Donoré, coloré et adoré | NosEnchanteurs

Donoré, coloré et adoré

Donoré (photos Babette Pleeck)

Donoré (photos Babette Pleeck)

Woluwé-Saint-Pierre, le W:Hall, 27 janvier 2018,

 

Premier concert en Belgique pour le grenoblois Donoré, artiste attachant dont NosEnchanteurs vous ont déjà vanté les mérites. Votre quotidien de la chanson se devait d’être présent, histoire de participer à l’événement. L’occasion pour nous de découvrir en sus une très belle salle polyvalente, sise dans la riante commune de Woluwé-Saint-Pierre (bon, pour les non-belges, on dira qu’on était à Bruxelles !), dont la programmation en matière de chanson est des plus alléchantes (entre autres, Art Mengo y passait la semaine passée – Grrr, on ne le savait pas ! -  et Barcella sera là le 23 février – et nous aussi !). Saluons donc l’audace de la programmatrice, qui a osé miser sur un chanteur sans grand retentissement médiatique et sans gloire ancienne qui puisse au moins attirer les nostalgiques.

La salle aurait bien sûr pu être plus remplie, mais, comme souvent, la qualité de l’auditoire aura compensé sa trop faible quantité. Il faut dire que Donoré peut compter sur un noyau de fidèles, venus de France ou d’ailleurs, qui l’accompagnent dans son périple artistique et n’hésitent pas à assurer leur part de spectacle (par exemple, ils garniront la scène de bouteilles de bières au terme de la chanson Vivants, en guise d’illustration des mots de la fin Je dirai haut et fort l’envie d’aimer, de boire).

Si les petits « plus » du fan-club étaient fort agréables, reconnaissons toutefois que notre vedette n’a nul besoin de béquilles ou de renfort pour remporter la partie. Solidement entouré de 4 musiciens (les incontournables guitare-basse-claviers-batterie), s’accompagnant lui-même à la guitare, au piano ou au ukulélé, Donoré nous distille une musique pop-rock qui, sans révolutionner les chaumières, fait le plus grand bien par où elle passe. Le son excellent et la diction impeccable du chanteur permettent en outre d’apprécier les textes chantés et de se rendre compte que l’efficacité mélodique ne se déploie jamais au détriment du sens. Chansons d’espoir (Debout) et de tolérance (Vivants) aux rythmes enlevés ou morceaux plus mélancoliques et posés sur les familles recomposées (L’amour en deux, chanson-titre de son dernier CD) ou la peur du futur (Qui me tiendra la main), en passant par la désillusion de l’amitié (Mon pote) ou la déclaration d’amour à sa chérie (Le Mont Fuji) ou à une ville (Barcelone), tout est bien tourné et enlevé. L’humour n’est pas absent, tant dans les vannes échangées entre les titres, qui font montre de la belle complicité qui unit l’artiste à ses musiciens, que dans certains morceaux (la réjouissante histoire adultérine d’un jour de noces ou le récit de sa passion de prime jeunesse, Virginie). Emotion intense aussi, avec sa chanson évoquant son père disparu (Tout s’envolera). Enfin, nous aurons l’occasion d’apprécier une adaptation minimaliste et en français de Don’t worry, be happy (un titre qui va bien à cet artiste solaire), ainsi qu’à un hommage plus approximatif à notre Johnny tant aimé, par une reprise de son célébrissime Que je t’aime (mais avouons que la version de Donoré ne nous aura pas fait oublier l’original !).

27535419_10213648008541913_362019531_oUne belle soirée en définitive, de celles qui donnent la pêche et la banane. Le public essentiellement féminin (le physique avenant de l’artiste y serait-il pour quelque chose ?), avec aussi pas mal d’enfants, aura réservé un très bel accueil à notre chanteur, houhoutant à sa demande (pas de panique : ça consiste juste à chanter en chœur hou hou hou) ou se levant spontanément pour se trémousser en rythme. En retour, en parfait accord win-win, celui-ci l’aura comblé par sa gentillesse non feinte, son sourire communicatif et son entraînante musique pop flirtant avec la variété, soignée et bien menée. A l’image d’un Goldman ou d’un Bruel. On a connu pire comme références.

 

Le site de Donoré, c’est ici ; ce que NosEnchanteurs a déjà dit de lui, c’est là. Image de prévisualisation YouTube

5 Réponses à Donoré, coloré et adoré

  1. William 3 février 2018 à 17 h 40 min

    Oui, cet artiste pianiste, guitariste, auteur, compositeur, interprète est musicalement bien dans le coup avec des cordes sèches et électriques très enlevées sur des rythmiques et des mélodies accrocheuses. Les textes de son répertoire sont vraiment bien écrits et sont délivrés avec une diction parfaite et bien agréable à écouter. Il ne faut pas plus d’une chanson pour se rendre compte que son moteur c’est la scène. Ses qualités artistiques et humaines sont des valeurs sûres dans ce métier. Artiste lumineux qui recueille immédiatement l’attention et fidélise tout nouveau public avec son naturel sympathique. Il ira loin….

    Répondre
  2. AnneK 6 février 2018 à 20 h 43 min

    Merci pour ce bel article de Pierre Donoré qui le mérite grandement. espérons que les radios puissent le passer sur les ondes afin qu’il puisse être apprécié à sa juste valeur et mieux connu.

    Répondre
  3. Anita 6 février 2018 à 21 h 01 min

    Un très bon article.

    Moi j’étais partante et c’était une soirée parfaite.

    J’ai fait le long voyage de Munich / Allemagne car je savais que je vais vivre une soirée pleine de musique mélodieuse, une prestation professionelle à propos des arrangements instrumentales, des gestes et la mimique de la part de Donoré. Des chansons joyeuses, songeuses à travers plusieurs styles musicales dont les paroles racontent des histoires en représentent plusieurs facettes de la vie.

    Je souhaite à Donoré qu’enfin sa reputation pouvait quitter le mode de « secret » pour le mode « public ». Pour que les salles soient plus remplies, pour qu’il pouvait se produire devant un public plus nombreux. Il le mérite tant pour son talent et son application.

    Répondre
  4. Catherine Bruel 7 février 2018 à 7 h 33 min

    Merci pour ce très bel article sur Pierre Donoré, un artiste qui vaut le détour sans aucun doute. Pour son 1er spectacle en Belgique, Donoré a remporté un succès bien mérité. Il séduit à juste titre tous les curieux qui viennent le découvrir et enthousiasme une fois de plus tous les fidèles et les assidus. Peu soutenu par les médias, Donoré peut être fier du chemin parcouru en France. Souhaitons lui une reconnaissance justifiée en Belgique et un retour prochain dans votre pays qui sait accueillir les bons artistes comme il se doit.

    Répondre
  5. Michèle 7 février 2018 à 9 h 04 min

    Merci pour ce bel article pour un artiste charismatique et talentueux. J’etais À Bruxelles et c’etait Vraiment un beau concert avec une super ambiance ,dynamique et DONORE heureux sur scène .On ne s’en lasse pas et on espère encore plein de belle paroles comme les votre afin que DONORE soit connu et reconnu et qu’il aie le succès qu’il mérite . MICHÈLE Genève

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives