CMS

Syrano, la vie c’est tout un cirque !

0005462005_10ACI, vidéaste, graphiste et illustrateur, Sylvain – notre Syrano – est aussi architecte sonore : le terme est joli qui nous change tellement de ceux qui bâtissent musiques et chansons en ne faisant que de vulgaires et disgracieux tas de mortiers propres à bétonner nos oreilles. Architecte ça nous dit comment on pense une construction, ça nous suggère presque des cathédrales avec de larges vitraux. Syrano étant natif de Chartres, ça prédispose. L’oeuvre de Syrano se prête à cette image : voyez la pochette d’un de ses précédents albums, Les Cités d’émeraude… Là, sur cet nouvel opus, la maison n’est faite que de mâts et de grosse toile. Ronde, avec pour tapis de sol de la sciure et des copeaux…

Un Syrano agité, joyeux, pestaculaire, circassien : la nouvelle livraison de Syrano est tout un cirque et convoque, l’un après l’autre, ceux qui le font : les acrobates, la contorsionniste, l’échassier, le lanceur de couteau et son assistante, le dompteur, le funambule, les siamoises, la femme à barbe et l’homme fort, le prestidigitateur, le fakir et même les vieux éléphants. Chacun avec son histoire, sa réalité professionnelle, ses émotions. Sacré tour de piste que Syrano ne fait pas seul, loin s’en faut. Il y convoque ses amis de chanson : Mourad Musset (de la Rue Két’), Karimouche, Les Tit’Nassels, Simon Mimoun (de Debout sur le zinc), Aldebert, Wally, Géraldine Torrès, Monsieur Lune, Flow, Monsieur Roux, Jeanne Plante, Alee et Mell. Du beau monde qui fait superbe résultat.

Je dois avouer que ce n’est qu’après avoir écouté ce disque que j’ai lu quelque part qu’il s’agissait d’un pestac pour enfants. Ah oui. Disons alors – et c’est peut-être d’ailleurs ça la définition d’un bon pestac pour enfant – qu’il convient à tous les âges. Ou alors j’ai dix ans (je sais que c’est pas vrai mais j’ai dix ans, laissez-moi rêver que j’ai dix ans). Autant d’artistes de cirque, autant de tranches de vie, difficultés et tristesse derrière le fard, le nez rouge. Cette contorsionniste qui est sexy et le sait, en use… mais ne finira pas sur ton matelas. Ces acrobates qui ont du mal à finir leur fin de mois. Comme ce prestidigitateur qui, lui, vous embrouille et, ni vu ni connu, en profite pour vous faire les poches, le vilain. Car derrière les numéros, il y a des vies. Au service de la piste, du pestac certes, mais des vies faites d’espoirs, de joies, des tracas, de choses sympas, d’autres moins… Même les fauves ont ici leurs états d’âme les éléphants se trompent et les siamoises font chacune pour soi car tout les oppose. La vie, quoi ! C’est une parade des sentiments, des postures, des attitudes, comme un catalogue de ce que nous sommes. Seulement eux portent un masque quand ils se produisent devant nous, de ville en ville, sur ces places où chaque fois se dresse à nouveau le chapiteau pour faire rire ou faire frissonner, pour émouvoir, pour ravir.

Ça fait depuis 2008 que, parallèlement à ses arts, Syrano partage l’architecture de son art et anime des ateliers de création, sur tous supports de sa palette artistique, dans des maisons de quartier, des écoles, des prisons… Avec, souvent, des œuvres qui sont autant de spectacles pour jeune public : J’ai rêvé d’un pays, Syrano contre le Grand Zappeur, Monsieur Neige, La forêt des brumes. Et désormais Le Grand Pestac, belle galerie de personnages, fresque vivante d’une communauté de gens du voyage, portraits sensibles qui vont bien au-delà des apparences. Un ravissement pour nous autres pestateurs.

 

Syrano, Le grand pestac, Les doigts dans l’zen/Quart de lune/L’Autre distribution 2015. Le site de Syrano, c’est ici ; ce que NosEnchanteurs en a déjà dit, c’est là. Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Une réponse à Syrano, la vie c’est tout un cirque !

  1. catherine Laugier 26 septembre 2015 à 17 h 41 min

    Syrano est un multicartes de l’art et de la vie, toujours en mouvement, en projets et en rencontres. Pas de tiroirs dans sa musique, que des passerelles. Engagé dans l’humanité plus que dans l’humanitaire.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives