CMS

Emma Solal : Hardy sans Hardy, donc forcément mieux

L'Emma Solal trio (photo DR)

L’Emma Solal trio (photo DR)

Autant vous l’avouer : je n’aime pas cette astrologue, Capricorne de je ne sais quel décan, qui toujours se plaint de ses ennuis de santé et, pire encore, les décrit avec grand luxe de détails scabreux. Qui toujours déclare et déclame sa flamme publique aux pires politicards qui soient, pourvu qu’ils soient de droite. Et fustige avec une rare violence et beaucoup de mauvaise foi ceux qui ne le sont pas, créateurs d’impôts rien que pour la mettre, elle, sur la paille. Vraiment, je ne supporte pas Françoise Hardy, cette pauvre chanteuse riche. Je crois l’avoir déjà écrit ici.

Mais l’honnêteté (je me fais fort d’en faire culture intensive et extensive) m’oblige à vous dire aussi que je suis sensible à ses petites chansons. Que parfois même je tiens pour grandes.

Voici donc le disque de ma réconciliation : Hardy sans Hardy, et toujours aussi bien. Donc forcément mieux.

41TlrEX09fL._SS500Voici Messages personnels, clin d’œil pluriel du Message personnel de 1973, par Emma Solal trio, album qui est comme une compilation aux choix pertinents (tout tourne autour de l’exploration du lien amoureux : Comment te dire adieu, L’amitié, Effeuille-moi le cœur, Rêver le nez en l’air, Le premier bonheur du jour…), dans les couleurs musicales d’Hardy (Julien Clerc, Serge Gainsbourg, Diane Tell, Hugues de Courson, Michel Berger… jolie palette). Et étonnamment peu dans les époques : à l’exception de deux titres de 86 et de 90 (le Fais-moi une place écrit pour Julien Clerc), tout va puiser sur dix ans, certes d’intense activité de l’Hardy, de 1963 à 1973.

Sans être tout à fait « copiée-collée », la voix d’Emma Solal est naturellement proche de celle de Françoise Hardy, même grain de voix fragile au service d’un florilège de belle écriture, anomalie littéraire dans la variété de l’époque. C’est la transposition musicale, l’adaptation (de Paul Abirached et de Philippe Istria), qui fait la différence, parfois légèrement diverge, et redonne vigueur et fraîcheur à une musique d’époque alors un peu trop engluée dans le format variété.

Ce disque trouve son origine dans le spectacle Messages personnels qu’Emma Solal avait créé au Théâtre des Déchargeurs, à Paris, en 2015, et qu’elle a repris l’hiver dernier. Si vous voulez renouer avec la beauté des textes d’Hardy, allez-y !

 

Emma Solal trio, Messages personnels, Wiseband 2017. Sortie le 28 février. La page facebook d’Emma Solal, c’est ici ; celui de Françoise Hardy, c’est là. Showcase d’Emma Solal le 28 mars 2017 à la Maison d’Auguste Comte, 10 rue Monsieur Le Prince à Paris 6e.

Image de prévisualisation YouTube

4 Réponses à Emma Solal : Hardy sans Hardy, donc forcément mieux

  1. Popp 27 février 2017 à 11 h 57 min

    Ce disque fait de jolies promesses. Bon choix de chansons.

    Répondre
    • admirateur riche 1 mars 2017 à 19 h 54 min

      On va en sortir un jour des opinions politiques de F Hardy ?
      Les poncifs ont la vie dure surtout pour ceux qui lisent les commentaires des commentaires.
      Chanterait-elle mieux, ses chansons seraient-elles meilleures si elle était à gauche ?
      Le politiquement correct frappe toujours.
      C’est fatigant et bien vain.
      Le disque d’Emma est très bon.

      Répondre
      • Michel Kemper 1 mars 2017 à 20 h 20 min

        Désagréable ce pseudo ridicule d’ »admirateur riche » : moi, quand je dis quelque chose, je le signe de mon nom. Si vous aviez à répondre à ma réponse, veuillez le faire sous votre nom, svp. Ce ne sera pas validé autrement. Ce que je dis : 1. je n’aime pas François Hardy, pour des raisons qui sont les miennes (et me semblent respectables) ; 2. j’aime bien ses chansons : 3. je trouve bien qu’Emma Solal fasse ce très agréable disque de reprises. C’est tout. Quelque chose à redire ? Une autre question ?

        Répondre
  2. Catherine Laugier 7 mars 2017 à 14 h 54 min

    Jolie interprétation également de L’amitié par Klô Pelgag :
    https://www.youtube.com/watch?v=XSJZ1r_Kftc

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives