CMS

Eva « Où s’en vont mourir les rêves »

EVA 1971 Le cœur battantOù s’en vont mourir les rêves
Quand un jour nouveau se lève
Quand s’éloignent du rivage
Les bateaux avec la vague
Où s’en vont-ils dans quel pays ?
Où dans cette île que je ne trouve plus
Où s’en vont dormir les rêves
Auprès de celui qu’on aime

Eva

Paroles Laurence Matalon, Musique Eva Killutat. Extrait de l’album « Le cœur battant » (1971)

Enregistrée dans l’émission Discorama de Denise Glaser sur la 1ere chaîne de l’ORTF (archives INA). A 1:20 après un extrait de la chanson Le cœur battant : « …On est bien là tous les deux / Tu as préparé le feu / La pluie frappe / au carreau / Mais tant mieux / Chez toi il fait si beau …»

Dans les années 60, la jeune chanteuse allemande (d’origine russo-lituanienne, née le 27 mai 1943) Eva Killutat arrive à Paris, rencontre Barbara avec qui elle devient amie, et la chante. Elle a séduit avec un voix grave de velours noir immédiatement reconnaissable. En 1965 elle sort l’album Comme les blés avec la chanson titre, chanson de mariage hébreu adaptée en français par Anne Sylvestre, dont elle chante aussi des chansons  et Où vont les fleurs, reprise de Marlène Dietrich , ou des adaptations de standards américains, Les enchaînés (mélodie du film Enchained, 1955), ou le gospel L’homme blanc dans une église noire. En 1971 paraît Le cœur battant, avec aussi Le long de la rivière, en 1972 L’orage avec la parolière Danièle Vézolles, et d’autres auteurs tel Maxime Le Forestier sur La vague et l’enfant.

A partir de 1980 elle part au Québec où elle s’installera. En 1984 elle publie Intérieurs avec une chanson dédiée à Romy Schneider, sur un texte de Colette Martineau, Une île en mal de mer  puis Vertiges en 1994. En 2005 elle dédie un album entier à Marlène Dietrich, en allemand et en français, reprenant notamment la célèbre Lili Marlène qu’elle chantait déjà en 1975.  

A cette même époque Eva exposait également ses peintures à Montréal

Le compte facebook d’Eva n’est plus actif, et son Wikipedia annonce son décès le 10 mars 2020 à Montréal, sans que nous ne trouvions trace de l’événement dans les médias.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives