CMS

Miller et Antoine : 1 + 1, 2 ans après le Grand 8

Il aura suffit d’un Grand huit, celui de 2010, pour qu’ils tournent manège. Elle, Anael Miller ; lui, Pierre Antoine, embarqués tous deux il y a peu dans cette formidable rencontre de jeunes chanteurs qu’est le Grand huit, opération qui voit des artistes québécois et d’autres français (des rhônalpins) échanger leurs pratiques et expériences, travailler et créer ensemble puis se produire ainsi devant leurs publics respectifs.

Il y a presque dix ans que Pierre Antoine se produit sur les scènes lyonnaises et ailleurs, multipliant les formes d’interventions artistiques. Son univers est fait de portraits, de bribes de vie ravies au quotidien.  Et d’amour… Première maquette en 2008 et le prix découverte de la salle A Thou bout d’Chant, à Lyon, qui en précède d’autres. Jusqu’à ce Grand Huit franco-québécois, entre Montréal et Lyon, dirigé tant  par François Guy au Québec que par Fred Radix en France…

Anael Miller aime tout autant brosser de touchants portraits, mais pas que. « La frimousse est jolie, la voix délicate, carrément enjôleuse, mais ne vous y fiez pas. Le fiel fait fi du miel et la dame n’y va pas par quatre chemins pour décrire ce Putain d’monde » écrivais-je sur Chorus à la sortie de son premier album (pris de la Sacem), notant au passage la parenté artistique entre elle et Renaud Séchan.

Voici donc que ces deux-là unissent leurs chansons sur un disque, Profil bas, sur le spectacle qui suit aussi. Et c’est un plaisir, une fraicheur bien venue, une réussite, l’addition, la conjugaison de deux jeunes voix : « deux présences, deux regards qui se rejoignent pour nous peindre avec sincérité, justesse et émotion, un portrait contestataire du monde d’aujourd’hui » lit-on sur la bio. Pour l’heure, ce n’est qu’un sept titres, frustrant donc tant il est vrai qu’on en demande plus, mais le duo existe qu’il nous faut à présent découvrir sur les routes, avec à leurs côtés le multi-instrumentiste Christian Pillemy (par ailleurs réalisateur de cet album) et l’accordéoniste Christophe Marozzi.

Anael Miller et Pierre Antoine, Profil bas, autoproduit, 2012. Le myspace de Pierre Antoine, c’est ici ; celui d’Anael Millier, c’est là. Le titre suivant, en vidéo, n’est pas sur l’album.

Image de prévisualisation YouTube

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives