CMS

Il est libre Soan

Soan (photo DR)

Soan (photo DR)

Vous allez être déstabilisés c’est sûr, avec cet album qui ne rentre pas dans les cases. Ça dépasse, et c’est tant mieux. Soan a repris sa liberté, a quitté son gros label pour produire ce nouvel opus, le bien nommé Retourné vivre.  Il s’est auto financé sur une plate-forme participative afin de pouvoir enfin faire la musique qu’il a envie de faire, sans devoir se soucier de rentabilité immédiate ou de correspondance à un genre imposé. Il ne part pas complètement à l’aventure puisque son nouveau label indépendant, Note à bene est géré par l’ancien directeur artistique du précédent, avec qui il a enregistré trois disques, et que ses musiciens sont de la partie. On connaît le franc-parler de Soan, sa voix éraillée qui prend aux tripes, passons à l’album, vivant, inclassable, multiple comme lui.
Même s’il a choisi de mettre un peu d’ordre en classant ses titres au gré de quatre saisons, correspondant à leurs dates d’écriture, de se limiter (!) à seize titres seulement sur les vingt sept titres sélectionnés au départ, ça fusille dès l’entrée avec une interrogation très électrique, Quand je serai, aussitôt calmée par un Coco (retrouvailles avec la dessinatrice de Charlie-Hebdo) très chaloupé en duo avec Djazia Satour où temps et avenir restent sujets bien écrits « Il y a le passé, je mens, je m’entends dire des silences en promesses, on n’est pas prince des princesses à dix-sept ans. »
Encore plus mélodique, en piano voix Pustule est l’aveu d’un crapaud qu’encore une fois,  nulle princesse ne changera en Prince, déjà ancien succès en concert. Le retour de déchirantes guitares électriques n’empêche pas Anaïs, Fakir ou La chute (où le refrain léger « On s’envole-vole-vole » cache la révolte) de dérouler d’envoûtantes mélodies sur des textes aux mots qui se cognent en d’étranges colères ou tendresses.
SOAN Retourné vivre 2016Après le très brélien Un verre sur deux (« Si j’étais le bon dieu tout seul, je viendrais boire avec eux / et leur offrir c’est ce qu’ils veulent / Un peu d’amour un verre sur deux »), le délirant flow hip-hop d’Adonaïe vous prend par surprise, il y règle ses comptes avec le monde, les médias et certain label, non sans poésie :

J’attends pas le soleil
T’as l’heure, j’ai le temps
Je suis dealer à dos d’abeille
Dis-leur : je vends du vent ! 
Du vent, les manivelles 
Des ailes au firmament
Toi, tu vends des bretelles 
Sans voir le Ciel !

 
Là encore, les mots s’envolent avec un humour désabusé dans des poèmes extravagants, presque dadas, c’est Colocation ou A côté
Et puis Soan se pare de douceur pour offrir cet aveu en Petit cadeau « Putain t’es belle regarde-toi /
Ma gueule à moi m’foutait la haine / Avant qu’elle ne te convienne à toi » où l’aubade explose soudain avec le retour de Djazia Satour sur un presque rythme reggae.
 
Vous ne pourrez sans doute pas vous empêcher de danser sur la chanson la plus engagée de l’album, qui vous laissera soudain Bouche Bée lorsque les paroles de sourde colère contre ce monde  « parti en couilles » viendront à vos oreilles.

Choc ultime, les galops d’Eyahé dans un ensorcelant voyage « J‘ai mille ans déjà / Peut-être plus » vous emporteront jusqu’au sept gloires du seul titre en anglais, Seven glories tout en polyphonies rêveuses.
 
Si vous attendez patiemment que votre CD tourne sur sa platine, vous trouverez un titre caché dont je vous laisse découvrir le titre JSC, être ou ne pas être, ne spoilons pas comme ils disent.

 
Soan, Retourné vivre, autoproduit 2016. La page facebook de Soan, c’est ici ; ce que NosEnchanteurs a déjà dit de lui, c’est là

Image de prévisualisation YouTubeImage de prévisualisation YouTube

Une réponse à Il est libre Soan

  1. Mathieu 20 juin 2016 à 14 h 55 min

    il est juste formidable de 2009 a maintenant et bien plus tard je ne me lasserais de l écouter chanter ses superbe chansons qui oui c est bien vrai nous prend aux tripes ,j adore j ai 55 ans et lorsque je vais le voir en concert ou j ai emmené dans mon délire mon mari,ont se sent tous pareil ,égale car nous sommes tous fan de SOAN ou aucune différence d ages n est ressentie et qui permet cette magie de redevenir qql heures un(e) ado j ai 16 ans et je m envole ,vole ,vole tâtons…..

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives