Jamait à Narbonne : « Dès notre arrivée on a compris que ça allait être chaud » | NosEnchanteurs

Jamait à Narbonne : « Dès notre arrivée on a compris que ça allait être chaud »

jamait

Réaction exclusive pour NosEnchanteurs d’Yves Jamait, l’un des trois artistes (les autres étant Agnès Bihl et Alexis HK) conviés à la « Carte blanche à Charles Aznavour », avant-hier, lors du Festival Charles-Trenet de Narbonne (lire nos précédents articles : « Amère pilule » et « L’histoire d’un concert mensonger« ).

« Dès notre arrivée dans la salle, on a senti que le public allait se faire arnaquer. Agnès, Alexis et moi n’étions pas sur l’affiche ; on a été accueillis par des personnes qui ne savaient même pas que nous chantions le soir-même. » Yves Jamait ne décolère pas après la soirée « Aznavour » de Narbonne. Et d’emblée précise avec force, pour que ce soit dit, que Charles Aznavour n’y est strictement pour rien : « Ce spectacle a été vendu à la Mairie de Narbonne tel qu’il a été présenté. C’était une « carte blanche » où Charles ne chantait que du Trenet : cinq chansons, comme c’était prévu ! Il aurait été plus en forme qu’il en aurait fait d’autres. Alexis devait faire une demi-heure, moi une heure. Et Agnès intervenait dans chacun de nos sets. » Mais la Mairie n’en a fait qu’à sa tête (et à son intérêt) pour la promotion de cette soirée : mal lui en prit. « Je savais, depuis l’après-midi, que ça allait être chaud. Quand est venu mon tour, je suis vraiment entré dans l’arène : je me le suis dit à ce moment-là.  » C’est quand Agnès est venue me rejoindre, au bout d’une demi-heure, qu’on a entendu les premiers mécontentements du public. » La chanson d’après c’était pire. La suivante encore… » Soirée catastrophe, accueil pas terrible non plus par l’organisateur pour nos trois amis : « On a bouffé après : juré, dans une cantine scolaire, c’est mieux ! »

Reste une impression de total gâchis pour Yves Jamait : « Je ne passe jamais dans les médias : le jour où j’y passe, c’est pour parler de ce scandale, pour y être associé ! » Et de conclure, avec regret : « Les Raoul-Breton ne vérifient pas, c’est vraiment dommage. S’ils l’avaient fait, on n’en serait pas là. » Mais est-ce vraiment au producteur parisien de contrôler jusqu’au moindre élément de publicité du promoteur local quand un contrat est signé, où tout est spécifié noir sur blanc ?

19 Réponses à Jamait à Narbonne : « Dès notre arrivée on a compris que ça allait être chaud »

  1. Katia Guyomard 23 août 2013 à 20 h 23 min

    Après une petite visite sur le site du Festival Trenet, je suis assez effarée : parce que ce n’est pas juste un concert isolé, mais tout un festival, dont on peut imaginer qu’il a un programmateur. Sauf que…je regarde de plus près : sur le site de la ville de Narbonne, la culture est dans la rubrique Loisirs ; sur le site du festival, le contact est le service « Animation ». Quand on descend la culture au rang de simple animation locale, faut peut-être pas trop s’étonner de ce genre de résultats…

    Répondre
    • Norbert Gabriel 23 août 2013 à 21 h 46 min

      en effet, bonne observation, j’avais pas pensé à vérifier ça … C’est un bon premier critère pour évaluer l’approche d’une municipalité sur la culture … Et ça explique pas mal de choses. Merci de l’observation.

      Répondre
  2. Christian PIERREDON 23 août 2013 à 21 h 02 min

    Il en faut du courage pour descendre dans l’arène en connaissance de cause. Les organisateurs sont simplement ignobles. et le comble, la cantine scolaire. ..
    Dans le moindre village, un groupe n’ayant aucune notoriété est reçu avec amour dans un resto ou une table d’hôtes….
    Remarque, il y a plein d’enfants chaque jour qui vont y bouffer à la cantine leur hamburger frites, mais ça, c’est un autre problème.

    Répondre
  3. Micheline Ferrand 23 août 2013 à 22 h 27 min

    Je précise qu’avant le spectacle, Gérard Davoust, l’associé de Charles Aznavour est venu sur scène, pour expliquer le déroulement du concert.Les sifflets ont commencé à ce moment-là.L’ambiance était déjà cassée.Pour avoir dîner avec Yves, je confirme que la nourriture n’était pas top.Ce qui promettait d’être une belle soirée a tourné au désastre.C’était violent à vivre mais aujourd’hui tous les articles reconnaissent que les prestations d’Alexis HK, Agnès Bihl et Yves Jamait étaient excellentes.Malheureusement le public ne les connaissait pas et était venu pour entendre Charles Aznavour. Quel gâchis !

    Répondre
  4. Anne Le Pessec 23 août 2013 à 22 h 30 min

    ça fait du bien d’avoir l’avis d’un des artistes. En entendant parler de ça à la radio, j’avais l’impression qu’il s’agissait d’un concert de d’Aznavour écourté. ça prend une toute autre dimension.

    Répondre
  5. Théomalo Saint Malo 23 août 2013 à 22 h 31 min

    En effet, c’était chaud semble-t-il : http://www.rue89.com/rue89-culture/2013/08/23/arnaque-etait-venus-voir-charles-azanavour-245132

    Répondre
  6. Yvon Etienne 23 août 2013 à 22 h 33 min

    Quand on parle de réglementer les pratiques « amateurs » il faut aussi parler des organisateurs ! Mais là aussi, il y a des amateurs bien mieux éclairés que les obscurs « pros » !

    Répondre
  7. Eric Courtial 24 août 2013 à 0 h 15 min

    Je suis sidéré par le comportement du public qui siffle les artistes. Simplement ça. C’est d’une confondante bétise.
    Après, ……….la malhonnêteté évidente des organisateurs c’est autre chose. Je peux traverser la France pour applaudir Alexis HK, Agnés Bihl ou Yves Jamait. Que ces spectateurs ne connaissent pas, c’est leur problème. Dans l’absolu, c’est leur droit. C’est dommage, mais pourquoi pas. Mais qu’ils choisissent la colére plutôt que d’essayer de découvrir des artistes absolument formidable, c’est pour le moins cavalier. Sans faire ombrage à Charles Aznavour que j’idolâtre comme tout un chacun, c’est 3 artistes d’aujourd’hui, hommes du moment, étaient à Narbonne pour respectueusement saluer les anciens. Ils portent l’avenir de la chanson française. C’est formidable qu’il n’y ai pas de rivalité générationnelle. Ne pas donner une chance à ces artistes de faire leur métier c’est minable. Que pouvait attendre ce public irrespectueux et intolérant de la part de ce vénérable vieillard, si ce n’est d’apprécier qu’il passe le témoin à ceux qu’il a choisi. Hier Lynda Lemay, aujourd’hui Alexis HK, Yves Jamait et Agnés Bihl.
    Le spectacle était unique. Ils avaient tous travaillé et répété pour que cela soit la fête. Les artistes sont des êtres qui travaillent. Ils y a le mensonge de la mairie. Mais, il y a eu un peu de mépris et de
    l’irrespect du public aussi. RESPECTONS LES ARTISTES ET LES ŒUVRES D’AUTREFOIS. MAIS DÉCOUVRONS AVEC CURIOSITÉ CEUX D’AUJOURD’HUI ET DE DEMAIN.

    Répondre
    • Anne-Marie Panigada 24 août 2013 à 11 h 27 min

      Sauf, Eric, que tu parles là en « amateur éclairé » de bonne chanson non médiatisée. Moi aussi, je traverserai la France si je pouvais pour voir un tel concert et je comprends ton indignation par rapport au comportement du public, mais celui-ci ne connait rien des artistes que nous aimons, personne ne l’a sensibilisé ou initié auparavant. Ce n’est pas sa faute. Je pense qu’il se serait très bien comporté, avec le même concert, si l’affiche et la promotion avaient reflété la réalité du contrat. Il aurait accepté de venir découvrir et en serait sorti plus riche, à coup sûr. Remplace sur scène, au pied levé, Johnny Hallyday par exemple, devant un public venu pour lui, par Anne Sylvestre. Toute grande dame, qu’elle est, personne n’écoutera ses textes et elle sortira en moins de 5 minutes sous les sifflets et les tomates. C’est la dure réalité des artistes bannis des médias.
      Et, en plus, on veut nous priver de Serge Le Vaillant sur Inter ! Enfin, on voulait. Il a gagné son procès, doit être réintégré, en CDI, cette fois, avec l’obligation de lui redonner un créneau à la rentrée. Sauf que Norbert, à juste titre, m’a fait remarquer qu’il ne figure pour l’instant pas sur la grille de rentrée. A suivre avec intérêt, donc. Peut-être une nouvelle et énième bataille à mener pour tenter, à tous petits pas, de rehausser le triste paysage culturel qu’on nous impose et qui se dégrade inexorablement.
      Moi, je lutte à ma manière et j’ai choisi de ne plus avoir de TV depuis 10 ans. Elle ne m’a manqué à aucun moment. Je vais voir du spectacle vivant et je me suis totalement enrichie.

      Répondre
    • SALAZAR 25 août 2013 à 22 h 18 min

      Que diriez vous si vous achetiez un billet pour voir Johnny et que ce soit Sardou qui chante !!! Vous vous sentiriez floué ce qui ce comprend… Mais vous bien sûr vous avez le droit, vous êtes tolérante !!! Il faut dire que le public n’a que ce moyen de se faire entendre. Ce ne sont pas les artistes qui ont été sifflés. Ils ont été chaleureusement applaudis. Je les ai apprécié à l’exemption d’Agnès Bihl qui ne m’a pas convaincue sur ses talents de chanteuse. Mais si on veut les voir en concert, on est assez grands pour trouver les places et les acheter. Arrêtez de nous dire comment nous comporter !! Moi j’y suis allée pour un concert de Charles Aznavour ! C’est tout. Re cela vous déplaise…

      Répondre
  8. Christian camerlynck 24 août 2013 à 0 h 33 min

    Parlant. De pratique amateur j’en sais quelque chose. Nous avons accueilli Agnés Bihl, Yves Jamait à Arras et Alexis HK le fut aussi par Di Dou Da Je n’avais pas l’impression que ce fut par des amateurs et le diner était servi par une excellente cuisinière. A Narbonne visiblement ce fut par des élus qui ne connaissent rien à rien.
    Merci à Yves pour son témoignage qui remet les pendules à l’heure . Avant de s’emballer contre Monsieur Aznavour il est prudent de se renseigner.. Moi je dis ça…. Il m’arrive aussi de m’emballer un peu vite! Maintenant j’attends un peu hi hi hi :-) )

    Répondre
  9. georges cuffi 24 août 2013 à 14 h 23 min

    C’est proprement hallucinant d’incompétence! Ainsi, les noms des artistes n’ont même pas été cités? Quelle HONTE pour les organisateurs!

    Répondre
  10. Nathalie Verdier 24 août 2013 à 14 h 36 min

    Bonjour à tous, suite du concert de Narbonne. La réaction d’Alexis HK :
    https://www.facebook.com/alexishkofficiel/posts/10152016471599505

    Narbonne, le grand malentendu.

    Chers amis, je reviens vers vous d’abord en espérant que votre fin de vacances se passe dans la douceur et la volupté d’une nuit d’amour sensuelle et agitée.

    Ensuite, je souhaite apporter ma version des faits après la soirée carte blanche à Charles Aznavour à Narbonne, qui a fait les choux gras de la presse.
    Le principe de la soirée était simple. Des artistes viennent se produire sous le parrainage de monsieur Aznavour en rendant ça et la hommage à Charles Trenet.
    Simplement, la soirée n’a pas été annoncée de cette façon, et la public pensait assister à un récital du grand Charles.
    J’eus la chance de faire mon set en ouverture de soirée comme une première partie, de trente minutes, qui se déroula de bonne manière.
    C’est quand Yves Jamait à pris le relais que les choses se sont compliquées. Au milieu d’un set énergique et généreux, une partie du public à commencé à huer, impatiente de voir arriver M Aznavour.
    Outre le fait qu’il soit inadmissible de conspuer un artiste en plein exercice de ses talents, nous pouvons résumer cette soirée à un grand malentendu, mais dont les intentions étaient fort louables.
    Rendre hommage à Charles Trenet dans sa propre ville, pour ses cent ans.
    Faire découvrir des artistes au public, sous le parrainage de Charles Aznavour.
    Monsieur Aznavour, quant à lui, est venu gratuitement (il est le seul a n’avoir pas été payé) afin de partager quelques belles chansons, en sortant de l’avion, après un voyage au Québec éreintant.
    Accompagné par le Giovanni Mirabassi trio, autant dire la crème de la crème, il a interprété quatre titres de Trenet mis en place spécialement pour l’occasion, pour saluer son ami.
    Si la communication avait été bonne, il y a fort à parier que la soirée aurait été magique, rassemblant des artistes (Yves Jamait, Agnes Bihl, Giovanni Mirabassi et votre serviteur), qui chantent ensemble quelques chefs-d’œuvre de Trenet, et font découvrir leurs propres chansons, pour montrer que la tradition des maîtres ne s’est pas perdue.
    Merci a tous les artistes d’avoir joué le jeu, et a monsieur Aznavour de nous avoir invités.
    Je vous embrasse et vous dis à très vite.
    Alexis.

    Répondre
    • norbert gabriel 24 août 2013 à 15 h 39 min

      Nathalie, vous m’avez grillé au poteau… J’allais mettre ce texte d’Alexis HK … On attend un mot d’Agnès Bihl ???

      Répondre
  11. Jean Michel Tomé 24 août 2013 à 15 h 39 min

    Quoi rajouter de plus, car beaucoup de choses ont été dites. Je suis organisateur d’un festival : « Les Rencontres de la Chanson Francophone  » à Prémilhat 03.
    Je suis pour quelques mois encore élu. Mon combat permanent est justement de faire reconnaître le droit de la culture dans les budgets en remplacement de celui de l’animation.
    Mon métier à été pendant 30 ans, comptable dans une municipalité. Tous les spectacles passaient en animation et il m’a fallu 3 ans pour faire admetre que les artistes devaient être TOUS déclarés.
    C’est un fléau électoral auquel on peux ajouter les concerts gratuits dans la rue au détriment du respect de la création artistique.
    Dans nos enchanteurs d’il y a quelques jours, il y a eu une chronique de « Claude Févre » sur Montluçon, relisez et vous verrez, l’adjoint était celui de l’animation et non de la culture.
    Il faut que les productions soient aussi vigilantes sur ce qu’elles signent. Il est evident que les temps sont difficiles et qu’un contrat apporte à chacun un peu d’eau dans le bief du moulin pour faire tourner la roue. Mais des fois c’est chaud.
    Ceci dit, si un des artistes veut parrainer ou participer à notre hommage à Trenet du 2 novembre, je suis preneur. Chez nous, tout est transparent surtout en terme d’intervenants.

    Répondre
  12. scozzesi 25 août 2013 à 12 h 26 min

    Au-delà de ce fiasco d’organisation scandaleux, j’ose espérer, mais en fait j’en suis sûre, certains dans le public auront découvert et aimé ces 3 artistes de talent Alexis HK, Yves Jamait et Agnés Bihl.
    Public qui sans doute ne se serait pas déplacé pour eux. Merci Monsieur Aznavour de les avoir invités.
    Bisous à tous. Martine

    Répondre
  13. Serge Menfin 25 août 2013 à 19 h 03 min

    Il y a manifestement fraude dans cette affaire, arnaque à la consommation. Le remboursement des places de ce concert par la Ville n’enlève rien à la fraude : il y a lieu, en ce cas, de porter plainte contre la Ville de Narbonne qui a sciemment menti sur le contenu de ce spectacle, qui a organisé une information mensongère à la seule fin de tromper le public et de vendre plus facilement ses places à un prix très élevé. Il y a suffisamment de preuves de cette arnaque : tous les éléments de communication préalables à cette soirée. S’adresser à la direction de la concurrence et des fraudes, aux associations de consommateurs aussi.

    Répondre
  14. Ephylie 27 août 2013 à 11 h 15 min

    Quel courage il a fallu à ces artistes… chapeau !
    J’irai les voir (et les écouter…) avec plaisir !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives