CMS

Commando Nougaro, à l’assaut d’un mythe

Commando Nougaro (photo non créditée)

Commando Nougaro (photo non créditée)

Jeudi 25 septembre, Le Bijou, Toulouse,

 

Le quartet s’affiche en combattants et l’on sait qu’à Toulouse (où l’on vient tout juste d’inaugurer la statue de bronze de l’artiste) c’est encore et toujours un défi de se lancer dans la reprise de son répertoire. C’est audacieux, risqué, semé d’embûches. Le projet, né en 2009 d’une commande d’Hélène Nougaro pour fêter les 80 ans de Claude, a rassemblé quantité de participants, notamment au festival de Moissac en 2010.

Aujourd’hui ce sont quatre musiciens au caractère bien trempé, aux univers différents, qui se coalisent pour donner de la voix aux textes et pas seulement aux plus familiers. Mais c’est évidemment dans les « classiques » que l’aficionado les attend au tournant, prêt à dégainer d’autant plus que le profil des musiciens n’a rien de convenu : Olivier Capelle, dont la voix et le corps sont les instruments, qu’il enrichit de multiples effets ; Fabrice Aillet, remarquable maestro de sons électro, toujours aux aguets, tout en énergie bondissante ; François Dorembus à la guitare et au chant, sensible, généreux, et Arnaud Courcelle, l’accordéoniste aux pieds nus qui offre son chant et les arabesques de ses notes délicates, en contrepoint de la célèbre lignée d’accordéonistes, compagnons de route de Claude.

Il faut en vouloir, à Toulouse plus qu’ailleurs, pour prétendre apporter de nouvelles couleurs à cette œuvre là. Autant se placer sous la protection du grand artiste : « Allez, notre ange, fais moi signe ! » C’est sur cette prière au mécréant que le quartet se lance à l’assaut du mythe dans une incroyable inventivité dont les mots ont du mal à rendre compte. On se sent soulevé, emporté dans leur capacité à tout démonter (impossible de reconnaître le morceau à ses premières mesures), à tout recréer.

Le spectateur n’a plus qu’à s’abandonner, s’ouvrir, cœur et corps, aux sons, aux images des musiciens emportés eux-mêmes, et faire le voyage déroutant, virevoltant, exaltant, savourer les textes que l’on aime et qu’il est si bon de réentendre : Tic-Tac, L’amour Sorcier, Une petite fille en pleurs dans une version très cinématographique, A bout de Souffle dont il faut souligner la performance d’Olivier Capelle, Rimes, Je crois, Bidonville où excelle François Dorembus, La Maîtresse, Clodi Clodo, Toulouse, inévitable certes mais remarquable version, d’une intensité rare, Amstrong

Dans ce « monde déglingué », qu’il est bon de redécouvrir le poète Claude Nougaro, celui qui fait claquer les mots comme des balles pour venir à bout de la désespérance, qu’il est bon de retrouver « le petit homme noir qui a tellement besoin de chaleur », de l’entendre dire : « Il serait temps que l’homme s’aime/ Depuis le temps qu’il sème son malheur… Assez, Assez, Arrêtez votre humanerie… L’amour, c’est pas sorcier… J’aime quand la vie rime… Je crois en l’autre, je crois en moi… Ô toi ma famille humaine, je voudrais swinguer jusqu’à demain. »

Quand la vie rime avec violence, qu’il est bon de se sentir une envie de danser et de hurler : « Je suis bon, nom de Dieu ! »

 

Encore sur la scène du Bijou, ce soir 26 septembre 2014.

16 Réponses à Commando Nougaro, à l’assaut d’un mythe

  1. Dblocnote 26 septembre 2014 à 17 h 08 min

    un site? une tournée plus au nord?

    on aurait bien besoin de ce commando pour crier « Assez, Assez, Arrêtez votre humanerie… « 

    Répondre
  2. RENE 26 septembre 2014 à 17 h 50 min

    Toulouse est un chef d oeuvre.
    Moi aussi je rends hommage à mon village natal de l Herault Cessenon dans mon 1 er album d inedits dont on peut ecouter 3 titres plus le PBO de ‘Cessenon’ .la chanson sortira le 12 decembre sur le net mais l album et le single seront disponible à mon 2 eme concert au Theatre Bourvil le 7 decembre.Quand à Nougaro tout le monde l a oublié depuis bien longtemps .

    Répondre
    • Norbert Gabriel 26 septembre 2014 à 18 h 07 min

      Nougaro oublié ? Vous en avez d’autres comme ça ? Peut-être à Cessenon, mais je crains que ce ne soit pas une référence absolument crédible …

      Répondre
  3. Claude Fèvre / Festiv'Art 26 septembre 2014 à 18 h 03 min

    René , comment pouvez-vous écrire une telle phrase ?  » Quant à Nougaro, tout le monde l’a oublié depuis bien longtemps »… ?????? J’avoue, je ne comprends tout simplement pas cette affirmation, là, dans un commentaire sur NosEnchanteurs. Je ne pense pas que ce soit le bon moyen de rendre le lecteur attentif à vos chansons.

    Répondre
    • Michel Kemper 26 septembre 2014 à 19 h 04 min

      René, vous êtes inénarrable. Dans quelle bulle stérile vivez-vous pour être si hors du temps, hors de tout ? Pour ne voir et n’entendre que Sheila, pour penser que tout le monde a oublié Nougaro ? Mis à part elle et vous, qui interprète Sheila ? Savez-vous par contre l’incroyable nombre de chanteurs et de groupes qui interprètent un peu ou beaucoup Claude Nougaro ? Vous seriez étonné ! Savez-vous que Nougaro est un des plus sûrs piliers, un des fondements de la chanson d’expression française et qu’il n’est pas prêt de disparaître. Longtemps, longtemps après que les poètes ont disparus, leurs chansons courent encore dans les rues…

      Répondre
  4. Ernest Barbery 27 septembre 2014 à 3 h 18 min

    Bonsoir Dblocnote,

    Vous trouverez plein d’infos et l’actualité du « Commando Nougaro » sur ce site : http://www.commeunpoissondanslart.fr/

    Ps :
    À ce jour, pas de concert à venir à proximité de Cessenon… Mais comme nous sommes du genre téméraires, l’idée d’un « Commando Sheila » n’est pas à exclure totalement.

    Répondre
    • Dblocnote 3 octobre 2014 à 21 h 00 min

      merci pour la réponse, je vis en Normandie, il faudrait venir faire sonner les mots de Claude dans la région avec un automne en douceur Rouen se prendrait pour la ville rose

      Répondre
  5. Patrick Engel 27 septembre 2014 à 10 h 03 min

    Rhhaaaaaaaaaaa, un commando Sheila à Cessenon, j’adore l’idée..!

    Répondre
  6. Odile 28 septembre 2014 à 9 h 21 min

    Non René, on a rien oublié et ce ne sera pas demain la veille!
    Voir aussi le site de Mr Fred Hidalgo « Si ça vous chante »
    dans son dernier article:
     » Je me souviens du 9/9 et du reste… »
    A lire et écouter jusqu’au bout!

    Répondre
  7. Danièle Sala 3 octobre 2014 à 21 h 55 min

    Ah ! j’avais raté ça ! Allez , rien que pour René :
    https://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=QMJ2_Urnlng

    Répondre
  8. Odile 4 octobre 2014 à 9 h 07 min

    Ah oui Danièle!
    Hervé Suhubiette , en voilà un qui a plus d’une corde à son violon et autres instruments!
    Il n’a pas son pareil pour reprendre et interpréter les plus grands.
    Original et surprenant!
    Je suis sous… le charme!

    Répondre
  9. Odile 4 octobre 2014 à 9 h 10 min

    Je n’avais pas vue que c’était rien que pour René!!!
    Merci Danièle!

    Répondre
    • Michel Kemper 4 octobre 2014 à 9 h 33 min

      René a fait bien pire depuis, en l’occurrence sur Michel Fugain, mais son commentaire n’a pas été validé

      Répondre
      • Norbert Gabriel 4 octobre 2014 à 13 h 39 min

        Je comprends mieux, vu son passif, que « Le chiffon rouge » de Fugain lui fasse voir rouge !! Mais c’est pas une raison pour écrire des conneries capillaires, fausses par dessus le marché.

        Répondre
  10. Danièle Sala 4 octobre 2014 à 10 h 18 min

    Odile, si je mets rien que pour René, c’est que je sais bien que tous les autres n’ont pas besoin de cette vidéo pour savoir qui est Hervé Suhubiette ! mais ravie de t’avoir fait plaisir.
    Michel, oui, je me souviens même que René avait été éjecté suite à des commentaires « plus que pas drôles » !

    Répondre
    • Michel Kemper 4 octobre 2014 à 10 h 30 min

      Ejecter quelqu’un, ce n’est pas dans la culture de NosEnchanteurs. Mais nous y sommes parfois contraints. René l’avait été une première fois il y a plus d’un an et demi je crois, pour des propos très extrême-droite qui n’avaient pas leur place ici, surtout pas ici ! Là, c’est de la démolition d’artistes stupide, bête, imbécile, sur leur physique parfois. Et ça n’a aucun intérêt, ça n’a pas non plus sa place ici.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives