CMS

Nils Lardé, 1946-2020

Les Étrangers (photo collection personnelle Jean Humenry)

Les Étrangers : Jean Humenry, Nils Lardé et Yves de Gaillande  (photo collection personnelle Jean Humenry)

Jean Lardé, dit Nils, vient d’aller voir dans l’outre-pays si son banjo sonne avec les anges. Il était un des trois Étrangers, aux côtés de Jean Humenry et Yves de Gaillande.

Nous sommes en 1963. Dix-huit ans après l’Armistice, Charles de Gaulle est Président de la République. C’est l’année du traité signé avec le Chancelier Adenauer, du traité de Moscou, du fameux discours de Kennedy à Berlin, quelques mois avant son assassinat. Entre-temps, Martin Luther King et des milliers d’Américains marchent dans Washington pour les droits civiques et contre la ségrégation raciale : « I have a dream »… Édith Piaf et Jean Cocteau rejoignent les étoiles. En musique, les Rolling Stones sortent leur premier disque. C’est le tout début de la Beatlemania. Jacques Brel chante Les Bonbons et La Fanette, Jean Ferrat Nuit et Brouillard, Marie Laforêt célèbre Les vendanges de l’amour.

Yves de Gaillande, Nils Lardé et Jean Humenry, alias Les Étrangers, se rencontrent au lycée, à Tarbes. La guitare, le banjo, l’harmonica leur procurent le plaisir de jouer ensemble, comme tous les jeunes musiciens de leur âge. Du haut de leurs 17 ans, ils sont influencés par les mélanges musicaux de cette époque entre deux eaux, entre insouciance, avidité de vivre et prise de conscience des maux de ce monde. Ils écoutent Woody Guthrie, Bob Dylan, Peter Paul and Mary, Joan Baez. Jacques Brel, Guy Béart et Hugues Aufray (qui, cette même année, chante Santiano) marquent sans doute leur désir de chanter en Français. Ils reprendront d’ailleurs N’y pense plus tout est bien, alchimie entre la musique de Bob Dylan et l’adaptation de Pierre Delanoë et Hugues Aufray…

Les chansons des Étrangers sont vraiment les témoins de ce temps. La générosité, l’amitié, l’ouverture aux autres, l’amour, les droits de l’homme en sont les principaux thèmes. La musicalité des trois 45 tours et du 33 tours enregistrés par le groupe montre leur niveau d’exigence, de travail et pourtant le plaisir de chanter, de jouer ensemble nous est directement transmis. Repérés et soutenus par Sud Radio et Claude Barrière, le créateur des productions Olympia du Sud-Ouest, Les Étrangers seront même engagés pour faire les premières parties de grands artistes de la chanson : Jacques Brel, Marcel Amont, les Compagnons de la chanson, Enrico Macias avec qui ils firent une tournée…

Si vous passez par ici, installez-vous près du feu de camp. Il y aura toujours un café bien chaud et du pain pour vous accueillir. Écoutez la guitare, la contrebasse, le banjo, laissez-vous porter par les voix. Les mots vous tiendront au chaud et vos yeux resteront émerveillés au rythme du crépitement des flammes. C’est exactement ce que les chansons des Étrangers font revivre en nous ! Il est temps que les chansons des Étrangers, tout comme celles de Crëche (Mannick, Jean Humenry, Bernard Haillant, Gaëtan de Courrèges, Jo Akepsimas) soient enfin rééditées…

 

Je sais un peu de chemin (1969)Image de prévisualisation YouTube

3 Réponses à Nils Lardé, 1946-2020

  1. coulon 6 octobre 2020 à 11 h 49 min

    Belle découverte que ces étrangers. Je connaissais Jean Humery mais ignorais ses débuts ,dans ce groupe..cette référence à Guthrie, Dylan, Paul and Mary , m’évoque aussi Simon and Garfunkel….et plongeant dans ces époques que les moins de… etc ravivent les souvenirs, de Daniel Adrien Rol (le connaissez vous?) décédé il y a quelques années, de Bernard Capo(le connaissiez vous chanteur) de François Imbert de françois imbert et Françoise Moreau( les connaissiez vous avant qu’ils ne décrochent le prix de l’académie Charles Cros de la chanson d’enfants)? …Voilà ma contribution à la mémoire de la chanson de mots, paradis de la langue française

    Répondre
  2. JEAN HUMENRY 7 octobre 2020 à 11 h 53 min

    Merci pour lui
    Merci pour nous 3
    Nous avons terminé tous les 3 pour la chanson finale de BOUCLER LA BOUCLE
    Merci Nicolas

    Répondre
  3. FRANCOIS COUDERC 15 octobre 2020 à 12 h 02 min

    autre triste nouvelle,le déces de Béatrice Arnac le 5 10 2020. Magnifique interpréte que les  » moins de 20 ans » n’auront pas connu …

    Répondre

Répondre à coulon Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives