CMS

HK, chansons pour une histoire à (ré)inventer

(illustration non créditée)

(illustration non créditée)

On le dit « poète social », jolie fonction s’il en est dans une société qui plus que jamais se désagrège, se désespère, en recherche éperdue de liens, de liant. Il en est d’autres comme lui, des artistes du mot et de la note, mais finalement pas tant que ça. Lui a la chance d’en plus toucher un large public fait de toutes les générations, culture plurielle, parcours de vie différents. A tous il chante ses révoltes, ses indignations, qui sont les nôtres. Mais aussi et surtout, à la manière de nécessaires perspectives, ses espoirs, ses rêves. Ses étoiles. Kaddour Hadadi, notre HK, est homme d’utilité publique, un de ces chanteurs vers qui il faut retourner souvent, pour trouver la force individuelle, l’énergie collective, « la fin du Moi, enfin, le début du Nous ». Même chanté sous masque, son On lâche rien est et reste de toutes les manifs, comme une nécessité, une rare évidence.

Voici son septième opus, un « album world à la française », aux accents et tonalités du tissu français : chtis, occitans, créoles, bretons, berbères.

La tonalité est encore et surtout celle de l’action, du combat. D’abord pour cette Petite Terre : « Petite Terre, petite toux / Petite fièvre de rien du tout / C’est ce que les humains te disent / Pour s’affranchir de leurs bêtises ». Des propos de bons sens, de ce bon sens foulé chaque jour du pied par nos dirigeants : « Alors on change, qu’est-ce qu’on attend, on n’a pas de Terre de rechange, on n’a plus l’temps de faire semblant / Alors on s’lance, on laisse plus faire, on n’aura pas de deuxième chance, pas de plan B, pas d’autre Terre ».

Et pour ceux qui la peuplent. Le champs de protestation est ici essentiellement hexagonal, il y a tant de motifs d’indignations que ce chant est justifié. En soutien au personnel soignant : « Voilà enfin / Venu le jour / Où on les applaudit / Aux petits soins / Aux grands secours / Elles protègent la vie / Soigner les gens, petits ou grands / Elle en on fait le serment ». Et à plusieurs titres contre le président Macron : « Monsieur le Président / Je vous fais une lettre / Que vous lirez peut-être / Tant qu’il est encore temps / Ceux que vous nommez fainéants / Sont là sous vos fenêtres […] Privatiser nos vies / Troquer notre existence / Point de croissance / Nous disons non merci ! »

Petite-TerreColère, mais toujours en un chant joyeux, aux musiques additionnées, colorées. Peut-on danser en conspuant un président ? Oui ! La révolte sera joyeuse ou ne sera pas.« Croyons à en être ivre / Que tout commence ici / Parce que nous sommes libres / Parce que nous sommes en vie »

Qu’il s’absente le temps d’une chanson du champ politique et HK recouvre la tendresse, l’empathie, la compassion. Son Automne occitan est ballade à la fois douce et rythmée : « De toutes les maisons, moi j’aime la tienne, quelle que soit la raison pourvu que j’y revienne… »

HK est à l’image de ce qu’on aimerait voir des gens : généreux et engagé, à se dévouer, se battre, à enchanter aussi. Son chant n’offre pas de prise à la critique, sinon positive, tant cet artiste excelle dans son art, son combat. Si la chanson est une arme, alors il est fabriquant d’armes et mille et mille voix seront ses cartouchières. Armes non létales s’entend avec, j’imagine, une fleur au fusil. « Nous sommes venus [...] reprendre / Ces matins ensoleillés / Qui depuis longtemps nous attendent / Faisons naître de nos mains / Tout ce qui ne peut pas se vendre ».

 

HK, Petite Terre, L’Épicerie des poètes/[Pias] 2020. Le site d’HK, c’est ici ; ce que NosEnchanteurs a dit de lui, c’est là.

« La fin du Moi, enfin le début du Nous » : Image de prévisualisation YouTube
« On n’a pas de Terre de rechange » : Image de prévisualisation YouTube
« Balance ta babouche » : Image de prévisualisation YouTube
« Eldorado » : Image de prévisualisation YouTube

2 Réponses à HK, chansons pour une histoire à (ré)inventer

  1. babou 18 septembre 2020 à 15 h 31 min

    HK rime avec fraternité, chante bellement, avec générosité ; de saines et festives retrouvailles qui font chaud au coeur ! Merci !

    Répondre
  2. Evelyne Gutieres 25 septembre 2020 à 9 h 02 min

    Merci Michel d’avoir fait l’éloge de ce chanteur et de son nouvel album.
    cela m’a mis du baume au coeur de l’entendre nous redonner de l’espoir et de croire en l’humain! toute cette grisaille autour de nous dans cette fichue période nous rend morose et sans plus d’entrain. Alors je dis bravo à HK et à tous ceux qui ont participé à ce nouvel opus! bravo et merci du fond du coeur !!!
    je vous invite à découvrir cette « petite terre « ,une pépite de poésie et de diversité musicale (bretonne,occitane,berbère….)qui enchantent nos coeurs et nos oreilles!!
    Evelyne

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives