Spa 2016. Sirius Plan, stars en formation | NosEnchanteurs

Spa 2016. Sirius Plan, stars en formation

(photo DR prélevée à la page facebook du trio)

Sirius Plan (photo DR prélevée à la page facebook du trio)

Francofolies de Spa, 20 juillet 2016,

 

Un festival peut parfois être l’occasion de tenter de nouvelles expériences. Par exemple, ne reculant devant aucun sacrifice pour l’édification de nos fidèles lecteurs, NosEnchanteurs s’est lancé dans un plan à trois. Et nous en sommes revenus épanouis et enchantés !

Sirius Plan est un trio de choc composé de trois chanteuses-musiciennes, dont le talent n’a d’égal que la grâce dont chacune est porteuse. Oui, je sais, on ne devrait juger un artiste que sur ce qu’il propose, mais que celui ou celle qui n’a jamais été influencé par le physique d’un(e) interprète me jette la première pierre (de toutes manières, je la lui relancerai !!!). Après tout, dans un spectacle, le visuel a toute son importance, fût-il limité à l’agréable plastique des troubadours qui s’offrent à nos regards.

Trois belles trentenaires, donc : Elodie Legros (qui s’était déjà fait un peu connaître en solo sous le pseudo de Skye), Claire Joseph et Gaëlle Mievis. Deux françaises et une belge. Deux guitaristes et une batteuse. Trois chanteuses. Un vrai groupe, sans leader qui se détache (rarissime, cela !),

ET AUSSI… Très belle découverte également de ces Francos 2016 : Marvin Jouno. De la pop électro portée par des textes d'une très belle facture et un interprète magnétique. Un bien bel artiste dans la mouvance des Biolay, Joseph d'Anvers, Miossec ou même Julien Doré. A coup sûr, un nom à retenir, celui d'un chanteur appelé à éclater (ou alors y'a plus de justice !). Promis, nous y reviendrons bientôt, juste le temps de nous procurer son CD, qui mérite une écoute attentive. Par ailleurs, Nicolas Michaux nous a présenté son premier album, A la vie, à la mort, dont Nos Enchanteurs vous en avait dit le plus grand bien. Sur scène, sa pop se muscle singulièrement et vire au rock, se mêlant par ailleurs à des reprises de Georges Harrison ou du Velvet Underground. Efficace et agréable, mais on ne peut que conseiller à l'artiste de veiller à établir un contact plus chaleureux avec le public venu l'applaudir et de quitter ce ton goguenard dont on ne sait si c'est du lard ou du cochon…

ET AUSSI…
Très belle découverte également de ces Francos 2016 : Marvin Jouno (photo ci-dessus). De la pop électro portée par des textes d’une très belle facture et un interprète magnétique. Un bien bel artiste dans la mouvance des Biolay, Joseph d’Anvers, Miossec ou même Julien Doré. A coup sûr, un nom à retenir, celui d’un chanteur appelé à éclater (ou alors y’a plus de justice !). Promis, nous y reviendrons bientôt, juste le temps de nous procurer son CD, qui mérite une écoute attentive.
Par ailleurs, Nicolas Michaux nous a présenté son premier album, A la vie, à la mort, dont NosEnchanteurs vous en avait dit le plus grand bien. Sur scène, sa pop se muscle singulièrement et vire au rock, se mêlant par ailleurs à des reprises de Georges Harrison ou du Velvet Underground. Efficace et agréable, mais on ne peut que conseiller à l’artiste de veiller à établir un contact plus chaleureux avec le public venu l’applaudir et de quitter ce ton goguenard dont on ne sait si c’est du lard ou du cochon…

Actif depuis 2011, Sirius Plan a sorti son premier CD en 2015, intitulé Dog River sessions, enregistré en Alabama. Du folk rock dépouillé à la Johnny Cash, allant à l’essentiel, en anglais et en français. Des textes simples et beaux, sans fioritures inutiles, qui disent l’amour (Si les mots sont des balles, tue-moi d’un « Je t’aime »), la rencontre (Sur les rails), la vie en société (L’autre et son regard)…

Mais c’est sur scène que le groupe donne toute son ampleur. Comment d’ailleurs ne pas tomber immédiatement sous le charme, quand d’emblée les donzelles nous annoncent leur intention de prendre soin de nous ? Paroles en l’air ? Même pas ! La machine est bien au point et nous emmène sans coup férir vers les cieux étoilés de la félicité. Ça groove et ça remue (en particulier sur leur superbe reprise de Come together des Beatles), les 3 voix se répondent harmonieusement, les 3 instruments se complètent parfaitement. La complicité évidente des trois artistes (qui n’hésitent pas à se lancer des vannes), leur générosité et leur plaisir tangible à se produire devant nous achèvent le tableau et c’est un terrain totalement conquis qu’elles abandonneront au groupe suivant.

Dixit Wikipedia, Sirius est l’étoile principale de la constellation du Grand Chien et, vue de la Terre, l’étoile la plus brillante du ciel après le Soleil. Dans la voie lactée encombrée de la chanson, Sirius Plan brille déjà de mille feux. A votre tour de vous laisser éblouir.

 

Le site de Sirius Plan, c’est ici. Celui de Marvin Jouno, c’est là ; celui de Nicolas Michaux c’est ici. Ce que NosEnchanteurs a déjà dit de Nicolas Michaux, c’est là.

Image de prévisualisation YouTube
Image de prévisualisation YouTube
Image de prévisualisation YouTube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives