CMS

Morice Benin « Je vis »

BENIN Maurice 1974 je-vis couvJe vis …tout un calendrier au fond de ma mémoire, qui culbute le temps et se fait dérisoire
Je vis …un assaisonnement à l ‘entrée de l’oreille, qui picore mon tympan et pénètre quand même
je vis … un peu comme on trimbale une envie de pisser, le long des pissotières, et qu’on ne pisse pas
Je vis … une enfance larguée sous le projecteur tendre d’un soleil inventé qui brûle au dedans
Je vis… en sachant que des hommes vivent comme moi avec cette rage au ventre et les yeux qui se ferment
Je vis… me sachant observé et n’observant plus rien
Je vis… des choses vraiment obscènes des trucs dégueulasses des merdes familières et qui se normalisent
Je vis… dans votre crasse ambiante faite en raison majeure contre les minorités qui empêchent les rots
Je vis… dedans des deux chevaux des parcours célestes moteur dans le cerveau et flics au réveil
Je vis… des impuissances dingues dans des villes séniles où je chante toujours mes rations d’utopie
Je vis… en chantant des chansons maladives et saumâtres pour des publics d’élite qui se comptent toujours
Je vis… me sachant observé et n’observant plus rien

Morice Bénin

BENIN Maurice 1974 Je vis texteParoles et Musique Maurice Benin (selon la graphie de l’époque). Extrait de l’album éponyme, 1974

Une chanson fleuve archétypale de Morice Benin. Les textes écrits à la main font partie du graphisme de l’album. 

Dans cet album on trouve également Plus tu es heureux  ou L’églantine de mon jardin, en concert ici en 2011. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives