CMS

Allain Leprest « Sur les pointes »

LEPREST Alain 4 1994 500_500Dans un désordre de coussins
Les draps découpaient ton dessin
J’ai voulu laisser mon empreinte
J’ai nagé contre ton bassin
En traçant deux ronds sur tes seins
Sur tes pointes
J’ai picassoté sur ta peau
Et quand j’ai fini le tableau
J’ai encadré nos amours peintes
J’l'ai accroché dans mon cerveau
Sans un marteau, sans escabeau
Sans une pointe
En maillot blond sur le balcon
La lune a shooté son ballon
Et l’édredon était enceinte
Je t’ai quittée un peu brouillon
Sur la pointe de mes crayons
Sur la pointe

Allain Leprest
 
Paroles Allain Leprest, Musique Didier Petit (Romain Didier). Extrait de l’album « 4 » (1994) 
Enregistré au Théâtre de La Pépinière 3 octobre 1997. Avec Jean-Louis Beydon au piano et Pascal Le Pennec à l’accordéon.

4 Réponses à Allain Leprest « Sur les pointes »

  1. Jacques 29 septembre 2017 à 13 h 05 min

    Rien que pour ces vers :

    « J’ai picassoté sur ta peau
    J’ai encadré nos amours peintes
    J’l’ai accroché dans mon cerveau
    Et l’édredon était enceinte »

    cette chanson d’Allain Leprest est une pure merveille.
    Le musique de Romain Didier est en adéquation parfaite.

    Du grand art !

    Répondre
  2. Alain Lanatrix 30 septembre 2017 à 0 h 57 min

    Très joli texte en harmonie avec la musique et bien sûr la voix superbe d’Allain Leprest

    Répondre
  3. Catherine Laugier 4 octobre 2017 à 0 h 20 min

    Suite des paroles de la version enregistrée sur l’album :

    Ça, c’est tout lui, l’amour ça flanque
    Soit des ailes de saltimbanque
    Soit des ronces entre les étreintes
    Mais c’est juste une boule de pétanque
    Tu fais un carreau, tu le manques
    Ou tu pointes

    Je suis revenu dans le film
    Revenu sur les lieux du crime
    Revenu sans déposer plainte
    Je te suis revenu sans frime
    Comme une ombre qui se dessine
    Qui se pointe

    Je suis rev’nu sur l’oreiller
    Un roman d’amour roupillait
    Ta bouche rouge était éteinte
    Je me suis approché nu-pieds
    Mine de pas te réveiller
    Sur les pointes

    Variantes de Leprest dans cet enregistrement :

    Dans LE désordre DES coussins
    Les draps DESSINAIENT

    J’l’ai ENCADRÉ

    TUN’AVAIS PAS DEPOSÉ plainte

    JE TE SUIS REVENU nu-pieds

    Répondre
  4. Odile 4 octobre 2017 à 10 h 31 min

    Merci Catherine, pour ces paroles.
    C’est vrai qu’Allain avait l’habitude de faire quelques variantes, lors de ses concerts ce qui n’était pas pour nous déplaire…
    Et merci aussi pour cette chanson du jour, on n’est pas obligé d’attendre le 15 Août pour écouter ses vers….

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives