CMS

Cyril Adda : la vie n’est qu’un battement de cil

Cyril Adda (photo Benjamin Chauvet ; artwork Florie Adda)

Cyril Adda (photo Benjamin Chauvet ; illustration Florie Adda)

Depuis le temps que nous croisions Cyril Adda sur NosEnchanteurs, au hasard d’un Astronome, « la tête dans les cieux / à traquer les anges et les dieux », ou d’un festival à Prémilhat, nous n’avions pas eu l’occasion de lui consacrer tout un article. La sortie de son EP, Épreuves, nous permet de combler cette lacune.

Son premier, À l’étroit, mettait l’accent sur des scènes de vie empreintes de fantaisie, même si l’émotion n’en était pas absente (les rêveries de L’astronome, l’amour filial caché  pour un père malgré le ridicule de sa Baraque à frites). Le second, qui reprend des chansons expérimentées en concert, s’attache à des sujets plus profonds, au cœur de l’intime.

Les épreuves, ce sont à la fois ces étapes d’une œuvre de vie, telles un premier tirage photographique, mais aussi les aléas de cette vie, qui vous mettent… à l’épreuve.

ADDA Cyril EPREUVESL’album, enregistré en trio piano guitare, avec le bassiste-contrebassiste, Bertrand Bervard, et le batteur Xavier Roumagnac, est enrichi par les cordes et les cuivres de l’ensemble DécOuvrir.
La couverture pastel de l’album, la finesse de son graphisme et de ses plages de couleur, sont déjà une indication de son contenu.

Sur des mélodies légères et rythmées, calmes ou plus pop, finement composées, qui ont vite fait de s’insinuer en délicatesse dans vos oreilles, la voix jeune, fraîche et douce de Cyril Adda vous interpelle : derrière ces bulles agréables se cachent des interrogations profondes sur l’essence même d’être humain, abordées avec sensibilité. Cette opposition fait toute la profondeur de l’album. La façon dont Cyril sait capter son public est très visible dans les vidéos de concert.

LE PARCOURS D'UN ACI INDÉPENDANT   Depuis une quinzaine d’années Cyril Adda n’a cessé de tisser la dentelle de sa musique et de ses textes, affinant son envie du toujours mieux. Multi instrumentiste autodidacte, piano et guitare, de formation classique et jazz, le jeune musicien des terrasses de Montpellier se découvre l’envie de chanter et d’écrire à l’écoute de Jean-Louis Murat, une rencontre qui sera un tournant de sa vie. Avec une formation d’ingénieur du son, une expérience de régisseur de théâtre, une formation à l’ACP-Manufacture de la chanson, il se lance en 2005 à Paris avec son groupe Les Rats de marée, avec lequel il produit un album 12 titres en français, Killian. De retour de Londres en 2009, il expérimente un style rock-folk d’abord en solo. Le « Bob Dylan des TGV » qui faisait des Concerts à bord de l’IDTGV est bientôt remarqué aux Rencontres Matthieu Côte le Sémaphore en chansons où il reçoit le Prix des auditeurs de Radio-Arverne. Un premier EP de 5 titres, A l’étroit, paraît en 2014. Jazzy, d’un rythme très swing en trio Piano-Contrebasse-Batterie, il est plein d’humour et de fantaisie. Le co-plateau avec Matthias Vincenot et l’ensemble DécOUVRIR d’Etienne Champollion pour la sortie de l’album fait naître le projet de  l’EP Epreuves, enregistré  avec cet ensemble. Il a fait plus de 150 concerts, tournées  et festivals entre 2010 et 2014, notamment à Paris, Bourges, Montpellier, en Auvergne et en Savoie. Cyril Adda a créé en 2012 ABM production (All by myself, comme le nom l’indique) avec laquelle il organise aussi des Plateaux chansons à la Scène du Canal Paris 10eme, les Soirées TriFaZé.

LE PARCOURS D’UN ACI INDÉPENDANT
Depuis une quinzaine d’années, Cyril Adda n’a cessé de tisser la dentelle de sa musique et de ses textes, affinant son envie du « toujours mieux ».
Multi-instrumentiste autodidacte, piano et guitare, de formation classique et jazz, le jeune musicien des terrasses de Montpellier se découvre l’envie de chanter et d’écrire à l’écoute de Jean-Louis Murat, une rencontre qui sera un tournant de sa vie. Avec une formation d’ingénieur du son, une expérience de régisseur de théâtre, une formation à l’ACP-Manufacture chanson, il se lance en 2005 à Paris avec son groupe Les Rats de marée, avec lequel il produit un album 12 titres en français, Killian.
De retour de Londres en 2009, il expérimente un style rock-folk d’abord en solo. Le « Bob Dylan des TGV », qui faisait des Concerts à bord de l’IDTGV, est bientôt remarqué aux Rencontres Matthieu-Côte de Cébazat où il reçoit le Prix des auditeurs de Radio-Arverne.
Un premier EP de 5 titres, A l’étroit, paraît en 2014. Jazzy, d’un rythme très swing en trio piano-contrebasse-batterie, il est plein d’humour et de fantaisie.
Le co-plateau avec Matthias Vincenot et l’ensemble Déc’Oouvrir d’Etienne Champollion pour la sortie de l’album fait naître le projet de l’EP Epreuves, enregistré avec cet ensemble.
Il a fait plus de 150 concerts, tournées et festivals entre 2010 et 2014, notamment à Paris, Bourges, Montpellier, en Auvergne et en Savoie.
Cyril Adda a créé en 2012 ABM production (All by myself, comme le nom l’indique) avec laquelle il organise aussi des plateaux chansons à la Scène du Canal Paris 10eme, les Soirées TriFaZé.

C’est l’urgence du désir d’enfant de la femme, rythmé par le piano et la batterie : « Il dit qu’il ne comprend pas / Il en a déjà trois / L’horloge des saisons / Peut s’arrêter pour de bon / Elle, ne pense qu’à ça » . Le renoncement à la maternité naturelle, le don, les difficultés de l’adoption, le doute.

Ou ces mots qui, sans pathos, vous donnent la chair de poule : «Devant la sortie les plus grands / Lui ordonnent de payer la dîme / Oreste obéit simplement / Oreste se sent différent ».

Tout l’album tient dans ces questionnements sur le sens de la vie, sa vanité et l’absurdité de notre monde comme il ne va pas. Un travail qui n’a pas de sens, l’espoir d’un voyage, de rencontres, de nouveaux horizons (La dem, sa lettre de démission, sur un air très rythmé). La révolte devant la misère, la solitude : des projets humanitaires, vite abandonnés, la lassitude, la facilité (Les actualités).

La précarisation, le mépris pour celui qui fait des petits boulots. Ça commence comme une plaisanterie, avec des sons électros distordus : « De toute façon je ne comptais pas moisir ici ! » Et finit par la promesse d’un drame : « Je ferai pire, n’importe quoi / Une faute lourde, un attentat…/ En attendant, je m’incline et vous dis merci… ».

L’artiste nous confie que chanter lui fait du bien. L’écouter nous est tout autant indispensable.

 

Cyril Adda, Epreuves, autoproduit 2017. La page facebook de Cyril Adda, c’est ici ; ce que NosEnchanteurs a déjà dit de lui, c’est là.

Image de prévisualisation YouTube
Image de prévisualisation YouTube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives