Solleville en Terres de résistance | NosEnchanteurs

Solleville en Terres de résistance

Par Catherine Cour, au festival Terres de résistance, à Martigues le 4 septembre 2011,

Précastelli et Solleville (photos Catherine Cour)

C’est un festival convivial qui est organisé par le Parti Communiste et ouvert gratuitement à tous ceux qui souhaitent y assister. Il se tient dans les Jardins du Prieuré et propose, deux jours durant, divers stands, un petit vide-greniers et une animation sonore et festive. La clôture du festival 2011 a été assurée par Francesca Solleville.
Qui avait décidé de mettre son récital sous la double tutelle de ses deux grands amis (et auteurs-compositeurs), tous deux décédés à Antraigues à un an d’intervalle : Jean Ferrat et Allain Leprest. Francesca retrouvait, pour l’occasion, son pianiste « historique » (elle a fait remarquer qu’ils travaillaient ensemble depuis plus de 34 ans) : Michel Précastelli (qui ne se contente d’ailleurs pas d’être accompagnateur : c’est également un grand compositeur de musique pour de nombreux artistes comme Colette Magny, Véronique Pestel et bien d’autres). Elle a prouvé qu’elle était capable de surmonter ces épreuves et d’en sortir encore plus forte. C’est une battante, Francesca !

"Donnez-moi la phrase qui pleut / Celle qu'on dit le coeur frileux / La bouche peinte à l'encre bleue"

Elle a ravi l’auditoire en chantant, toujours avec la même fougue, le même enthousiasme, la même conviction, les chansons anciennes ou récentes de son répertoire. Les années semblent ne pas avoir de prise sur elle ! Leprest l’avait deviné lorsqu’il lui a écrit en 1996 J’suis caillou (musique Gérard Pierron) : « Née au monde dans une fronde / J’ai inventé les étincelles / Je suis lisse dans la main ronde / Tranchante dans le poing rebelle / Je suis le verbe du voyou / J’ suis caillou. »
Je pourrais même dire qu’elle est roc, fondation solide et ferme sur qui peuvent venir s’appuyer les revendications des camarades en lutte. Et puis elle sait aussi être tendre en évoquant la mémoire de sa mère : Sarment (texte d’Allain Leprest, musique de Gérard Pierron – 1994) : « Je reviens chanter doucement / Sans bravos et sans boniments / Dans ton oreille doucement / Maman / Paisiblement, furtivement / Ma mémoire comme un aimant / Remonte ta source en ramant / Maman. »
Un détail qui ne trompe pas, quant à l’affection du public pour Francesca, et sa connaissance de son répertoire : à chaque fois, je constate qu’il n’y a pas ce temps d’hésitation entre la fin de la chanson et le début des applaudissements que je remarque lorsque je vais écouter d’autres chanteurs, quand le public qui ne connaît pas bien les chansons se demande si c’est « bien fini » et s’il peut commencer à applaudir. Il attend que quelqu’un donne le signal ou que la lumière baisse avant de démarrer. Là, pour Francesca, les applaudissements fusent tout de suite, forts et nourris, preuve que tout le monde connaît et apprécie les chansons et l’interprète. Cette après-midi fut vraiment un moment intense et de pur bonheur de se retrouver ensemble et de partager le talent de cette artiste si généreuse.

Francesca prépare actuellement un nouveau disque dont la lettre de souscription est téléchargeable sur son site Facebook. Je ne saurais trop vous conseiller d’y participer afin que ce projet voie le jour.

Un petit jeu-concours que je lance (le lot du vainqueur ? Un abonnement gratuit d’un an à NosEnchanteurs… petits veinards !) et dont je donnerai la solution dans quelques jours, si personne n’a trouvé avant : dans une chanson Francesca modifie volontairement UN mot du texte original, lorsqu’elle la chante « en live ». Par contre elle a respecté le texte lorsqu’elle l’a enregistrée sur CD. Ma question : quelle est cette chanson et quel est ce mot ?

7 Réponses à Solleville en Terres de résistance

  1. Caro² 7 septembre 2011 à 8 h 08 min

    Bravo Catherine, si je ne connaissais pas Francesca je filerais, après la lecture de ton texte, acheter un CD ou deux pour découvrir ce beau « phénomène ». Admirative de ta prose ! Ton concours n’est pas des plus faciles ! Amitiés. Chantal

    Répondre
  2. Bernadeth 7 septembre 2011 à 10 h 18 min

    La chanson c’est « Vanina s’en va »… Mais… donnez-moi le mot !

    Répondre
  3. Violaine 7 septembre 2011 à 11 h 01 min

    Merci Cathy, merci Michel !

    Répondre
  4. rienalaffaire 7 septembre 2011 à 11 h 39 min

    Comme le mot a du mal à franchir ses lèvres, Francesca remplace « chez les cathos » par « chez les cocos ». Fastoche !

    Répondre
  5. Cat 7 septembre 2011 à 13 h 09 min

    Whaaa ! Vous êtes trop bons, tous ! (ou alors c’était mon jeu qui était trop facile ?)
    Bernadeth qui donne la moitié de la réponse en un rien de temps et « rienalaffaire » qui complète en moins d’une matinée !
    Michel va être généreux et offrir DEUX abonnements d’un an…

    N’hésitez pas à poser des colles… j’aime bien ce genre de trucs !

    Et merci à toi, Violaine, pour tout ce que tu fais pour la chanson et les chanteurs qu’on aime
    Bises à tous et mention spéciale à Caro²

    Bons spectacles et bonnes rencontres

    Répondre
  6. Alex 7 septembre 2011 à 13 h 58 min

    extremement facile en effet… moi je dis que y’a des gens qui devraient être hors concours… moi par exemple

    Répondre
  7. canit 7 septembre 2011 à 16 h 07 min

    coco

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives