CMS

Accueil » Articles avec mot clef » Léo Ferré(Page 3)

Léo l’indigné : passation de révoltes à Aubervilliers

Léo l’indigné : passation de révoltes à Aubervilliers

Entre récitals et disques de reprises, il y a mille façons de célébrer Ferré. Mille… et une autre encore. Le chanteur Jean Lapierre s’est mis en tête (et en actes) de créer un spectacle « mêlant le texte, la musique, le chant, s’inspirant de l’univers de Ferré, de son désir aussi de lier les différents arts […]

Léo et Georges toujours à l’étal des librairies

Léo et Georges toujours à l’étal des librairies

Les deux chanteurs ayant le plus grand nombre de livres sur eux sont, sans conteste, Georges Brassens et Léo Ferré (Johnny Hallyday aussi mais, voyez-vous, à de rares exceptions près, ce ne sont pas les mêmes types d’ouvrages, pas la même teneur, le même sérieux, la même distance, le même public). Tant qu’il existe, pour […]

Brel, Brassens, Ferré : la rencontre au sommet enfin disponible sur disque

Brel, Brassens, Ferré : la rencontre au sommet enfin disponible sur disque

Cette rencontre remonte au 6 janvier 1969. C’était au temps, le croirez-vous, où Rock & folk ne vomissait pas encore la chanson (pas plus que Les Inrocks, à la différence près que ceux-ci n’étaient pas nés) : ça n’a pas duré. L’actualité de Jacques Brel, de Léo Ferré et de Georges Brassens concorde alors à peu […]

Léo Ferré « La solitude »

Je suis d´un autre pays que le vôtre, d´une autre quartier, d´une autre solitude.  Je m´invente aujourd´hui des chemins de traverse. Je ne suis plus de chez vous. J´attends des mutants.  Biologiquement, je m´arrange avec l´idée que je me fais de la biologie : je pisse, j´éjacule, je pleure.  Il est de toute première instance […]

Léo Ferré « Ludwig »

Au fond d’une guitare enragée, à l’automne Il y avait du sang comme un dièse mouillé C’était à Bonn, au détour d’une rue S’il fallait parler de cette romance en allée dans la rue Avec ses habits du dimanche Alors que la semaine s’étire on ne peut mieux, au bout de l’incertain et du tragique […]

Philippe Léotard « Avec le temps »

Avec le temps…Avec le temps, va, tout s’en vaOn oublie le visage et l’on oublie la voixLe coeur, quand ça bat plus, c’est pas la peine d’allerChercher plus loin, faut laisser faire et c’est très bienAvec le temps…Avec le temps, va, tout s’en vaL’autre qu’on adorait, qu’on cherchait sous la pluieL’autre qu’on devinait au détour […]

Léo Ferré « L’étranger »

- Qui aimes-tu le mieux, homme énigmatique, dis ? ton père, ta mère, ta sœur ou ton frère ? – Je n’ai ni père, ni mère, ni sœur, ni frère- Tes amis ? – Vous vous servez là d’une parole dont le sens m’est resté jusqu’à ce jour inconnu- Ta patrie ? – J’ignore sous […]

Léo Ferré « Je chante pour passer le temps »

Je chante pour passer le temps Petit qu’il me reste à vivre Comme on dessine sur le givre Comme on se fait le cœur content À lancer cailloux sur l’étang Je chante pour passer le tempsJ’ai vécu le jour des merveilles Vous et moi souvenez-vous-en Et j’ai franchi le mur des ans Des miracles plein […]

Léo Ferré « La vie d’artiste »

Je t’ai rencontrée par hasardIci, ailleurs ou autre partIl se peut que tu t’en souviennesSans se connaître on s’est aimésEt même si ce n’est pas vraiIl faut croire à l’histoire ancienneJe t’ai donné ce que j’avais De quoi chanter, de quoi rêverEt tu croyais en ma bohèmeMais si tu pensais à vingt ansQu’on peut vivre […]

Léo Ferré « La mémoire et la mer »

La marée, je l’ai dans le coeur Qui me remonte comme un signe Je meurs de ma petite soeur, de mon enfance et de mon cygne Un bateau, ça dépend comment On l’arrime au port de justesse Il pleure de mon firmament Des années lumières et j’en laisse Je suis le fantôme jersey Celui qui […]

Archives