CMS

Derrière l’art de Papi Bernard, un pan entier de la chanson

Bernard Pithon dans une école, à Saint-Christophe-sur-Roc (photo DR)

Bernard Pithon dans une école, à Saint-Christophe-sur-Roc (photo DR)

C’est sur le tard que « Papi Bernard » se lance dans la chanson pour (très) jeune public, retrouvant ainsi l’enfance de son art, lui qui n’a pourtant jamais écrit pour eux « hormis quelques titres pour amuser mes enfants quand ils étaient petits ». Il avait à peine écrit quelques chansonnettes qu’une rencontre avec la chanteuse Mannick déclencha la suite : « A l’écoute d’un ou deux titres, elle s’est dite séduite par ces chansons qui pourraient peut-être intéresser des éditeurs. C’est ainsi que je me suis consacré d’une part à écrire d’autres chansons et d’autre part à intervenir dans les écoles, les accueils de loisirs, etc. » Voici comment Bernard Pithon est devenu chanteur pour enfants.

800df5accd43509c1a691f61d0a09ff4Disons-le tout net : Le jardinier du château, ce CD de Papi Bernard, est une franche réussite. Textes amusants, jamais tout à fait neutres (y’a des vrais morceaux de bon sens et d’amorces de discussions dedans), musiques entrainantes tant qu’il est facile et agréable de les reprendre en chœur, qui plus est interprétés avec des chœurs d’enfants, sur des orchestrations de Jo Akepsimas (ex Crèche) : tout est bon à prendre ici, y’a rien à jeter. A conseiller aux médiathèques ainsi qu’à toutes les écoles maternelles. Et aux parents, premiers éducateurs s’il en est.

Pithon avec un « h », à ne pas confondre avec son presque homonyme avec qui il a jadis travaillé. Au sein des Gitans de La Tourlandry, précisément, un groupe de chanteurs amateurs qui existe depuis largement plus d’un demi-siècle. Des Gitans qui n’en sont pas, qu’on a appelé ainsi parce qu’à leurs débuts ils interprétaient Les gitans, une chanson de Dalida. Et qu’ils venaient de la commune de Tourlandry, dans le Maine-et-Loire. Autant d’années et plus de mille représentations un peu partout dans l’Hexagone. Groupe dont Marcel Godineau est le chanteur solo et notre Bernard Pithon le créateur des chansons, au moins de la moitié de leur répertoire, le reste étant composé de reprises. Le groupe est né en 1959, alors composé de douze jeunes de 15 à 29 ans : c’était à l’origine pour présenter chansons et sketches lors d’une manifestation de la JAC, la jeunesse agricole catholique : d’étape en étape ils avaient même remporté la finale de cette Coupe, à Annecy, devant plus de 25 000 personnes. Un premier sommet, pour une coupe leur étant remise par le ministre des sports de l’époque, Maurice Herzog, par ailleurs vainqueur de l’Anapurna.

Les Compagnons de La Tourlandry (photo DR)

Les Compagnons de La Tourlandry (photo DR)

Les Gitans de La Tourlandry, qui bientôt se feront appeler Les Compagnons de La Tourlandry (à l’exemple des Compagnons de la chanson, dont ils ne tarissent pas d’éloges), enquillent jusqu’à 65 concerts par an durant quinze ans, cinquante dans les années quatre-vingt. Et collectionnent des premières parties forcément mémorables : Jacques Brel, Jacques Dutronc, Annie Cordy, Pierre Perret…

Les années ont passé, le groupe tient bon même si, de la formation d’origine, ne restent que trois membres : ils sont des dizaines à avoir chanté à un moment ou à un autre dans le groupe. Dont Pithon et Piton.

Les Compagnons de La Tourlandry ont enregistré quatre 45 tours, un 33 tours, une cassette ainsi qu’un récent double CD. Trois des membres (Bernard Pithon, le chanteur Marcel Godineau et Jean-Luc Giret) ont réalisé en 2017 un album autoproduit, Jamais trop tard, sous le nom du Trio Entre-Nous : on en écoute des passages ici.

 

Papi Bernard chante pour les enfants, Le Jardinier du château, Arc-en-ciel/ADF Bayard/Sofédis/Harmonia mundi distribution 2016. Le site de Papi Bernard, c’est ici ; celui des Compagnons de La Tourlandry, c’est là

Image de prévisualisation YouTube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives