CMS

L’ultime disque d’Anne Sylvestre

 

Anne Sylvestre (photos David Desrumaux)

Anne Sylvestre (photos David Desreumaux)

Le disque s’ouvre et se clôt par des instrumentaux, et rien que ça c’est déjà du Sylvestre, douce et belle mise en ambiance, des notes de piano qui nous parlent tant qu’on l’entendrait presque déjà chanter. Voici le dernier album, l’ultime tour de piste d’Anne Sylvestre, tour de manèges, comme un peu de rab après long et savoureux festin. Mais « J’ai vendu les manèges où vous ne viendrez plus… » Un mini-album qui, un peu, un petit peu, atténue nos larmes pas encore séchées (le seront-elles un jour d’ailleurs ?).

À nouveau nous sommes pris dans son carrousel de mots, tourbillon d’émotions, d’une précision qui n’a que peu d’égal dans la chanson. Des mots simples qu’elle sait agencer comme personne.

Quand elle enregistra ces nouvelles chansons (trois en public, deux en studio) elle ne savait pas que cette amorce d’un nouvel album serait en fait son dernier. L’œuvre simplement se poursuivait. Le récent coffret de son intégrale avait prévu l’emplacement de cet album : il l’attendait, nous l’attendions.

ManegesLa fin de ce long tour de manège se lit dans les paroles de la chanteuse : « Mon cœur est un vieux loup / Qui est resté sauvage / Refusant le dressage / Il est toujours jaloux / Et s’il montre les dents / C’est parce qu’il enrage / Que le bout du voyage / S’approche à tout moment ». Et le voyage toucha le bout. En cinq titres, Anne Sylvestre nous dit encore beaucoup d’elle. Sur la femme et la chanteuse qu’elle est, en un étonnant jeu de miroirs. Sur la prétendue modernité de l’expression des sentiments, sur le déluge de notre monde… Et sur son palpitant, (« Mon cœur est un hibou / Vagabond de passage / Qui brave les orages / Pour rester près de vous »), son amour « pour tout votre héritage ».

C’est encore du beau, du grand Sylvestre, mais je crois qu’il n’y en eu jamais de petit.

Ce n’est pas pour autant la fin d’Anne Sylvestre : son œuvre lui survivra. Dans nos mémoires certes et par ces nombreux interprètes, pour la plupart de grand talent, qui continueront à faire vivre son répertoire, qui parce qu’il ne s’est jamais fourvoyé avec l’air du temps, est d’une remarquable intemporalité.

MICHEL KEMPER.

Anne Sylvestre, Manèges, EPM/Universal/MCA/ BC musique 2022. Le site d’Anne Sylvestre c’est ici ; ce que NosEnchanteurs a dit d’elle, c’est là. On commande le CD ici

 

 ENTRETIEN EXCLUSIF 

 

clemence chevreauClémence Chevreau (Mèche), directrice artistique de BC Musique, fondé par Anne Sylvestre

Propos recueillis par Robert Migliorini.

 

Vous êtes la petite-fille d’Anne Sylvestre et la directrice artistique de BC Musique, la maison d’édition qu’elle fonda en 2018. Où en est cette entreprise familiale de sauvegarde et de rayonnement de son œuvre ?

Clémence Chevreau : Deux ans après le décès d’Anne Sylvestre, de nombreuses initiatives sont en cours. BC Musique réédite quatre vinyles, lance un concours pour les écoles avec un choix de cinq Fabulettes (sur trois cent titres), fait paraître des recueils de trente partitions dont la liste a été établie par Anne Sylvestre (le deuxième, avec une quinzaine de chansons, est sous presse). Nous allons également édité le livre-bd Frangines, un hommage conçu par quarante-quatre illustratrices. D’autres idées fusent comme la conception d’un calendrier de l’Avent à partir des Fabulettes ! Sur ces deux ans, nous avons en quelque sorte appris notre métier d’éditeur. Sans oublier l’abondante correspondance échangée avec les fans ! C’est l’expression de l’amour pour elle qui domine et le sentiment qu’elle nous manque. On y découvre que ses chansons ont accompagné nombre de personnes dans leur vie.

AAAAAAAnne-27-05-2019-david-desreumaux-5360-2-copie-scaledCe vendredi sort un EP sept titres sous le titre Manèges. Les derniers inédits ?

Oui, ce sont bien ses dernières chansons. Nous n’avons pas hésité à les sortir. Nous n’allions pas remplir pour remplir. Sept titres en tout. Anne Sylvestre n’aurait pas aimé que l’on fouille dans ses tiroirs pour diffuser d’éventuels titres inachevés ! On se souvient que le coffret de dix-neuf CD (chez EPM) couvrant la carrière d’Anne Sylvestre contenait une pochette vide. Pour l’album à venir. Au début c’était une blague. C’est devenu réalité. Lorsque qu’Anne Sylvestre démarre en 2019 un nouvel album, elle n’a pas en tête que ce sera le dernier. Elle enregistre alors cinq chansons. Deux en studio (Cœur battant et Avec toi le déluge) et trois sur scène (Texto, Maman la chanteuse, Manèges). Ces derniers moments d’inspiration livrent les sentiments profonds qui étaient les siens et son regard sur l’époque. Pour cet ultime album nous avons donc réuni une nouvelle équipe pour nous aider à faire connaître l’œuvre d’Anne Sylvestre, dont un peu moins de trois cent chansons pour adultes. Le volet international n’est pas le moins urgent. Nous avons découvert par exemple que les albums d’Anne Sylvestre ne sont plus distribués au Canada. Le Québec comptait pour elle.

Anne-Sylvestre-640x359Un répertoire qui continue de vivre sur scène.

On la comprend mieux aujourd’hui. Par exemple, le volet féministe de ses chansons résonne actuellement très fortement. Certains découvrent qu’Anne Sylvestre pouvait être en avance sur son temps. Ce qui se traduit aussi par de nombreux spectacles où d’autres artistes reprennent des chansons d’Anne. Comme Nathalie Miravette et son Lougarouve, d’après un mot inventé par ma grand-mère. Ou encore, me concernant, un spectacle du Clandé réunissant les cinq artistes, dont moi-même, qu’Anne a suivi trois années dans ce que nous avions appelé les ateliers clandestins du dimanche. Anne nous distribuait des petits cahiers et nous démarrions une séance d’écriture. Elle manifestait son souci de transmettre dans une ambiance détendue. Je citerai encore Martine Scozzesi et son spectacle collectif Chansons et coquelicots. Il y a tellement de matière à explorer dans ses chansons.

 

« Manèges » : Image de prévisualisation YouTube

3 Réponses à L’ultime disque d’Anne Sylvestre

  1. Francis Hébert 21 novembre 2022 à 22 h 59 min

    Message pour Mèche:

    Le pays qui comptait pour Anne, c’était le Québec, pas le Canada.

    C’est vrai que ses disques n’étaient malheureusement plus vendus chez nous depuis longtemps. J’ai dû commander la dernière intégrale directement en France.

    Répondre
  2. Martine Scozzesi 22 novembre 2022 à 9 h 34 min

    Merci Michel pour ce bel article

    et un grand MERCI Clémence pour avoir cité ce spectacle collectif qui s’intitule Chansons et Coquelicots.
    Dimanche 11 Décembre à Volx (04)
    Dimanche 18 Décembre à La Roque d’Anthéron (13)
    d’autres suivront…

    Je vous embrasse fort tous les deux

    Répondre
  3. Francis Hébert 22 novembre 2022 à 12 h 59 min

    Suite du message précédent:

    Perso, j’aimerais aussi beaucoup que les textes des chansons d’Anne soient de nouveau réédités en recueil, mais en poche cette fois-ci.

    Il y a l’avantage du prix, mais aussi du format, bien plus pratique et maniable que les gros livres habituels.

    Des recueils de chansons, c’est fait pour être transportés avec soi. Même si j’en connais certaines par coeur, comme Il s’appelait Richard, une de mes préférées.

    Quand Anne venait à Montréal (au Québec), elle semblait détendue et heureuse. Je l’ai croisée pendant les Francofolies, elle se baladait simplement rue Sainte-Catherine, au milieu des festivaliers qui la laissent tranquille.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives