CMS

Sale petit bonhomme : du Brassens dans les gènes

Sale petit bonhomme (photo Emmanuel Jardinier)

Sale petit bonhomme (photo Emmanuel Jardinier)

« Et j’aurais sans nul doute enterré cette histoire / Si, pour renouveler un peu mon répertoire / Je n’avais besoin de chansons. » Sale petit bonhomme, c’est une chanson de Georges Brassens, extraite de son album Misogynie à part, en 1969.

C’est aussi l’intitulé d’un groupe qui s’est souvent fait pour spécialité de reprendre Brassens. Leur avant-dernier album, Mon Brassens, en témoigne, composé essentiellement de reprises. Mais Jean-Jacques Mouzac (auteur interprète de ce trio, avec Aurélien Mouzac, guitares, et de Francis Jauvain, accordina, accordéon et saxophones) pourrait ne point reprendre le vieux, tant son art à lui est imprégné de Brassens. Dans l’écriture, la musique, la restitution. Dans des chansons au demeurant explicites : « Il faudra qu’elle aime Brassens / Si elle veut que je sois son prince / Nina, Marion ou Marie-Jo / Je la baptiserai Margot » chantait-il sur son premier opus, en 2008 ; dans son Voyage à Sète, sur l’album de 2011, il s’en va boire à la source : « J’étais venu pas fanatique / Comprendre d’où venaient ces mots / Qui faisaient chanter la musique / Et guérissaient tant de mes maux » ; dans En attendant (sur Mon Brassens) : « J’ai pris tes mots et ta musique / Et puis tes pon pon pon pon pon / Et me voilà sur la grand’route / Celle de tes mille chansons / Que je chante pour un casse-croûte / Un baiser ou pire, c’est bon / Si tu savais ce que j’emballe / De Marinette ou de Suzon / En chantant tes mots pour que dalle / Tu serai jaloux mon tonton. »

1ere-page-a-ma-guiseMoi je dis que, globules rouges globules blanches, Mouzac a du Brassens dans le sang. Sans jamais copier l’ancêtre. D’ailleurs Mouzac ne porte pas de moustache en tablier de sapeur et, je crois, s’il parle de pipes ne les bourre jamais de tabac.

Après avoir fait sur scène tout un récital en langage des signes (difficile d’en faire un disque live, cf vidéo ci-dessous), de le tourner encore, ce trio nous offre en cette période des fêtes sa nouvelle production : A ma guise. Pas de chanson explicite cette fois-ci mais, comme dirait Paul Volfoni : « Vous avez beau dire, y a pas seulement que d’la pomme… y’a autre chose… » Oui, autre chose, y’a du Brassens dans les gènes, pas des trucs tirés de savants alambics, que du naturel, des rimes simples qui en disent beaucoup, qui en disent long. Cette pendue à La potence qui nous laisse comme des cons, celle qui par-ci par-là ôte sa chemise dans de nouveaux bras et s’offre A sa guise, ces vieux en maisons de retraite qui conspuent les guinguettes pour Woodstock et ACDC, celle qui se rêve en robe blanche sous les mains douces d’un mari, « les douces parenthèses / Que l’on met à la vie / Et toutes ses fadaises », ces fesses rebondies qui illustrent si bien le livret faisant écho à la rondeur des vers, cet amant qui vous prend votre femme et à qui il ne faut pas jeter la pierre… Tout est certes original mais tout s’inscrit dans une tradition qui est un constant hommage, comme une prolongation du Sétois, comme si les radicelles de ses vers inspiraient Mouzac.

Sans décalquer nullement, sans recopier, Jean-Jacques Mouzac nous fait du Brassens, prolonge notre plaisir, nous offre d’autres pièces d’importance. De belles chansons, si douces à l’oreille. Du voix-guitares que magnifient les accordéons. De l’humble poésie qui réchauffe les cœurs.

 

Le site de Sale petit bonhomme, c’est ici ; ce que NosEnchanteurs a déjà dit d’eux, c’est là

 

Image de prévisualisation YouTube 

6 Réponses à Sale petit bonhomme : du Brassens dans les gènes

  1. Rétrolien Mai 2015 | Sale Petit Bonhomme

  2. Rétrolien Sale Petit Bonhomme

  3. Rétrolien Juillet // Août 2015 | Sale Petit Bonhomme

  4. Rétrolien Rentrée 2015 | Sale Petit Bonhomme

  5. Rétrolien Printemps 2016 | Sale Petit Bonhomme

  6. Rétrolien C’est reparti ! | Sale Petit Bonhomme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives