CMS

Bonbon Vodou « De colère »

BONBON VODOU 2021 Cimetiere-creoleDe colère un cas d’école, il
Titube, dégrise et chancelle,
lui fort comme un boeuf,
saoul comme un homme
danzereux, danzereux
De furie il a commis l’homme
l’acte de peu de fierté, menaçant,
violent, celle qu’il nomme sa moitié
Le quidam panique
aidant paniqué, panique aidant
malaxe excuses et menaces
danzereux, danzeureux
Puis lui fait le coup du remords

Bonbon Vodou

Paroles Jérémie Boucris, Musique Jérémie Boucris et Oriane Lacaille (Bonbon Vodou). Extrait de l’album « Cimetière créole »2021

La première chanson de l’album, la plus douce musicalement, est aussi la plus tragique, qui décrypte avec subtilité la violence conjugale d’un homme violent et manipulateur, et d’une femme éperdue qui d’instinct se défend, par l’irréparable : « Elle oscille de douleur mais aussi du mouvement tragique / Instinctif, électrique / Attrape une lame et d’un feu / de colère / Frappe ». Conclusion qui n’est pas courante dans ce type de chanson. 

Voici le nouvel album du duo-couple Bonbon Vodou, véritablement fait à deux, belle réussite justement dosée entre français et créole réunionnais, entre légèreté et profondeur, gaieté et nostalgie, éternité et actualité. Avec des invités de prestige : Daniel Waro et Piers Faccini sur ce Fonker, un texte de Barbara Robert - de « Fond du cœur », exprimant les sentiments, les émotions, la poésie – qui défend la langue créole, pas un patois mais une langue d’émotion. Le père réunionnais d’Oriane, René Lacaille, s’invite sur Rituel dans un délire cuivré entêtant qui justifie bien le nom du duo. On n’est pas étonné de retrouver Sages comme des sauvages prêtant main forte à cette satire de la démocratie décadente, Petit Palace « Beaucoup d’appelés, peu d’élus ».

Ils parlent du souvenir de l’ancêtre esclave qui vient un peu trop les hanter (Si Rogré) ; de l’amour (Léger « nos cœurs amoureux posés sur le monde en ébullition ») presque a cappella, juste sur des percussions légères, clin d’œil à l’actualité revendiquant la liberté de s’embrasser sans masque ; de la mort « T’as le pied dans la tombe / T’as qu’à danser de l’autre » pour conjurer le sort pour évoquer en dansant le départ de l’un vers le cimetière créole si l’autre reste… Donnent la parole à la danse, « Je chaloupe les cœurs et chavire les chairs » avec ce doux commandementSuiv amoin mon dalon (Suis moi mon ami) qui commande tout l’album. 

Le ton est juste, les mots sonnent, jouent, rebondissent. Les voix sont belles, se répondent, la douceur grave de Jerem et la clarté d’Oriane sont en complet accord, fusionnent et c’est le bonheur. Pour finir cet album enivrant de treize titres et pas loin d’une heure, une très belle adaptation de Si la pluie te mouille, du premier album d’Anne Sylvestre (1961), est hommage aussi personnel que respectueux. Anne au paradis doit chalouper avec eux. 

Pour compléter l’actualité, écoutons les interpréter La complainte des filles de joie de Brassens à Sète pour son centième anniversaire. Bonbon Vodou sera le 14 janvier au Quai des Arts à Pornichet, les 18 et 19 mars à l’Ermitage à Paris, autres dates sur leur site.

 

Une réponse à Bonbon Vodou « De colère »

  1. Rétrolien Les disques de l’année 2021 : le choix de nos rédacteurs | NosEnchanteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives