CMS

Aubercail 2013 : de Desjardins à Malicorne, la chanson dans tous ses états

Malicorne, trois décennies après, la magie revient, intacte (photo DR)

Malicorne, trois décennies après, la magie revient, intacte (photo DR)

Cette édition des Mots dits, Aubercail 2013, est, pour l’amateur de chanson, comme un feu d’artifice où chaque fusée serait plus belle que l’autre. A croire que tous les genres de la chanson vont s’y réunir pour, cinq jours durant, n’en plus faire qu’un. De Bel Hubert à Clarika, de Gilbert Laffaille à Reno Bistan, de Frédéric Bobin à Amélie les crayons, de Richard Desjardins à Lo’Jo (etc), convenons que la palette est large. Tout y est motif de déplacement, c’est dire si nous y serons. C’est qu’il est bon, Thomas Pitiot comme programmateur. Il a même le bon goût d’offrir aux parisiens (qui me feront à coup sûr le reproche d’annexer Aubervilliers à la Capitale, ce qui, vu de ma province, me semble rare évidence) le retour de ce groupe mythique des années soixante-dix : Malicorne ! (bien trente-trois ans après la séparation officielle de ce groupe).

Karim Kacel (photo DR)

Karim Kacel, sur scène le 23 mai (photo DR)

Un Malicorne dont l’équipe a certes bien changée mais à la tête duquel trônent toujours Gabriel Yacoub et Marie Sauvet. Un Malicorne dont le nom de la présente tournée (et qui sera bientôt le titre de son nouvel album) n’est autre qu’« Almanach ». A savoir le titre de l’album le plus emblématique du groupe, disque d’or il s’entend, paru en 1976 (avec des  chansons telles que L’écolier assassin, Les tristes noces ou La fiancée du timbalier). D’après ce qu’on sait, le set de Malicorne comportera des titres de son passé ainsi que d’autres, sans doute encore tirés du traditionnel, mais néanmoins nouveaux : ceux du prochain opus. Même en solo, sous son nom, Gabriel Yacoub n’a jamais rechigné, bien au contraire, à chanter Le Prince d’Orange et Pierre de Grenoble. On peut sans risque prendre le pari qu’ils y seront. Quant au reste… Le plateau sera ce soir-là partagé avec Lo’Jo, autre enchantement et bel assemblage, où l’on s’apercevra de la proximité des deux formations.

ar Norbert Gabriel et Michel Kemper, NosEnchanteurs sera présent à ce festival, pour en faire chaque, en léger différé, la narration. Michel Kemper interviendra également auparavant ce jeudi 16 mai, à 18 h 30, à la Librairie Les Mots passants (2 rue du moutier, à Aubervilliers – tél.01.48.34.58.12), dans le cadre d’une table-ronde l’associant à Gérard Pitiot et Thomas Pitiot (pour leur double disque « Transports Pitiot de père en fils ») ainsi qu’au journaliste Daniel Pantchenko (pour son livre « Et elle chante encore ? » consacré à Anne Sylvestre) paru chez Fayard. Le créateur de NosEnchanteurs y reviendra sur son livre-culte « Les Vies liées de Lavilliers », biographie non officielle de Bernard Lavilliers, aux éditions Flammarion, livre qu’il dédicacera sur place. Rappelons que ce livre, sorti en novembre 2011, a fait comme rarement l’objet d’une quasi-totale omerta de la presse, comme s’il était dangereux d’aller revisiter l’incroyable légende d’un artiste-aventurier aux biceps généreux, comme si la presse devait être aux ordres d’Universal.

« Les Vies liées de Lavillers » de Michel Kemper en dédicace ce  jeudi 16 mai à Aubervilliers. NosEnchanteurs sera très présent à Aubercail, par Norbert Gabriel et Michel Kemper, pour en faire chaque jour, en léger différé, la narration.
Michel Kemper interviendra également auparavant ce jeudi 16 mai, à 18 h 30, à la Librairie Les Mots passants (2 rue du moutier, à Aubervilliers – tél.01.48.34.58.12), dans le cadre d’une table-ronde l’associant à Gérard Pitiot et Thomas Pitiot (pour leur double disque « Transports Pitiot de père en fils ») ainsi qu’au journaliste Daniel Pantchenko (pour son livre « Et elle chante encore ? » consacré à Anne Sylvestre) paru chez Fayard. Le créateur de NosEnchanteurs y reviendra sur son livre-culte « Les Vies liées de Lavilliers », biographie non officielle de Bernard Lavilliers, aux éditions Flammarion, livre qu’il dédicacera sur place. Rappelons que ce livre, sorti en novembre 2011, a fait comme rarement l’objet d’une quasi-totale omerta de la presse, comme s’il était dangereux d’aller revisiter l’incroyable légende de cet artiste-aventurier.

Aubercail, Le festival des Mots dits, 7e édition. Au programme : Mardi 21 mai : Frédéric Bobin + Clarika ; Mercredi 22 mai : Presque Oui + Richard Desjardins ; Jeudi 23 mai : Zèbre à trois (jeune public), Karim Kacel + Gilbert Laffaille ; Vendredi 24 mai : Thierry Ki ? (jeune public), Lo’Jo + Malicorne ; Samedi 25 mai : Bel Hubert + Amélie-les-crayons + La caravane passe.

Le site d’Aubercail, c’est ici.

affichebassdefjpg-8wgk.jpg.pagespeed.ce.aWmJ83oLCZ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives