CMS

FCF Aix 2017. Donoré, chanteur dégagé engageant au bonheur

Donoré sur la scène du festival d'Aix (photos Pascale Maury)

Donoré sur la scène du festival d’Aix (photos Agnès Maury)

Festival de la Chanson française, salle du Bois de l’Aune, Aix-en-Provence, 29 septembre 2017,

 

Après le concert d’une des découver- tes, Isabelle Fraval, au Théâtre de la Fontaine d’argent, nous inaugurons le premier spectacle du Festival à la Grande Salle du Bois de l’Aune, dans une configuration différente cette année, en places debout – rassurez-vous, il y a quelques chaises – qui augure d’un esprit toujours plus rock. Patricia Pélissié, la créatrice et déléguée générale du Festival, nous invite d’ailleurs à nous lever pour accompagner les artistes en dansant.

Cela convient plutôt bien à Donoré, alias Pierre Chatard, que nous avons connu dans une ambiance intimiste, seul avec sa guitare. Qui a envie de donner un environnement sonore plus pop-rock à ses tranches de vie.

Elégant dans un costume sombre, manches remontées sur un t-shirt blanc, avec sa guitare acoustique, il arrive au milieu d’un orchestre de rock au complet : Jonathan Goyvaertz aux claviers, Thomas Milteau à la batterie, Max Darmon à la basse et Romain Ross à la guitare.

Donoré délivre un message résolument optimiste, même si son dernier album, L’amour en deux, qui aurait pu aussi s’appeler Vivants, se réfère plus aux événements tragiques de l’actualité que les précédents. Il en chantera sept titres, le reste étant pris dans son répertoire antérieur, le tout en parfaite cohérence.

DONORÉ Pascale Maury 2Il serait abusif de traiter l’artiste de chanteur engagé : n’est-il pas mieux qu’il soit dégagé, tout en aisance élégante, et surtout engageant au bonheur ? Un peu trop même quelquefois, quand il incite son public à danser, à chanter de façon appuyée. Sa musique suffit : on a ici une variété pop rock de qualité qui n’abandonne jamais le sens, même si ses chansons peuvent  paraître légères à l’écoute des mélodies dansantes ou des paroles entraînantes. Il est de la lignée d’un Fugain, parfois même des frères Volo.

D’ailleurs, entre deux appels à se tenir Debout, ou à ne pas s’en faire et être heureux – Don’t worry, be happy, une adaptation française de 2012 qui a fait le buzz dans le métro, et qu’il fait chanter au public auquel il se mêle, en s’accompagnant au ukulele – se glissent des états d’âme un peu moins euphoriques. Regrets d’une enfance coupée en deux dans une famille recomposée, L’amour en deux, belle chanson de Gilles Roucaute qu’il interprète de façon émouvante, se jurant d’avoir, quand il s’rait grand «  une seule maison ‘vec une seule fille / Et qu’elle soit à nous pour la vie ».

Amitié désabusée avec [son] pote depuis l’époque des bacs à sable, qui l’abandonne, sur un air faussement gai : « Désolé tu sais mais j’ai pas l’temps (…) Essaye de t’en sortir autrement / J’te laisse on m’attend ».

A jamais, chagrin du départ prématuré de son père Honoré Chatard qui, outre son patronyme à la ville, lui a légué son nom de scène. Mais si Tout s’envolera, c’est encore l’occasion, par l’intermédiaire de sa maman,  d’engager à vivre : « La vie est une brindille / Qui chante dans le vent /  Sa propre mélodie, écoute-la vraiment / Si tu l’entends, respire / Et prends tout ton temps ».

Le sujet favori de Donoré reste l’amour, qu’il nous décline malicieusement depuis le premier sourire à la Hello Kitty de Virginie au CP, jusqu’à celle qu’il veut aimer au Mont Fuji, en passant par les dames délicieusement adultères, sujet récurrent, sinon de ses fantasmes, mais de ses albums.

Vous ai-je dit qu’il était un musicien accompli, compositeur de toutes ses musiques, s’accompagnant tout à tour aux guitares ou aux claviers ? Que sa voix était mélodieuse, bien posée, grave et claire à la fois, avec parfois cette infime brisure de l’émotion ? Très en avant dans ses chansons intimes, souvent accompagnées de cordes ou de clavier, comme Qui me tiendra la main, elle reste audible même lorsque l’orchestre rock se déchaîne. C’est le cas de cette très belle évocation de Barcelone – qui prend maintenant une actualité particulièreà la belle ambiance musicale et lumineuse planante, grinçante, grâce à la magie de l’électro, du Maintenant où il convie John Lennon, ou de La force que tu n’as pas, où les claviers montent en orgue sur un joli rythme de batterie.

En rappel deux titres de 2010, Je viens à toi, bilan de sa carrière de chanteur imprégnée de son rêve : « J’ai failli être un homme d’affaire / J’ai failli faire… / J’ai défailli / Gagner ma vie à me défaire / Ça coûte un rêve » interprétée avec la guitare électrique chipée à Romain, puis la dansante Soleil de Casa.

Le site de Donoré, c’est ici ; ce que NosEnchanteurs en a déjà dit, c’est là.

Image de prévisualisation YouTube

9 Réponses à FCF Aix 2017. Donoré, chanteur dégagé engageant au bonheur

  1. mouton 4 octobre 2017 à 20 h 16 min

    Bonjour,vous avez tout à fait raison Pierre Donoré est un chanteur accompli.Pierre, depuis 8 ans je le suis sur facebook ,j’étais timide, ému et contente de le voir enfin en concert ,un concert génial.Pierre est un homme que toutes les femmes de mon âge rêve de rencontrer. Pierre est gentil, charmant au grand coeur .Avec une voix mélodieuse et des magnifique chansons qui te fais pleuré ,sourire et danser.Je voulais remercier FCF d’Aix .Pour ce concert génial que je n’oublierai pas .Et ,je remercie Pierre pour m’avoir fait passé un bonne soirée en ta compagnie

    Répondre
  2. Michèle 11 octobre 2017 à 9 h 54 min

    Beau et talentueux artiste que Monsieur DONORE. J’ai eu Le Plaisir de le connaître il y a plus de 2 ans grâce à une amie parisienne ( Merci Cah) lors d’un concert à domicile à Genève depuis je ne m’en lasse pas. La soirée à Aix était pleine d’energie Et de magnifiques moments, aussi des moments de partage lors des dédicaces d’apres Concert Car Pierre n’est jamais avare de sont temps et toujours très disponible après ses prestations. Le concert à domicile que nous lui avons organisé fin avril dans mon village restera un souvenir magique. Auteur, compositeur, musicien de talent ces textes sont un régal pour les oreilles ainsi que ces mélodies. Il mérite d’être mieux connu et RE-connu. Notre prochaine escapade pour l’écouter ce sera Bruxelles Le 27 janvier 2018. Et j’espère Qu’il y en aura plein d’autres. Merci pour ce bel article. Ã bientot Michele Geneve

    Répondre
  3. PICHON 11 octobre 2017 à 11 h 01 min

    Pierre Donoré est un chanteur enchanteur! Ses textes me parlent, j’adore son interprétation , sa personne ; son parcours est mérité!
    Je rêve pour lui de belles choses à venir..

    Répondre
  4. William 11 octobre 2017 à 16 h 56 min

    Merci tout d’abord pour cette belle critique de presse qui évoque parfaitement l’Homme et l’Artiste qu’est Pierre Donoré. Partout où il se produit la presse est élogieuse. C’est toujours plaisant pour celles et ceux qui le suivent fidèlement de lire des articles aussi complets comme celui-ci ou l’on se rend compte que la journaliste n’a pas fait son papier en trente secondes sans écouter et s’intéresser vraiment à l’artiste. Merci Catherine Laugier !
    Oui, Pierre Donoré mérite amplement cette reconnaissance car son cheminement artistique est riche de prestations diverses. Au-delà de ses qualités d’auteur, de compositeur mélodiste, de musicien (piano / guitare), c’est aussi sa forte motivation à se faire connaître en dégainant sa guitare dans différents formats de prestations (Show-case, podiums, théâtres, festivals, concerts privés). Il a gagné la reconnaissance d’un public grandissant et celle du milieu artistique par sa force de travail et son professionnalisme. En commençant au tout début par la rue, le métro, les restaurants concert, les halls de gare, les cabarets, les concerts privés, il aura assuré ensuite des premières parties à l’Alhambra, au Casino de Paris, à l’Olympia de Paris puis ensuite en tête d’affiche à l’Européen, au Zèbre et le voici maintenant à jouer avec son groupe de quatre musiciens dans des Festivals et salles de concert. Globe Trotteur impénitent, le cœur dans une main et la guitare en bandoulière il va chanter partout où on le demande que ce soit en France, en Suisse, en Suède, en Roumanie… le 27 janvier 2018 ce seront nos amis Belges qui l’accueilleront pour la première fois à Bruxelles au W.Halll.
    Je profite de l’occasion pour inviter justement les producteurs, les directeurs de salles, de théâtres, de Festivals comme les services culturels des mairies qui pourraient lire cet article à s’intéresser au talent de Pierre Donoré pour le programmer. Avec une multitude de concerts à son actif, Pierre à la maturité et l’aisance naturelle sur scène pour assurer un show professionnel. Partout où il se produit le public l’ovationne…. Et on le sait, le public a toujours raison !

    La scène c’est sa vie et puis de vous à moi quand on écoute ses compositions c’est du niveau des grands artistes. La qualité de ses clips pour lesquels il veille de très près à la réalisation n’ont pas besoin de racolé le visiteur par des déhanchements et décolletés suggestifs pour capter l’attention. Par ailleurs, Pierre Donoré a su s’entourer de musiciens professionnels talentueux. Le tout fonctionne dans une belle osmose ou la passion et le plaisir éclatent au son des notes….

    Site officiel internet http://www.donore.fr – Deezer : http://bit.ly/2fUaYbE
    Twitter : http://bit.ly/2g0OtB6 et sur sa page Facebook : https://fr-fr.facebook.com/donore.page/

    Répondre
  5. BACHELET 11 octobre 2017 à 18 h 58 min

    Un pur régal que de voir Donoré évoluer sur scène,avec une aisance,une énergie qui le caractérise.
    Une très belle voix qui vous fait vibrer au son des mélodies pop folk,un univers singulier et poétique ,il nous raconte ce qui pourrait être notre quotidien et fait qu’ainsi,on a la capacité de se reconnaître dans tel ou tel titre.
    Un musicien hors pair,un chanteur charmeur et une gentillesse à toute épreuve !
    Du talent qui mérite une magnifique carrière et une belle vie.
    Juste une question:je ne comprends pas ce que signifie l’expression « chanteur dégagé » ? Si l’auteur pouvait nous expliquer le sens,je suis preneuse…
    Merci.

    Répondre
  6. Catherine Bruel 11 octobre 2017 à 19 h 00 min

    Tout d’abord un grand MERCI pour votre article exhaustif sur le concert de Pierre Donoré à Aix. Je me réjouis sincèrement de voir l’engouement que suscite Donoré à chacun de ses concerts. Il le mérite et je suis carrément admirative de son parcours, de sa ténacité et de son investissement pour servir sa passion. Ses chansons, toujours écrites avec finesse et poésie, sont portées par des musiques qui font mouche et captent notre attention très très vite. Il faut dire que Pierre ne manque ni de charme ni de talent pour nous faire découvrir son univers, il a en plus un humour et un enthousiasme positif pour la vie. C’est un bonheur chaque fois renouvelé que de le voir et l’écouter sur scène. Vraiment je vous recommande de le découvrir au plus vite et d’en parler autour de vous.
    https://www.facebook.com/donore.page/

    Répondre
  7. William 11 octobre 2017 à 20 h 21 min

    Oui, Pierre Donoré mérite amplement cette reconnaissance car son cheminement artistique est riche de prestations diverses. Au-delà de ses qualités d’auteur, de compositeur mélodiste, de musicien (piano / guitare), c’est aussi sa forte motivation à se faire connaître en dégainant sa guitare dans différents formats de prestations (Show-case, podiums, théâtres, festivals, concerts privés). Il a gagné la reconnaissance d’un public grandissant et celle du milieu artistique par sa force de travail et son professionnalisme. En commençant au tout début par la rue, le métro, les restaurants concert, les halls de gare, les cabarets, les concerts privés, il aura assuré ensuite des premières parties à l’Alhambra, au Casino de Paris, à l’Olympia de Paris puis ensuite en tête d’affiche à l’Européen, au Zèbre et le voici maintenant à jouer avec son groupe de quatre musiciens dans des Festivals et salles de concert. Globe Trotteur impénitent, le cœur dans une main et la guitare en bandoulière il va chanter partout où on le demande que ce soit en France, en Suisse, en Suède, en Roumanie… le 27 janvier 2018 ce seront nos amis Belges qui l’accueilleront pour la première fois à Bruxelles au W.Halll.
    Je profite de l’occasion pour inviter justement les producteurs, les directeurs de salles, de théâtres, de Festivals comme les services culturels des mairies qui pourraient lire cet article à s’intéresser au talent de Pierre Donoré pour le programmer. Avec une multitude de concerts à son actif, Pierre à la maturité et l’aisance naturelle sur scène pour assurer un show professionnel. Partout où il se produit le public l’ovationne…. Et on le sait, le public a toujours raison !

    La scène c’est sa vie et puis de vous à moi quand on écoute ses compositions c’est du niveau des grands artistes. La qualité de ses clips pour lesquels il veille de très près à la réalisation n’ont pas besoin de racolé le visiteur par des déhanchements et décolletés suggestifs pour capter l’attention. Par ailleurs, Pierre Donoré a su s’entourer de musiciens professionnels talentueux. Le tout fonctionne dans une belle osmose ou la passion et le plaisir éclatent au son des notes….

    Site officiel internet http://www.donore.fr – Deezer : http://bit.ly/2fUaYbE
    Twitter : http://bit.ly/2g0OtB6 et sur sa page Facebook : https://fr-fr.facebook.com/donore.page/

    Pour en revenir à votre article merci pour cette belle critique de presse qui évoque parfaitement l’Homme et l’Artiste qu’est Pierre Donoré. Partout où il se produit la presse est élogieuse et le public debout. C’est toujours plaisant pour celles et ceux qui le suivent fidèlement de lire des articles aussi complets comme celui-ci ou l’on se rend compte que la journaliste n’a pas fait son papier en trente secondes sans écouter et sans s’intéresser vraiment à l’artiste. Pour cela un grand Merci Catherine Laugier de faire votre métier avec autant d’attention !

    Répondre
  8. Marina CUSSO 13 octobre 2017 à 21 h 17 min

    Le 29 septembre dernier, j’étais, comme vous, dans la salle du Théâtre du Bois de l’Aune pour le concert de Pierre Donoré. J’y ai vu un chanteur engagé dans son art et dans des thèmes humanistes et universels. Un chanteur qui capte l’attention du public tout au long du concert et qui sait nous faire tour à tour frissonner ou sourire.
    En 2014, à la sortie de son EP « Maintenant », vous écriviez : « Donoré dont la chanson peut être fière… » Après son passage au FCF d’Aix, on a pu constater que cette affirmation était plus que jamais valable.

    Répondre
  9. Catherine Laugier 14 octobre 2017 à 19 h 07 min

    Pour Bachelet : En utilisant le qualificatif de dégagé, que j’ai immédiatement précisé par l’expression « tout en aisance élégante », je voulais signifier qu’il donnait son point de vue sur l’actualité, ses sentiments, avec des mots de la vie de tous les jours, poétiques, en gardant une certaine légèreté, sans se poser en donneur de leçons avec un message lourdement politique comme il arrive dans certains cas. Cela va aussi avec son désir de faire une musique pop.
    Souvent un message est plus efficace lorsqu’il fait appel à des sentiments universels, et des mots évocateurs, que lorsqu’il ressemble à un pamphlet politique
    Définitions de dégagé suivant divers dictionnaires : qui a de l’aisance, de l’assurance, vif, décontracté, détaché.
    C’est évidemment un jeu de mots avec l’expression chanteur engagé.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives