraine et de sa jeunesse à la mine il fera ses premières grandes chansons : Marie Quinze-Août, Lothringen. Il passe à l’Olympia en 1983, frisant une carrière enviable qu’il rejette, refusant de se plier aux règles du marketing et aux faux semblants du show-business. On le voit au Printemps de Bourges, à la Fête de l’Huma, au Festival International de Québec. Il compose une sonate pour piano et flûte, un chœur à quatre voix, des musiques de film ; Il fait du théâtre et de la mise en scène avec Jean-Louis Hourdin. Il peint et vend ses tableaux pour financer ses disques.

visuel CD Louis Arti 2016Quatre 33 tours entre 1978 et 1986 et trois CD ultérieurement constituent sa discographie originale. On n’est pas né pour perdre était dont très attendu de ses fans qui ne seront pas déçus. Une musique assagie ? Le jazz est toujours là, moins outrancier, peut-être plus proche, plus caressant. La basse de Pascal Lovergne et la guitare électrique de Michel Gaudioso donnent une assise apaisée à l’expression vocale du chanteur, mettant en avant ses textes puissants et lumineux. Il y a moins de rage dans sa voix, mais une sorte de lamento ironique, toujours piquant, jamais désabusé.

Ce disque est d’abord plein de couleurs et de lumière. « On n’est pas né pour perdre… / Sous un petit coin de ciel bleu / Faudra bientôt tout rassembler ». Ciel Bleu, c’est aussi le nom du café nostalgique « Où est la côte égalité / Dans la galaxie des calvaires ». Louis parle d’azur, de soleil, de rose, de tournesol. « J’veux plus rester dans l’noir j’veux vivre à la lumière / Je mets des vers luisants dans mon vocabulaire » dit-il. Ses chansons évoquent aussi le vent, les champs, les grandes plaines à la recherche d’un espoir têtu. Mais la réalité n’est pas que de couleurs et d’espace, le monde sournois et dévastateur ne peut être ignoré même si l’on s’en tient « Aux médias des mensonges qu’on prend pour des bons crus ». Le sang coule partout dans le monde : « La guerre tue pas la guerre / L’armée tue des civils », « La paix est seule ». L’artiste salue les naufragés de Lampedusa 2013 et Femme Femmes est un hommage à l’amour, au courage et à la dignité des femmes, « Je suis né par amour de femme / Ma sève m’a grandi jusqu’à elle ».

On n’est pas né pour perdre ! Et il est bon que les artistes parfois nous le rappellent avec les mots qui savent toucher nos cœurs et nos esprits. La poésie abrupte de Louis Arti éveille la lucidité, contre la barbarie, pour défendre la vie en ce qu’elle a de plus profondément et authentiquement humain.

 

Louis Arti, On n’est pas né pour perdre, autoproduit 2016. Le site de Louis Arti (hélas pas mis à jour), c’est ici ; ce que NosEnchanteurs a déjà dit de lui, c’est là. Pour commander ce disque : Editions Mica, Le Puech 07460 Banne, tél 04.75.89.11.36. Ou l’Association Louis Arti Création : louisarti.creations@gmail.com

Image de prévisualisation YouTube

4 Réponses à Louis Arti, pas né pour perdre !

  1. GAUDIOSO Michel 3 janvier 2017 à 16 h 13 min

    une vidéo récente du nouvel Album

    https://www.youtube.com/watch?v=cgPgoqcT544&feature=youtu.be

    Répondre
  2. Jean HUMENRY 4 janvier 2017 à 18 h 10 min

    c’est du grand ARTI-ste un grand cru de puissance
    un grand poète vit avec nous
    le saviez-vous
    un grand cru à consommer dans le silence et sans modération
    Merci Louis !

    Répondre
  3. Catherine Laugier 9 janvier 2017 à 22 h 35 min

    J’écoute cet album si plein d’espoir depuis samedi … Louis Arti, c’est une articulation très particulière, qui me rappelle parfois celle de Dick Annegarn, « cet accent presque allemand que les français comprennent », dont il nous parlait déjà dans Lothringen en 1978, c’est surtout un cri, qui sait se faire caresse ou aussi vocalisations de haut vol, dans une expression poignante, qui tient tant de celle du théâtre ou de la poésie que de la chanson.
    C’est une longue plainte qui n’est jamais désespérée, un voyage poétique dans le temps et l’espace, de la colère de l’homme révolté à la paix de la terre et du ciel bleu, la joie, la joie, l’amour, dans une langue hardie et fleurie. « C’est un cyclone de mains tendues qui crie »
    Ces textes sont tous dédiés à ses amis, son amour, ses morts qui sont aussi les nôtres, de Django à Petrucciani, de Colette Magny à Barbara, d’Otis Redding à Georges Brassens, Leny Escudero, Ricet Barrier, Vassiliu, des blues women à toutes les femmes courageuses, à tous les humains, en lutte, en souffrance. A ses compagnons de route en musique, dont Michel Gaudioso qui groove pour lui…Et la mise en musique d’un poème de Jean-Louis Kavcic, Rencontres.
    A écouter, à lire, à réécouter. Pas près d’en faire le tour !

    Répondre
  4. Louis Arti 15 janvier 2017 à 18 h 41 min

    C’est avec un grand mercis, à la manière de François Villon, que je vous adresse ma profonde reconnaissance quant à l’aide que nombre d’entre vous ont apporté à la création de ce nouvel album, intitulé On n’est pas né pour perdre.

    En un premier coup de vague, les souscriptions ont décollé vivement la barque à chansons du bord. À flot, la vente des tableaux en ligne a forci les courants, tant que le disque, dès sa mise en vente, avait déjà amorti les frais alizés… En fait, l’eau coule mais le bateau tient bon. Il vogue, maintenant, porté par la profondeur de cet océan d’amis comme vous et comme celles et ceux qui souhaiteront acquérir, cet album nouveau.

    L’Association Louis Arti Créations a été émue de voir comment, par leur spontanéité, plus de 200 amis – anciens et récents -, se sont enthousiasmés pour la mise en action du projet. La trésorerie de l’Association était, au début, à peine pourvue pour payer quelques répétitions et frais d’enregistrements… Sans l’aide d’Isabelle et de Patrick Klein, qui nous ont offert ce lieu qu’on aura transformé en studio… Sans la grâce du public, venu en nombre assister au concert de Vry pour un avant-goût du CD… Sans la volonté révélée par tous – d’amis à copains, de parents à familiers, de curieux à ravis -, le CD ne serait pas apparu sur son grand coquillage, illuminé, charnel et fraternel, comme aujourd’hui.

    Quant aux passagers qui monteront à bord, pour l’aventure, il leur suffira de contacter l’Association Louis Arti Créations et le nouvel album arrivera dans leurs mains, comme une caresse de Sirène. Les voix des zéphyrs, les berceront ainsi… Nanou Lemaire : C’est magnifique… Même ma jeune nièce aime ton disque. Mariette Barré : Au fil de l’écoute, moins de rage, mais la critique toujours là, plus sereine, comme polie par les ans… Par contre, de la gaîté, voire de la jubilation et du plaisir à jouer avec ta voix ; de la joie dans ta voix et de la voix Libérée pour ta joie. Jean Humenry : C’est blues et c’est exigent comme la quête de soi, comme la quête de l’autre. L’amour. Il s’en vient vers nous sans regret, le Louis. L’abandon de soi est cette aune. En toute démesure. Le Louis ne dort point. Il marche, il avance, il s’avance. Cadences acrobatiques entre mots et guitares qui se veulent non cristallines. Basse profonde et inspirée. Épure musicale choisie pour servir les mots. « Ne rien jeter, jamais se taire ».

    Louis Arti

    Note : Le titre « On n’est pas né pour perdre » qui donne son nom à l’album peut être écouté sur You Tube : https://www.youtube.com/watch?v=cgPgoqcT544

    Afin de promouvoir le nouveau CD, l’Association Louis Arti Créations lance également un appel aux amis qui pourraient nous conseiller un contact radio, un média presse, une salle de concert, etc, afin que l’on puisse envoyer un exemplaire du nouveau CD, pour le faire connaître, le diffuser ou en parler. Si, parmi vous, quelqu’un a une piste, une idée, ou souhaiterait jouer le rôle de « personne-relais » dans sa région, qu’il ou elle nous le signale ici, sur la messagerie ou par mail à : louis.arti@wanadoo.fr

    Pour ceux qui ne l’auraient pas, la vente du nouveau CD se poursuit encore bien entendu. Pour compléter le financement de l’album, il reste également quelques tableaux disponibles aussi de Louis Arti. N’hésitez pas à contacter l’Association, liste sur demande.

    Mercis à vous tous.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives