CMS

Simon Drouin, fou de poésie


Jeudi 14 mars 2013, Lavelanet

Il n’y a plus aucun doute, c’était bien lui, cet auteur-compositeur qui nous avait séduits par son goût des mots en 2010, qu’il fallait aller chercher pour ce 15ème Printemps des Poètes.

Ajoutons qu’à la même époque nous n’avons pas été seuls à remarquer Simon et son album au nom enchanteur De la rosée aux paupières, puisque durant deux ans, il a été invité par le festival Chant’Appart..

En Mai dernier nous lui avions confié la création d’un concert pour illustrer le thème 2013: Les Voix du poème. Lavelanet Culture offrant comme chaque année à Festiv’art une carte blanche dans sa saison, nous attendions avec fébrilité de découvrir ces « poésies vagabondes ».

Après deux concerts, celui du Jeudi 14 puis celui du Samedi 16 à Belcaire (Aude), nouvelle terre d’accueil pour notre festival, nous pouvons en effet célébrer le Printemps, pas seulement celui de la nature renaissante. Il était temps me direz-vous, car la neige, s’est invitée la semaine dernière et nous a rudement éprouvés à commencer par les deux musiciens qui ont traversé la France du Nord au Sud !

Mais nous avons pu célébrer la poésie en donnant au mot toute sa dimension : l’art de combiner des couleurs, des mots, des sons, des images, selon son domaine…Créer, en somme, pour le partage des émotions.

Oui, Simon Drouin est un poète, un illusionniste, un faiseur de rêves et nous avons vérifié qu’effectivement sa Muse a posé délicatement son zèle sur sa vie…Nous retiendrons quelques images fortes, comme celle des paumés aux idées noires, silhouettes embrumées au zinc, ou la Dame au dos voûté qui emporte /notre enfance voilée/ si bien protégée/ A l’ombre de sescheveux blancs, ou bien encore ce Petit Bonhomme qui nous prend par le cœur. On aimera aussi fredonner quelques refrains que la salle reprend en chœur : Ah sur la scène de nossouvenirs/ Oh coule la Seine et son devenir…ou pour les plus anciens d’entre nous, ravis des retrouvailles ce doux Caboulot/ Fleuri sous les branches /Est tousles dimanches / Plein de populos de Francis Carco. Pour l’occasion Simon a parsemé son set de poèmes lus, portés par sa belle diction de comédien. Je me plais à penser qu’il gardera dans ses prochains concerts ces textes d’Aimé Césaire, d’Aragon ou de Pablo Neruda qui se marient si bien avec ses textes.

Dario2C’est dans un univers dansant, dans des rythmes latino que nous entraînent sa guitare et la richesse subtile des sons du percussionniste qui l’accompagne. Dario De Philippo, venu de Sicile, et des traditions afro–cubaines qu’il fréquente très jeune, voyage aujourd’hui dans des sphères sans limites, jazziques, aussi bien que traditionnelles, inspirées de tous les continents, toujours expérimentales, surtout lorsqu’il offre à la conga, son instrument de prédilection, une envergure singulière…Ce Dario, magicien des sons, fantaisiste, inspiré, offre à Simon l’opportunité de développer le concept d’un vrai duo en scène. Nous les avons vus à l’œuvre (autre grand moment de partage) face à une trentaine de mômes rassemblés autour de leurs professeurs pour découvrir la poésie des sons. L’évasion était assurée avec leur quantité de petits instruments, plus insolites les uns que les autres dont le sampler multiplie les effets.

La page du Printemps des Poètes 2013 se referme sur un air de samba même quand l’auteur nous emmène dans les couloirs du métro, on y croit. Le slogan soudain se métamorphose, sous les doigts du magicien des mots et des sons, Collé, serré, ma dulcinée/ Une p’tite musette/ Ma midinette/ Un p’tit tango/ Mon doux Lingot/ Une p’tite guinguette / Ma poupinette…Oui, avec Simon Drouin et Dario De Philippo ça danse !!

http://fr.myspace.com/simon.drouin

http://www.myspace.com/mimidario

 Claude Fèvre

9 Réponses à Simon Drouin, fou de poésie

  1. Cottard 21 mars 2013 à 7 h 39 min

    Juste pour dire que j’ai eu la bonheur d’assister à un spectacle de Annick Cisaruk au théâtre du Chêne noir à Avignon: L’âge d’or où elle y interprète des chansons de Léo Ferré… Une pure merveille à ne pas manquer!
    http://acisaruk.free.fr/

    Répondre
  2. Martine 21 mars 2013 à 10 h 13 min

    un pur régal en effet et qui plus est de belles personnes…

    Répondre
  3. Danièle 21 mars 2013 à 11 h 46 min

    Des mots et des sons qui se marient à merveille pour un voyage printanier et poétique qui fait naître les plus beaux rêves . Encore un que je découvre avec plaisir . Merci .

    Répondre
  4. Christophe de Chants Sons 22 mars 2013 à 0 h 15 min

    Chant’Appart le retour !!!

    Mai 2010, encore un CD, un de plus…
    bon an, mal an, 300 à 400 CD reçus de « postulants »
    au festival Chant’Appart…
    …un petit bijou de poésie !
    « De la rosée aux paupières » de Simon Drouin.

    Recherche sur internet,
    rien ou presque, une vidéo « catastrophique » !

    Nous sommes quelques uns de Chant’Appart,
    les jours d’après à Alors Chante !!!,
    aucuns des programmateurs, des « pros »,
    ne le connait ne serait ce que de nom !

    Alors, comme d’habitude,
    car c’est notre « raison de vivre »,
    on prend le « risque » de le programmer
    sur les éditions 2011 et 2012 des Chant’Appart.

    Que du plaisir artistiquement et humainement !!!

    Répondre
  5. Claude Fèvre/ Festiv'Art 22 mars 2013 à 11 h 15 min

    Un énorme merci à Christophe de Chants Sons pour ce témoignage vibrant d’enthousiasme pour Simon. Nous avons souvent parlé de vous au cours de notre week-end. C’est là que je me dis que nous avons bien de la chance aussi de pouvoir nous retrouver à parler de ces artistes que nous aimons et défendons, sur ce site de Michel Kemper !!…ainsi nous mettons pour quelques jours l’éclairage sur de vrais talents et sur les associations qui militent pour la chanson d’aujourd’hui avec obstination.
    Continuons à oeuvrer à la découverte !!
    Certes les moyens de notre association Festiv’Art sont ridicules et nous peinons beaucoup…mais tant qu’il y aura du coeur , n’est ce pas ?

    Répondre
  6. Soleille 22 mars 2013 à 20 h 24 min

    Pourquoi il est si dur à trouver Simon ? J’ai pu l’écouter sur myspace, c’est très beau ! Une page facebook à aimer, ce serait bien !

    Répondre
  7. Christophe de Chants Sons 22 mars 2013 à 20 h 25 min

    Un énorme merci, aussi, en retour, Claude,
    pour le travail de Festiv’Art, malgré le peu de moyens qui vous sont accordés.
    La promotion d’artistes non « exposés », la volonté de les « proposer » à un public « novice » mais qui au fil des ans devient « averti », le faire au plus près de chez eux, trouver les moyens financiers pour pouvoir continuer l’aventure…
    …oui, chère Claude, c’est un « combat » permanent !!!
    Mais comme vous dites,
    tant qu’il y aura du coeur.
    Et aussi le plaisir de partager avec ces artistes et ce public
    cela vaut, des fois, toutes les subventions du monde !!!

    Répondre
  8. Soleille 22 mars 2013 à 20 h 31 min

    Trouvé ! Et le soundcloud aussi !

    Répondre
  9. Christophe de Chants Sons 13 août 2013 à 4 h 01 min

    Claude,

    je lis et relis ton article sur Simon.
    Et je me dis et redis,
    qu’un certain public,
    consommateur,
    ne laisse pas de place,
    à ce qui n’est pas sur leur « carte » !

    Entre les « Bravos » de Montauban
    et
    les « huées » de Barjac,
    il existe des plages,
    où, la chanson francophone
    résiste !

    Où, nous faisons,
    de belles découvertes.
    Toi,
    cette année avec Pierrick Vivares,
    moi,
    en 2010 avec Dimoné.

    Nous avons un même « idéal »,
    promouvoir !
    Et merde aux cons !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

</