CMS

Partager Amélie les crayons avec bien plus jeune que soi

Amélie les crayons les la Maîtrise de la Loire (collection personnelle Amélie les crayons)

Amélie les crayons et une (petite) partie de l’équipage (photo tirée du site d’Amélie)

CELEGUEGNE-Jeune-public-NosEnchanteurs

 

Où il est question d’un poisson d’argent qui va singulièrement changer les destins, de navires et de pêcheurs qu’on ne revoit parfois plus, de moutons qui redoutent la rituelle tonte pour nos chandails de laine, d’un poisson géant, béant, telle une baleine, telle celle de Jonas…

Tout est surdimensionné : vu le format de ce livre (25,5 x 38 cm), on pourra dire, sans se tromper, que, pour sa première incursion dans le monde des enfants, Amélie les crayons a vu les choses en grand.

C’est un conte musical écrit par Pierre-Luc Granjon, inspiré à l’origine d’une chanson d’Amélie, Mon ami, parue sur le disque Jusqu’à la mer, de 2010. Le narrateur en est Luc Chambon, la mise en images est de Samuel Ribeyron, la mise en chansons d’Amélie les crayons. Chanté principalement par Amélie les crayons et par Féloche.

« Comme chaque année l’été venu, Kelen le pêcheur prend la mer en laissant sa femme Madalen et leurs deux enfants, la petite Erel et son grand frère Gael. Ils habitent sur la colline surplombant un charmant petit village côtier avec leurs moutons. Un jour que les enfants partent pêcher à proximité de la côte, Gael sort de l’eau un poisson très étrange, un poisson d’argent, brillant comme un soleil de glace… Une grande aventure commence ! »

AmelieLesCrayons_LaBergereAuxMainsBleues_3dcoverC’est un livre pour les enfants de sept à bien plus de soixante quatre-vingt-dix sept ans, qui allie les qualités du conte bien foutu et des habituelles chansons d’Amélie les crayons. Dit comme ça, ça a tout du lien intergénérationnel : offrir Amélie à son enfant, son petit-enfant, partager un bien précieux, dans l’espoir – va-t-on savoir – de voir ce conte s’exposer en vrai bientôt sur une scène, devant nos yeux et nos oreilles écarquillés. Tout ouïe, comme les poissons. Un rêve ? Pas vraiment !

Bien sûr, je ne vais pas tout vous raconter de cette histoire, de ces moutons recueillis sur la barque de Madalen, Gael et d’Erel, de cette terre qui inexorablement s’éloigne, de cette île en forme de lune. Voyez, j’en dis déjà trop…

Sur le pont de cette histoire, de ce livre-disque, il y a plein et plein de gens. Amélie les crayons et Féloche, le conteur Luc Chambon, on le sait, mais aussi foule de chanteurs, de musiciens, de techniciens. Les citer tout dépasserait de loin le nombre de signes qui m’est octroyé. Tiens, au hasard de la liste, les sœurs Amélie et Noémie Lacaf, Hélène Piris… Trente-huit personnes en tout. Dont certaines de la Maîtrise de la Loire, à Montbrison…

AlcBamb_gif2Tout le charme, toute la magie que prodigue en temps normal Amélie sont là, le souci des mélodies, le talent de l’orchestration… tout ! Et ces dessins de Samuel Ribeyron qui font comme posters dans lesquels s’engouffre notre imagination stimulée par qui on sait…

Simple précaution : achetez-en deux. Un pour offrir, l’autre pour garder. On a le droit, presque l’obligation, de se faire ce cadeau-là.

MICHEL KEMPER

 

Amélie les crayons, Samuel Ribeyron, Pierre-Luc Granjon, La bergère aux mains bleues, Neômme/Margot 2020. Le site d’Amélie les crayons, c’est ici ; ce que NosEnchanteurs a déjà dit d’elle, c’est là.

Image de prévisualisation YouTube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives